Rentrée: les 5 choses qu’on évitera cette année

17 Août 2018 par Florence Dujoux
Catégories : Famille

Parce que rentrée rime avec nouveauté, le retour à l’école est le moment idéal pour mettre en place une nouvelle routine. Si on pouvait faire cinq choses différemment cette année, on choisirait quoi ?

Être la seule personne responsable des lunchs

Sur le papier, rien de plus simple : s’acheter une mijoteuse, faire ses menus à l’avance et sa cuisine le dimanche. Sauf que votre fils est nouvellement végétarien, que votre fille ne veut plus manger de tomates … et que les boites à lunch reviennent tous les jours ! La solution ? Déléguer ! Rien n’empêche de mettre les jeunes à contribution, les petits pour leurs collations et les plus grands pour leur sandwich. Et si l’école propose un repas chaud, on a tiré le gros lot !

Faire le chauffeur de taxi

Évidemment, on se réjouit que nos enfants fassent du hockey compétitif, ou qu’ils se découvrent une passion pour le théâtre … jusqu’à ce que cela conditionne tout l’emploi du temps familial. Si on se retrouve à passer ses soirées à les conduire à leurs activités, on fait quoi? On adopte la devise « En faire moins, mais mieux » sans culpabilité, puisque les experts nous répètent que le jeu libre est indispensable au bon développement des enfants. Et sinon, on peut toujours mettre en place un plan de covoiturage efficace.

Être permissive sur le temps d’écran

À la fin de l’été, quand nos enfants allument la console pour se mettre sur Fortnite dès le lever, on sent bien qu’il va falloir prendre le problème à bras le corps. D’abord, on prend une grande inspiration. Ensuite on y va avec la mise en place de règles du jeu claires : quotas de temps d’écran, remplacement des jeux vidéos violents, repas en famille, interdiction des appareils dans la chambre … Le plus difficile dans tout ça ? Montrer l’exemple !

Ne pas anticiper les devoirs

Quand on se retrouve à devoir aider Junior à préparer un exposé sur les aurores boréales pour le lendemain matin. Et que ça finit, encore une fois, dans les cris et les larmes. Cette année, on fait quoi ? On essaie de lui apprendre à s’organiser, il en va de notre santé mentale. Quitte à l’accompagner à la bibliothèque avec son binôme ou à l’aider à structurer ses idées. Et si son école propose de l’aide aux devoirs, on signe sans hésiter !

Surcharger notre charge mentale

Prendre le premier rendez-vous d’orthodontie du grand, gérer la rentrée en maternelle de la petite dernière, étiqueter les fournitures scolaires … Zut, on a oublié la pratique de soccer. Difficile de penser à tout, alors pourquoi ne pas davantage partager les responsabilités avec son conjoint ? Ministère de l’Éducation et de la Santé d’un côté, portefeuilles des transports et des sports de l’autre … qui s’occupera des voyages ? En attendant les prochaines vacances, exit la recherche de perfection et BONNE RENTRÉE !

À lire aussi: 

Maternelle: conseils pour une rentrée réussie 

Mes 4 trucs pour une rentrée sans stress

Première rentrée au secondaire: conseils pour bien la réussir

Rentrée catastrophe, poutine et bière

 

Photo: Getty

Catégories : Famille
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine