Soin visage: la vérité sur le démaquillage

27 Sep 2017 par Julie Champagne
Catégories : Beauté / Soins

On vous dévoile les bons gestes pour afficher une peau sublimée!

Armée de lingettes du commerce, on a développé une méthode digne de la F1 pour se démaquiller en deux temps, trois mouvements. Raccourci efficace ou catastrophe annoncée?

Mauvaise nouvelle pour les femmes empressées de se mettre au lit: l’étape du démaquillage est aussi essentielle que le brossage les dents. «Il importe de donner une période de repos à la peau, explique la Dre Sonya Abdulla, dermatologue. Même si on ne se maquille pas, on doit tout de même se débarrasser des saletés qui obstruent l’épiderme. Si ces impuretés restent sur la peau, elles finiront par causer des rougeurs et des imperfections.»

Lait, huile, lingette, eau micellaire: comment choisir?

On oublie illico l’utilisation des lingettes sur une base quotidienne. Certaines contiennent beaucoup d’alcool, ce qui contribue au dessèchement de la peau. On les garde plutôt comme solution de dernier recours, quand on est en visite chez des amis, en voyage ou en camping.

Si on porte peu ou pas de maquillage, une eau micellaire peut suffire: «C’est une formule qui convient à tous les types de peau, des plus grasses aux plus capricieuses, assure la Dre Abdulla. En plus d’être fort efficace, elle ne cause aucune irritation. À mes patientes qui se maquillent de façon plus appuyée et chaque jour, je conseille de terminer le nettoyage avec un lait démaquillant ou un produit à formule biphasée.»

Jennifer Brodeur, experte en soins de la peau pour une multitude de stars hollywoodiennes – dont Oprah Winfrey, Michelle Obama et Jennifer Aniston –, est une fervente disciple de l’huile démaquillante. «C’est un produit extraordinaire, assure la fondatrice et présidente de JB Skin Guru. Il a le pouvoir d’enlever efficacement toutes les saletés, sur tous les types d’épiderme. À priori, on pourrait croire que l’huile est déconseillée pour les peaux grasses, mais c’est faux. Un peu comme en alimentation, il existe dans l’univers de la beauté des bons gras et des mauvais gras. Une huile démaquillante bien calibrée fera des miracles, sans alourdir l’épiderme ni y laisser des impuretés.»

La bonne méthode

On débute par les paupières, les cils et le contour  des yeux, soient les parties les plus fragiles du visage et celles que nous maquillons le plus. «Le mascara et l’eyeliner sont particulièrement tenaces, souligne la Dre Abdulla. Cette zone nécessite un soin démaquillant doux, qu’on applique délicatement par des mouvements circulaires, en évitant de frotter ou de tirer la peau. On enchaîne ensuite avec le reste du visage, en partant du centre vers l’extérieur.»

 

LES CHOUCHOUS DE LA RÉDAC

  • Solution micellaire démaquillante hydratante Hydrabio H2O (Bioderma, 19 $)
  • Huile de soin démaquillante (Caudalie, 34 $)
  • Le nettoyant (Peoni, 60 $)

Et vous quels sont vos soins démaquillants préférés?

Voir aussi:
La vérité sur les peelings
Mains et pieds rugueux ou fissurés: nos trucs pour les soulager
6 conseils pour prévenir les lèvres gercées

Crédit: RyanKing99/Gettyimages

Catégories : Beauté / Soins
1 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Julie Constantineau dit :

    J’utilise l’huile nettoyante démaquillante de Mi ëlle Cosmétiques naturels. Un produit sans agent de conservation synthétique, sans parfum ni allergène. Une huile douce et efficace qui démaquille même le plus résistant des mascaras! En fait, je l’utilise et le fabrique. 😉 De nombreuses de mes clientes sont maintenant complètement accro à mon huile! Un bijou à essayer!

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine