Vendre ou rénover? Le home staging peut nous aider!

31 Jan 2017 par Annie St-Amour
Catégories : Maison

PRÉSENTÉ PAR

Maïka Desnoyers est courtière en immobilier et Daniel Corbin est designer d’intérieur. Ensemble, ils animent la version québécoise de Vendre ou rénover, qui est diffusée à Canal Vie.

Adaptée au Québec

Chaque émission nous présente un couple propriétaire déchiré entre l’idée de vendre ou de rénover la maison qu’il habite, parce que celle-ci ne répond plus aux besoins de la famille. Les téléspectateurs familiers avec le concept noteront quelques changements par rapport à la production originale, notamment «un volet pratique où on apprend des choses, révèle Daniel Corbin. Maïka et moi sommes tous les deux très compétitifs, ajoute-t-il. Il faut s’attendre à de belles surprises.» Ce rendez-vous hebdomadaire a lieu les mardis à 20 h sur Canal Vie.

L’ABC du home staging

En dépit de leur saine rivalité à l’écran et de leur mandat qui les oppose l’un à l’autre, les deux animateurs se sont concertés et ont mis leur expertise à profit pour nous aider à préparer ce petit guide de ce que les Américains appellent le home staging. Que vous souhaitiez vendre votre maison ou renouveler votre intérieur, parions que les quelques conseils qui suivent vous seront très utiles.

Une définition du concept

La valorisation immobilière – c’est la traduction française de l’expression home staging – est un concept qui a vu le jour aux États-Unis. Son objectif est d’ajouter un effet «wow» à une maison pour en accélérer la revente et faire en sorte qu’elle plaise à un plus grand nombre de visiteurs. Au Québec, on entend parler du home staging depuis une bonne douzaine d’années.

Le mot d’ordre: désencombrer

La priorité de ceux qui veulent vendre leur résidence et la première chose que Daniel Corbin demande à ses clients qui souhaitent rénover leur maison, c’est de la désencombrer. Le vélo stationnaire inutilisé depuis des lustres, les étagères remplies de CD et les tiroirs de cuisine qui débordent de contenants Tupperware… c’est incroyable la quantité de choses qu’on accumule avec les années. Alors, avant de procéder au changement, un tri s’impose!

Ce qu’il faut faire:

  • éliminer le trop-plein de bibelots et les collections d’objets;
  • ranger le superflu qui traîne sur les comptoirs de cuisine;
  • enlever les tableaux et les photos qui attirent l’attention.

Zoom sur le mobilier

Pour que la visite soit favorable aux proprios, «il faut que les gens puissent se projeter dans une pièce avec leurs propres meubles. Et pour ça, il faut leur donner de l’espace», explique Maïka. De même, on doit garder en tête que redistribuer l’ameublement peut contribuer à créer une impression d’ampleur dans une pièce.

Ce qu’il faut faire:

  • enlever les meubles trop gros et ceux qui détonnent avec le reste du mobilier;
  • ne pas hésiter à déplacer l’ameublement ou à le changer de pièce;
  • penser à louer du mobilier, mais seulement si la maison est inhabitée et vide.

Propre comme un sou neuf

Une maison bien entretenue, propre et à l’odeur agréable, c’est un must. «Il faut que les lieux soient accueillants et que ça sente bon, précise Maïka. Quand on entre dans une demeure qui empeste la cigarette, tout ce qu’on veut, c’est d’en faire le tour au plus vite!»

Ce qu’il faut faire:

  • procéder à un grand ménage et garder la maison propre en tout temps (on ne sait jamais quand les visites auront lieu);
  • utiliser des chandelles, des parfums d’ambiance ou autres dispositifs pour enrayer les odeurs.

Pour la réno, on sort le marteau!

À force d’y vivre, on finit par ne plus voir les défauts et menus travaux qui n’ont pas encore été complétés dans notre maison. Un trou dans un mur, une poignée de porte brisée, une moulure manquante: voilà autant d’irritants potentiels pour de futurs acheteurs. Et comme tout le monde n’est pas forcément manuel, ce qui peut sembler facile à régler pour quelqu’un peut s’avérer une montagne pour quelqu’un d’autre.

Ce qu’il faut faire:

  • réparer toutes les imperfections susceptibles d’attirer l’attention;
  • engager un professionnel, au besoin.

Lumière s.v.p.

Une maison lumineuse est toujours plus attrayante. Il est possible d’éclaircir les lieux avec de la peinture, mais «à moins que la pièce soit vraiment sombre ou la couleur, très mal choisie, ce n’est pas quelque chose sur lequel j’insiste», déclare Maïka. Cela dit, une bonne façon de pallier un manque de luminosité est d’ajouter de l’éclairage, «un élément souvent négligé, mais qui a néanmoins le pouvoir de changer la couleur des murs», affirme Daniel.

Ce qu’il faut faire:

  • garder les rideaux ouverts durant la journée;
  • revoir et harmoniser l’éclairage dans l’ensemble de la maison;
  • installer de nouveaux luminaires dans les pièces plus sombres.

Photo: Stocksy

À lire aussi:
DIY: relooker un meuble vintage en 5 étapes
Espaces bureaux: 10 inspirations trouvées sur Pinterest
Mur-album: mode d’emploi

 

 

Catégories : Maison
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine