Adolescentes: oui au stérilet, non à la pilule

29 Août 2018 par Andrée-Anne Guénette
Catégories : Famille / Santé

Les adolescentes devraient choisir le stérilet avant la pilule contraceptive. C’est du moins ce que recommande la Société canadienne de pédiatrie. Explications.

La nouvelle en a surpris plus d’un, récemment. La Société canadienne de pédiatrie recommande maintenant les stérilets, désormais appelés dispositifs intra-utérins (DIU, en cuivre ou à libération hormonale) comme premier choix aux jeunes qui deviennent sexuellement actifs.

Pourquoi ? C’est simplement le choix le plus sûr pour prévenir les grossesses non désirées. « C’est un mythe tenace que les DIU ne sont indiqués que pour les femmes ayant déjà eu un bébé, explique la principale signataire de l’énoncé, Dre Giuseppina Di Meglio du Comité de la santé de l’adolescent de la Société canadienne de pédiatrie. Nous croyions, à tort, que les femmes qui contractaient un ITSS comme la gonorrhée ou la chlamydia étaient davantage à risque d’une infection plus sérieuse si elles portaient un DIU. On sait maintenant que c’est faux. »

Dre Di Meglio rappelle que les risques liés aux DIU sont à relativiser : par exemple, un dispositif qui perfore la paroi uterine lors de l’insertion (entre 4 et 16 cas sur 10 000), surtout lorsqu’il est mis en place par un professionnel de la santé expérimenté.

Encore plus rares sont les cas où le dispositif migre hors de l’utérus, chose qui inspire de la méfiance, mais qui cause peu d’effets outre un échec de contraception. Elle ajoute que « les autres méthodes de contraception ne sont pas, non plus, sans risque ! »

Le taux d’échec de la pilule selon un usage habituel est de 9%, alors qu’il est de moins de 1% pour les DIU. Évidemment, rappelle Dre Di Meglio, les DIU ne protègent nullement contre les infections transmises sexuellement et l’usage du condom est toujours de mise, ainsi que les tests de dépistage réguliers. « Nous recommandons un dépistage annuel jusqu’à l’âge de 25 ans, ainsi qu’après avoir changé de partenaire sexuel. »

Catégories : Famille / Santé
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire
Magazine vero automne

Magazine Véro

S'abonner au magazine