3 conseils pour porter une veste de laine, avec Guylaine Guay

22 Mar 2017 par Guylaine Guay
Catégories : Mode

Guylaine Guay enfile une petite laine!

Je vous fais un aveu: avant cette séance photo, je n’avais jamais enfilé une veste de laine. Pourtant, n’avais-je jamais eu à réchauffer un petit frisson? N’avais-je pas, un jour de grisaille, eu envie de me réfugier au creux de ces grosses mailles accueillantes de douceur? Eh bien, non! Jusqu’à ce que je joue au mannequin…

J’ai toujours trouvé que les vestes de laine faisaient un peu vieillottes. Dans ma tête, elles étaient toutes beiges et tristounettes. De plus, mon idée s’était figée sur cette conception bizarre qu’une veste, ça convenait aux dames d’un certain âge, ménopausées peut-être, oscillant entre les chaleurs et le besoin de chaleur?

Eh bien, voilà que je suis l’une de ces dames! Moi-même périménopausée, fraternisant avec ma nouvelle amie l’irritabilité, apprivoisant mes sueurs nocturnes, duvet facial et palpitations cardiaques. Toutes ces raisons me disposant à ouvrir mon esprit et mon cœur au port de la petite laine.

Le moment parfait pour qu’une styliste me fouette les perceptions avec un tas de motifs et de textures actuelles et magnifiques!

Tant qu’à m’ouvrir à vous, je m’ouvre pour la peine: il n’y a rien que je préfère autant que de me tromper. De bousculer une certitude encrassée depuis trop longtemps dans les méandres de mes convictions. Et pour la veste, j’avais tort. Elle se porte à tous les âges et n’est pas synonyme de morosité. Pendant l’essayage, je me suis sentie comme quand on retrouve une amie du secondaire à qui on ne parlait pas trop à l’époque mais que l’on découvre avec enthousiasme 30 ans plus tard. Oui, je sais, j’en vis des choses pendant ces séances photo!

J’aime particulièrement les grosses mailles et les coupes plus longues. Des tons riches de beige crémeux, brun chocolat ou gris foncé ajoutent au chaleureux de la chose. Un col bien défini donne du tonus à cette matière plutôt mollassonne.

Pour ce qui est de la tuque, je l’aime depuis belle lurette. J’en possède une dizaine. J’ai un petit faible pour le pompon. Comme une cerise sur le sunday. Contrairement à la veste, j’en porte depuis toujours. J’ai même écrit deux livres avec sur la tête ma «tuque de création», celle qui réchauffe mes idées et les empêche de s’enfuir. Je la porte d’ailleurs en ce moment!

J’ai bien fait d’ouvrir la fenêtre pour laisser entrer la brise du changement.

Je ne serai plus jamais de glace devant une belle veste. J’accepte avec plaisir son invitation et je renonce aux grelottements de l’indifférence.

Ma veste et moi sommes désormais… tricotées serré!

Les conseils de Mélanie Brisson, styliste

  1. On dit oui au col roulé – qui revient en force cette saison –, surtout si notre cou est long et notre menton, bien défini.
  2. Pour suivre la tendance des superpositions, on choisit un haut ajusté et foncé qu’on enfile sous une veste cintrée. Si on veut souligner encore plus notre taille, on y ajoute une jolie ceinture.
  3. Cet hiver, une tuque avec un pompon amovible est un investissement brillant. Lorsqu’on retire ledit pompon, le bonnet peut être porté toute la journée pour camoufler une chevelure rebelle.


Look de Guylaine:

Veste en coton et acrylique DC Jeans (Penningtons, 78 $).
Col roulé en acrylique et viscose (Addition Elle, 68 $).
Tuque en acrylique avec pompon en fourrure recyclé (Lowell, 60 $).
Jegging en denim (Penningtons, 60 $).


Photo: Andréanne Gauthier / Assistante photographe: Mélanie Bernier
Stylisme: Mélanie Brisson

Mise en beauté: Alexia Baillargeon, avec les produits Kevin Murphy et M.A.C

 

Ce billet est paru dans le magazine VÉRO Spécial sexe.

Cliquez ici pour vous abonner au magazine.

Lire les autres billets de Guylaine Guay:
4 conseils pour un look stylé par temps gris
Choisir son jean taille plus
Mode: « total look blanc »
Comment ajouter une veste à son look

Catégories : Mode
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine