Congé de maternité: comment préparer son retour au travail

19 Mai 2017 par Marie-Claude Marsolais
Catégories : Famille

Pas évident de revenir au boulot après avoir vécu des mois en symbiose avec bébé. Voici quelques conseils pour que tout baigne.

Avant de partir

Pour bien préparer son retour au travail, on doit bien préparer son départ. C’est ce qu’affirme Manon Poirier, directrice générale de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés. «Dès qu’on connaît la date de notre départ, dit-elle, on la communique à notre employeur, qui pourra ainsi mieux planifier notre remplacement.» Dans la mesure du possible, on transmet nous-même toute l’information nécessaire à la personne qui prendra le relais. «De cette façon, on s’assure du suivi dans le transfert des dossiers et des méthodes de travail. Ça facilitera les choses lorsqu’on reprendra notre poste», explique-t-elle.

Pendant le congé

Une fois en congé, on essaie de ne pas trop penser au travail. De toute façon, on aura un petit être qui nous occupera l’esprit! Cela dit, certaines femmes ont plus de difficulté que d’autres à décrocher. Par exemple, elles continuent de recevoir leurs courriels. «C’est un choix personnel mais, selon moi, mieux vaut trouver un équilibre, dit Mme Poirier. En fait, on ne doit pas rester trop accrochée au travail ni faire totalement abstraction de notre emploi.» Ce serait donc une bonne idée de garder un lien, aussi minime soit-il, avec notre vie de travailleuse, en nous inscrivant aux infolettres de l’entreprise ou en visitant nos collègues de temps à autre avec notre poupon. «Même si ce n’est pas une obligation de garder ce lien, ça nous permettra probablement de réintégrer plus facilement notre poste et d’éviter d’être complètement perdue au retour, souligne-t-elle. En une année, il peut se passer beaucoup de choses dans une entreprise.»

Quelques semaines avant de revenir

La garderie

On recommande une entrée progressive des petits à la garderie. Mélanie a commencé à amener son garçon au service de garde six semaines avant la date de son retour au travail. «Le moment venu, j’ai senti qu’il était vraiment prêt pour y aller à temps plein, dit-elle. Savoir qu’il était à l’aise dans son nouveau quotidien m’a énormément aidée à reprendre mes fonctions. Je pouvais me concentrer sur mes tâches sans avoir le cœur trop gros. L’intégration douce, c’est aussi bon pour l’enfant que pour la maman.»

Le travail

Pendant que notre enfant s’acclimate à la garderie, on en profite pour se replonger tranquillement dans notre emploi. Manon Poirier conseille de donner un coup de fil à son patron pour lui rappeler qu’on revient au bureau dans quelques semaines. On s’informe des changements récents ou à venir. Par exemple, si l’entreprise a mis en place un nouveau système informatique pendant notre absence, on aura peut-être besoin d’une formation avant de revenir officiellement à notre poste.

Le jour J

«Après mon congé de maternité, j’ai mis environ un mois à vraiment me sentir sur mon X», avoue Mélanie. Apprendre la conciliation travail-famille ne se fait pas en claquant des doigts. Son conseil? On vit un jour à la fois et on évite de se mettre trop de pression. Nul besoin d’être au top de notre performance dès le premier jour. Après des mois d’absence, c’est normal d’être un peu rouillée.

Dossier Tracer son chemin

Photo: Stocksy

Catégories : Famille
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine