Osheaga : 5 questions au groupe québécois Paupière

23 Juil 2018 par Laurie Dupont
Catégories : Culture

On a interviewé les membres de la formation Paupière, qui sera bientôt en prestation au festival Osheaga!

Comment est née la formation Paupière?

Depuis quelques années, Pierre-Luc (Begin) travaillait sur des compos au clavier. Il a demandé à Julia (Daigle) de chanter et d’essayer d’écrire quelques textes. Un soir de fête, Éliane (Préfontaine) a entendu les démos et à tout de suite eu envie de se joindre le projet. C’était le soir du jour de l’an 2015.

Quelles sont vos inspirations?

Nous nous inspirons de plusieurs genre musicaux et d’artistes provenant autant de la scène rock, new wave des années 80 et de la chanson française et québécoise. Pour en citer quelques un, Brian Eno, Gary Newman, Serge Gainsbourg, Alain Souchon et Céline Dion.

Est-ce une consécration pour vous, de jouer à Osheaga?

C’est certain que nous sommes très heureux. C’est un festival très excitant avec une belle programmation à chaque année.

Quel autre band vous ne voulez surtout pas manquer à Osheaga cette année?

Blondie!

La devise du magazine est: « Oser être soi ». Qu’est-ce que ça veut dire pour vous ?

C’est quelque chose qu’on se rappelle entre nous très souvent. Bien que nous avons plusieurs influences, on essaie de ne pas trop se laisser influencer par ce qui est au goût du jour et de composer des chansons qui nous plaisent à tous les trois avant tout.

À lire aussi: 

Rencontre intime et débridée avec Safia Nolin

Coeur de pirate revient sur ses 10 ans de carrière 

25 looks stylés repérés au festival Osheaga

Photos: Richard Lam 

Catégories : Culture
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire
Magazine vero automne

Magazine Véro

S'abonner au magazine