MAMAN, MAMAN… Les fraises sont arrivées!

19 Juin 2018 par Équipe VÉRO
Catégories : Cuisine

Année après année, des générations de Québécois petits et grands attendent impatiemment le mois de juin et l'arrivée des fraises et framboises d'ici. Un moment de pur bonheur qui, pour plusieurs, signale officiellement le début de l'été!

PRÉSENTÉ PAR

 

Saviez-vous que les Amérindiens appelaient la fraise le «fruit du cœur» et la framboise le «fruit du sang»? Ces délices font tellement partie de notre ADN que le Québec représente la troisième région qui en produit le plus en Amérique du Nord, après la Californie et la Floride. Considérant nos longs hivers, ce n’est pas banal! En tout, plus de 700 producteurs y travaillent, la plupart faisant partie de l’Association des producteurs de fraises et de framboises du Québec (APFFQ). C’est à eux que nous devons aussi la marque Les Fraîches du Québec, identifiant les fruits locaux.

En plus de soutenir nos producteurs, choisir les fruits d’ici vous assure de savourer des fraises et des framboises ayant mûri sur le plant en se gorgeant de soleil, et non dans un camion qui a parfois parcouru plus de 7000 kilomètres. Vous pourrez ainsi profiter des bienfaits santé de ces petites bombes vitaminées débordant notamment de vitamine C et d’acide folique, qui serviraient même de bouclier pour le cœur et de stimulants pour la mémoire, le tout pour aussi peu que 30 calories par 100g, ce qui en fait des fruits jamais défendus.

Variétés de plaisir

Il existe des dizaines de variétés de fraises et de framboises. Celles dites «hâtives» arrivent au printemps, soit fin mai-début

juin, alors que les «tardives» poussent jusqu’aux premiers gels de l’automne, vers la fin octobre. Jewel, Bounty, Kent, Annapolis, Honeyoye ou autres: chaque variété de fraises a sa personnalité propre, même si elles procurent toutes le même divin plaisir. Même chose pour les framboises, qu’elles se nomment Pathfinder, Boyne, Polana ou Killarney. Par contre, certaines sont fragiles et réservées à l’autocueillette. Pour les découvrir, il vous faudra visiter une des 200 fermes où des cultivateurs fiers et chaleureux vous accueillent.

Les routes du soleil

L’autocueillette conjugue tous les plaisirs de l’agrotourisme: balade en voiture, visite touristique, plein air et bouffe santé. Nul besoin d’attirail compliqué: une glacière pour rapporter votre butin, des gants pour protéger les mains, une bonne paire d’espadrilles, et vous voilà prêts à procéder. Pour le reste, il suffit de respecter les règles de chaque ferme, simples comme le gros bon sens. Psitt! les fans de framboises voudront arriver tôt, les fruits étant plus gaillards en matinée. Bonne route!

Ah, un nouveau livre à croquer!

Pour célébrer ses 20 ans, l’APFFQ lance Ah, les fraises et les framboises! aux éditions Parfum d’encre, en collaboration avec l’auteure et photographe Caroline Dostie, des chefs et des foodies
Cette nouvelle bible des plus complètes propose tout plein d’informations pratiques, des trucs de conservation aux bonnes adresses. Aussi au menu, plus de 50 recettes salées ou sucrées, dont plusieurs signées par des toques telles que Charles-Antoine Crête, Patrice Demers, Martin Juneau et Bob le Chef. Comme le dit Christian Bégin, qui signe la préface, tout pour nous «euphoriser la bouche et l’âme».

Visitez le fraisesetframboisesduquebec.com

Photo de couverture : Clem Onojeghuo – Unsplash

 

À LIRE AUSSI :
Bols de poké au saumon et aux fraises
Smoothie au thé fruité, aux framboises et à la grenade
Catégories : Cuisine
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine