5 choses à savoir sur le prosecco

06 Nov 2018 par Marie-Claude Di Lillo
Catégories : Cuisine

Le prosecco est de plus en plus populaire! On l’aime pétillant et frais, seul ou dans un délicieux spritz, et on le boit à longueur d’année en rêvant à l’Italie !

 

  1. Le prosecco est issu en majorité d’un cépage (ou raisin): le gléra. Ce cépage indigène fait la fierté des habitants de la Vénétie et du Frioul, car il est cultivé sur leur territoire. Il se boit aujourd’hui plus de prosecco, que de champagnes, dans tout le pays !
  2. Avant le 19e siècle, les vins de gléra se buvaient comme des vins tranquilles, sans les bulles.
  3. Dans la deuxième moitié du dix-neuvième siècle, un Italien de la région de Conegliano en Vénétie, Antonio Carpenè, revient de Champagne avec la ferme intention de produire des vins de gléra qui pourront rivaliser avec les célèbres effervescents français. Après des années de recherche, il réussit à créer le premier vin pétillant italien, appelé officiellement prosecco depuis 2009.
  4. La maison Carpenè Malvolti est la première, et la plus ancienne à commercialiser le prosecco tel qu’on le connaît aujourd’hui.
  5. Pour être un prosecco, il faut contenir au moins 85 % de raisins gléra. De plus, le prosecco est fait majoritairement selon la méthode « charmat » ou « cuve close », qui sied bien au raisin et qui procure au vin un côté frais et fringant.

La plus vieille maison de prosecco fête son 150e anniversaire cette année

L’histoire du prosecco est intimement lié à la Maison Carpenè Malvolti. C’est grâce aux recherches et à l’entêtement d’Antonio Carpenè, qui, en 1868 a décidé de  fonder une entreprise dédiée à la production du vin mousseux, que le prosecco a pu être créé tel qu’on le connait aujourd’hui. En 1902, le passionné fonde aussi une école œnologique non loin de l’entreprise qu’il a créée dans les collines de Conegliano. On lui doit donc les premiers vins pétillants italiens nés dans le Nord-Est de l’Italie. 150 ans plus tard, les descendants d’Antonio, perpétuent la tradition et produisent des grands vins de qualité à prix très abordables. Rosanna Carpène, fille de la cinquième génération, tient aujourd’hui les rênes de la maison cent-cinquantenaire. Elle s’évertue à maintenir la réputation d’excellence de la maison qui distribue aujourd’hui ses vins dans plus de 50 marchés internationaux.

Le prosecco est un peu l’emblème de l’Italie : pétillant, joyeux, convivial et au cœur des réunions festives. On le découvre avec plaisir ici depuis quelques années et les vins de Carpène Malvolti sont parmi ceux qui sont les plus dégustés sur le marché canadien. Salute !

À lire aussi: 

Top 10 des plus jolis villages d’Europe

5 vins pour réchauffer nos moments de détente

On découvre la tradition des 13 desserts de Noël

Photo de couverture: Getty

Catégories : Cuisine
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine