Bons coups et flops: Marie-Mai et son coiffeur se confient 

07 Juin 2018 par Laurie Dupont
Catégories : Beauté / Cheveux

David et Marie-Mai semblent inséparables. Leur amitié est née à Star Académie en 2005, et elle n’a cessé de grandir depuis toutes ces années. Tour d’horizon de l’évolution capillaire de la chanteuse au fil du temps.

Est-ce que David est présent durant tous tes gros engagements?

Marie-Mai: «Au début, quand il n’avait pas encore son salon de coiffure, c’était plus compliqué. Et lorsqu’il n’était pas là, j’avais du mal à faire confiance à quelqu’un d’autre. David sait tellement quoi faire pour que je me trouve belle! Maintenant qu’il est propriétaire d’un salon, il a formé quelques coiffeurs d’exception qui sont, pour moi, rien de moins que la continuité de ses mains. Je les adore… mais, bien sûr, je préfère quand David est là.»

Selon vous, quels sont les looks les plus marquants que vous avez créés?

Marie-Mai: «J’ai l’impression que c’est juste ça qu’on a fait!» (rires)

David: «Sans blague, je dirais que j’endosse chacun des looks qu’on a créés à travers les années, car ça nous ramène à différentes périodes de notre vie professionnelle et personnelle. On sait que durant notre voyage à L.A., les cheveux de Marie étaient de telle couleur, et qu’à NYC, c’en était une autre.»

Marie-Mai: «Si on remonte aux débuts, je dirais mon look de Star Ac, bien sûr, ensuite l’époque des cheveux noirs. Je me souviens aussi d’avoir été une des premières au Québec à porter le look ombré. Et je ne peux pas passer à côté des soft waves, qui sont devenues la marque de commerce de David pendant très longtemps. Plein de filles se rendaient dans les salons avec ma photo pour se faire faire cette coiffure-là. Ce qui frappe l’imaginaire des gens, je pense, ce sont les changements très marqués. Ça fait parler.»

Et le look le moins réussi?

Marie-Mai: «Vas-y, David, je sais ce que tu vas dire…» (rires)

David: «Perso, j’ai moins aimé les cheveux rouges. Et je dis ça en toute humilité; j’ai moi-même fait la coloration, mais quelqu’un d’autre a coiffé Marie pour un gala KARV et lui a fait une mèche gaufrée… ÇA, c’était pas de moi!» (rires)

Vous ne vous imposez pas de limites?

Marie-Mai: «Exactement. On est libres de faire ce qu’on veut avec mes cheveux, et ça transparaît.»

David: «On traite les cheveux de Marie comme un accessoire mode. On peut les allonger avec des extensions capillaires – pour en faire un chignon, par exemple –, et c’est un statement en soi. Même chose pour la fausse frange, il faut l’essayer aussi! On se donne la liberté de faire des changements radicaux sans qu’ils soient pour autant permanents.»

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite subir une transformation capillaire marquée que celle de Marie-Mai ?

Il faut s’armer de patience! Pour arriver au baby blond de Marie, il nous a fallu 2 séances de six heures et une de huit heures. Il ne faut surtout pas vouloir parvenir au résultat trop rapidement, car on va abimer les cheveux. Donc, on oublie les coups de tête et on pense à long terme.

Comme vous êtes amis dans la vie, j’imagine que David ne te coiffe pas chaque fois que vous vous voyiez?

Marie-Mai: «Quand on est ensemble en tant qu’amis, je ne ressens pas toujours le besoin d’avoir une mise en plis parfaite… sauf quand on s’en va en vacances ensemble et qu’on sort! David m’appelle sa Barbie Mai, et il me rend belle. J’aime aussi me coiffer, je me débrouille, quand même.»

David: «Marie est excellente avec ses cheveux. C’est une grande observatrice, et comme elle a un déficit d’attention, elle s’accroche au présent et analyse tous les gestes que je fais… Et elle pose des questions!»

À lire aussi: 

6 coiffures tendance à essayer (et trucs pour les réaliser)

Photo: Pierre Manning et Martin Girard, Shoot Studio

Lisez le dossier « Nos stars et leurs coiffeurs » dans le numéro ÉTÉ 2018 du magazine VÉRO présentement en kiosque. Abonnez-vous maintenant!

Catégories : Beauté / Cheveux
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire
Magazine vero automne

Magazine Véro

S'abonner au magazine