L’ESTIME DE SOI Un cadeau POUR LA VIE

03 Sep 2018 par Julie Roy
Catégories : Escouade

Le projet DOVE pour l’estime de 
soi nous propose l'enseignement de l’estime de soi. Une belle mission pour nous aider à réaliser notre plein potentiel en développant la relation positive que l’on a avec notre apparence.

PRÉSENTÉ PAR

Discuter d’estime de soi avec sa fille est non seulement utile, mais absolument nécessaire. «On a tendance à croire que seuls les médias sociaux influencent les jeunes, mais les études démontrent que l’entourage reste l’un des principaux modèles concernant l’identité corporelle», affirme Mélanie Guénette-Robert, animatrice pour le projet Dove pour l’estime de soi et responsable du volet éducation et prévention à l’ANEB (Anorexie et boulimie Québec). Et malheureusement, avoir des difficultés à s’aimer telle que l’on est n’est pas exclusif aux adolescentes. Quand on sait que chaque femme a au moins une pensée par jour concernant son apparence physique, on peut en déduire que cela peut occuper notre mental pendant une bonne partie de la journée. «En discutant ensemble des défis liés au développement de son estime de soi, il se crée un dialogue positif, bénéfique pour les deux», explique l’animatrice.

Dove met à notre disposition une foule de ressources éprouvées pratiques et bien pensées pour que nous nous construisions une confiance corporelle positive. Ces outils et ressources qui ont pour objectif d’aider les jeunes à renforcer leur estime d’eux-mêmes, sont disponibles pour tous sur le site de Dove (dove.ca), sous l’onglet Le projet Dove pour l’estime de soi. «Il s’agit d’actions concrètes et accessibles, qu’un parent et son ado peuvent utiliser au moment qui leur convient», indique Mélanie Guénette-Robert. Une de ces activités consiste à choisir et à décorer une boîte dans laquelle vous déposerez de petits papiers sur lesquels vous aurez écrit non seulement ce qui vous fait du bien, mais aussi toutes les choses dont vous êtes fières ou que vous aimez à propos de vous. «Quand vous en avez besoin, pigez dans la boîte. Ces messages positifs sont là pour vous donner de la force, du courage et vous aider à vous rappeler que vous êtes une personne valable, aimable et unique», précise l’animatrice.

CE QU’EN PENSE L’ESCOUADE

Pendant un avant-midi, trois femmes de l’Escouade VÉRO accompagnées d’ados de leur entourage ont participé à un atelier inspiré des ressources proposées dans la section Le projet Dove pour l’estime de soi du site de la marque. Voici leurs impressions.

Ingrid Francoeur
47 ans

Elle était accompagnée par:
Ses trois filles: Fatouma et Aïssatou, des sœurs jumelles de 15 ans, 
et Oumy, âgée de 17 ans.

Comment a-t-elle trouvé l’atelier?
«J’ai trouvé que c’était une occasion unique de pouvoir parler de l’estime de soi. J’ai été surprise de la profondeur des échanges lors de l’atelier. Certaines personnes se sont véritablement confiées, et c’était touchant de voir comment tout ça était accueilli avec une grande solidarité, un grand respect. Comme le père de mes filles est Sénégalais et que nous avons vécu dans son pays pendant cinq ans, j’ai été touchée d’apprendre, lors d’un exercice, que mes filles sont fières de leur héritage biculturel.»

L’avis de l’une de ses filles:
«J’aime beaucoup faire de la danse et 
du théâtre, et mes sœurs font de la nage synchronisée. Pour moi, c’était intéressant de voir comment notre apparence, c’est aussi un avantage pour pratiquer un sport, ou même faire de l’art. Les ateliers nous ont aussi permis de comprendre que ce que l’on est va plus loin que notre physique.» 
– Oumy

Marie-Claude Lévesque
50 ans

Elle était accompagnée par:
Sa nièce, Sophie-Laurence, 13 ans

Comment a-t-elle trouvé l’atelier?
«J’adore les jeunes et j’ai trouvé que c’était un immense privilège que de pouvoir les entendre raconter leur vécu. Je les trouve fortes et courageuses! Les activités proposées nous ont permis de mieux comprendre comment on se perçoit, et nous a donné de bons outils à utiliser lorsqu’on se sent moins bien dans notre peau. Comme je suis très proche de ma nièce, j’étais contente de la voir s’exprimer et échanger dans un environnement où elle a été écoutée, respectée et comprise.»

L’avis de Sophie-Laurence:
«J’ai déjà vécu de l’intimidation
et j’étais heureuse de pouvoir en parler ouvertement. C’est maintenant derrière moi, et je pense que je suis plus forte maintenant, parce que j’ai su croire en moi et m’aimer pour ce que je suis. Si ça peut inspirer d’autres jeunes, super! J’étais heureuse de faire cet atelier avec ma tante, et de discuter, dans le respect, avec d’autres filles de partout au Québec. Ce fut un beau moment pour moi.»

Mélisa Beaudry
43 ans

Elle était accompagnée par:
Sa fille, Sara-Maude, 15 ans.

Comment a-t-elle trouvé l’atelier?
«On a rarement la possibilité de prendre un temps d’arrêt pour réfléchir à la manière dont on se perçoit, et je l’ai vécu comme un beau moment d’épanouissement. Il y avait un exercice où je devais nommer une partie de mon corps que j’aimais, et j’ai vraiment eu de la difficulté à la trouver. Ça indique bien comment on peut être dure avec soi- même! Et comme il y a plein d’autres activités sur le site de Dove, je sais que je pourrai y puiser toutes les ressources nécessaires pour réfléchir davantage à cette question si cruciale pour nous.»

L’avis de Sara-Maude:
«J’ai vraiment trouvé ça le fun. Moi qui ai souvent peur du jugement des autres, j’ai senti que les activités proposées permettaient de parler sans crainte d’être jugée. Je trouve qu’on ne parle pas assez de la confiance en soi, comment, comme ado, on se traite souvent négativement. Accepter un compliment, complimenter les autres, c’est quelque chose qu’on devrait toutes faire. Pour moi, s’aimer, c’est essentiel!»

Photos : Josée Lecompte

Catégories : Escouade
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire
Magazine vero automne

Magazine Véro

S'abonner au magazine