Maman et entrepreneure: Emily Paul, de Lily et compagnie

31 Mar 2017 par Marie-Claude Marsolais
Catégories : Famille

Pour souligner la Fête des mères, nous vous proposons ce portrait d'Emily Paul, maman et entrepreneure Etsy!

Depuis quelques mois, les pantalons évolutifs pour bébé de Lily et compagnie font fureur sur Etsy. Pour Emily Paul, designer et fondatrice de la marque, ce succès est aussi inattendu que réjouissant. Maman de deux cocottes de 19 et 1 mois, l’entrepreneure hyperactive se plaît à concilier biberons et machines à coudre… à son rythme. Elle nous parle de sa nouvelle vie d’entrepreneure Etsy.

Comment êtes-vous devenue entrepreneur Etsy?

J’ai toujours voulu avoir ma propre boutique de vêtements pour enfants, mais je n’avais pas assez confiance en moi. En sortant de l’école, j’ai donc travaillé pour des compagnies de vêtements. Pendant mon premier congé de maternité, pour passer le temps, je m’amusais à créer des accessoires et vêtements pour ma fille. Et puis, en février 2016, sur un coup de tête, j’ai ouvert ma boutique Etsy. Peu de temps après, je suis retombée enceinte. Je suis donc retournée travailler quelques mois, tout en gérant ma boutique. Me voilà de nouveau en congé de maternité. Je continue à m’occuper de ma boutique Etsy à mon rythme, tout en prenant soin de mes filles.

Les avantages d’être une maman entrepreneure?

En retournant au travail après mon premier congé, j’ai réalisé que je ne voyais pratiquement pas mon enfant. Une heure le matin, une autre le soir. Le fait de travailler à la maison me permet d’être plus présente. Le weekend, on passe du temps en famille; pas besoin de faire les courses et les corvées, je les fais pendant la semaine.

Et les bémols…

C’est parfois stressant. Souvent j’ai du travail, mais mon bébé ne veut pas faire la sieste. Je dois attendre le soir pour travailler, quand tout le monde est couché.

Des conseils à donner à des mamans qui voudraient se lancer?

Assurez-vous d’être bien organisée, d’avoir une bonne structure de travail. Quand j’ai lancé ma boutique, ce n’était pas planifié ni vraiment organisé. Quelques mois plus tard, je me suis mise à vendre énormément et je n’étais pas capable de répondre à la demande.

L’erreur à éviter?

Il faut se faire des attentes réalistes, surtout quand tu as des enfants. Des imprévus, il y en a toujours! Je suis du type à me faire des listes de choses à faire un peu trop ambitieuses. J’aimerais bien être capable de tout faire de suite, mais c’est impossible.

Dans 5 ans, où vous voyez-vous?

Je veux vivre de ma boutique à 100% et avoir quelques employés. Créer des vêtements pour enfants, c’est réellement ma passion.

Lire aussi:
Maman et entrepreneure: Andrée-Anne Desrosiers, de Babilles et Babioles

Catégories : Famille
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine