Choisir son jean taille plus avec Guylaine Guay

Choisir son jean taille plus avec Guylaine Guay
13 Nov 2014 par Guylaine Guay
Catégories : Mode

Je l’ai choisi sexy, doux, flexible, généreux… Quoi dire de plus, sinon que je l’ai dans la peau! Mon jean idéal, il voit grand et m’aime gros!

L’année de mes 18 ans a été mémorable. À quelques mois d’intervalle, pour la première fois, j’embrassais un garçon et j’essayais ma toute première paire de jean. À 18 ans! Oui, je sais, jolie, mais pas vite, vite, la Guylou! Disons-le, en 1988, la mode pour les dodues était plutôt limitée et mémé.

Je vous montrerai peut-être un jour la photo de mon bal des finissants où j’ai l’air d’avoir 67 ans au lieu de 17! C’est finalement au rayon des hommes d’un magasin à grande surface de l’époque que j’ai essayé mon premier jean. Un pantalon lourd, dépourvu de toute élasticité et absolument inconfortable. Je me souviens de la vendeuse qui m’a dit gentiment: «Et puis, la coupe?»

Et moi de répondre: «Pas de doute, ça coupe le sang!» C’est à ce moment-là que j’ai vécu ma première peine de jean.

Heureusement, depuis, l’industrie du denim s’est adaptée à l’air du temps et… à nos silhouettes multiples.

Alors, mes belles voluptueuses, comment trouver l’amour avec un grand «J»?

D’abord, on privilégie une coupe droite, légèrement évasée, qui dissimule un mollet trop fort et allonge la jambe. Et, comme il est agréable de respirer librement, on choisit un modèle pas trop ajusté. J’ai déjà porté un jean si serré que mon «muffin adipeux» voulait de tout coeur sortir de son moule! J’entends par là, mon ventre… Une taille un peu plus grande lui enlèvera l’envie de s’échapper.

On évite aussi le pantalon trop court, qui a tendance à couper le jarret en deux (pas flatteur), les imprimés, qui ajoutent du relief (pas vraiment nécessaire), et les poches ou les plis, qui sont de véritables «localisateurs de bourrelets» (pas idéal).

Pour la couleur, personnellement, je préfère le foncé: j’ai acheté un jean pastel une fois, et mon allure de sorbet géant n’était pas des plus alléchantes!

On complète notre look avec un t-shirt ou un beau chemisier vibrant, des talons hauts ou des bottillons. Et si, comme moi, vous avez d’énormes pieds de dinosaure, optez pour de jolies ballerines qui allient confort et style.

Aujourd’hui, à 44 ans, je suis en amour avec un homme formidable… et quelques paires de jean parfaites pour moi! Je vous souhaite le même bonheur.

Jean semi-évasé

Jean semi-évasé

  • Jean semi-évasé The Rockstar pour taille forte (Old Navy; 50 $).
T-Shirt en jersey

T-Shirt en jersey

  • T-shirt en jersey (Reitmans; 35 $).
Sac de cabine

Sac de cabine

  • Sac de cabine Merona en similicuir (Target; 50 $).
T-Shirt City Scape Circle

T-Shirt City Scape Circle

  • T-shirt City Scape Circle en viscose et spandex (Addition Elle; 55 $).
Manteau

Manteau

  • Manteau taille plus en polyuréthane et rayonne (Reitmans; 95 $).
Bracelets

Bracelets

  • Bracelets avec chaînes et faux cuir (Dynamite; 20 $ l’ens.).
Bottillons

Bottillons

  • Bottillons en polyuréthane (Pennington; 75 $).

Photo: Maude Chauvin (G. Guay); Assistant-photographe: Phil Bernard / Stylisme: Véronique Delisle / Mise en beauté: Cynthia Christina (Judy inc.), avec les produits Tresemmé.

Vous pouvez consulter la version intégrale de cet article dans le cinquième numéro de Véro magazine, à la page 60, avec le titre « Le jean de ma vie ». Le magazine est disponible en kiosque et en version iPad.

Catégories : Mode
11 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Louise cloutier dit :

    cest vrai j ai déjà porté des jeans pour tailles fortes et je peux vous qu elle étai pesante et pas du tout sexy Ave un gros gilet de toute beauté, maintenant on a la chance d avoir du choux et différents modèles, continuer votre excellent travail et j adore vous lier. Continuer vous nous faites du bien

  2. Linda dit :

    Quel délice de te lire….. c’est savoureux cet humour vestimentaire.

  3. Sylvie Lavallee dit :

    Merci pour les informations. A 25 ans, je ne pesait même pas 100 lbs. On ne voyait que les os! Maintenant à 47 ans j’habite du 18

  4. ni dit :

    Bonjour Madame Guylaine, j`aime beaucoup votre humour. S.v.p continuez vos chroniques.
    Plus ou moins volumineuse , le beigne apparait quelques fois , lorsque je suis habillée trop
    serrée.

    Merci , je vais continuer à vous lire.

  5. Nicole Silvestri dit :

    Quel bonheur de trouver ça sur mon Facebook ce matin. J’ai 62 ans, je prendrai ma retraite à la fin de décembre prochain, j’ai toujours été en uniforme depuis 30 ans et j’ai perdu le sens du Looks je porte du 16 ou 18 et votre chronique me donne de l’espoir et de la sécurité pour mon social qui promet d’être intéressant. Merci et j’en veux encore!

  6. Carole dit :

    j’ai vraiment appris qq’ch chere Guylaine et dans l’humour en plus, merci pour les conseils de « Jeans »

  7. Monique De Carufel dit :

    Merci! Pour votre article taille plus avec Ghylaine.
    J’aime énormément ta revue de QUalité.

  8. ginette choiniere dit :

    écoute j’ai tellement ri quand j’ai lu votre rubrique sur le jeans,mais c’est tellement vrai.merci merci merci!!!!une grand-maman de 62ans pognée avec hernie grosse comme un melon d’eau imagine le fun pour acheter un jean.hahaha!!!!gigi

  9. johanne dit :

    super intéressant enfin.jaimerais avoir des idées pour Noël jai 58ans je mesure 5 pieds je porte du 12 ou 14 je connais beaucoup de dames comme moi merci de me lire.

  10. helene parent dit :

    moi je l’adore cette femme c’est certain que je vais m’abonner a vero elle donne de tres bon conseil….

  11. Lucie Leblond dit :

    Je t’aime Guylaine, je veux que tu le saches. Je me considère encore comme une belle femme mais j’ai en horreur de mes rondeurs. Tes articles, ton parler et des opinions me font un bien fou… J’ai une douzaine d’années de plus que toi et tu m’inspires, pour tout d’ailleurs dans ta vie en générale et combien dans ta vie personnelle. Tu ne sembles pas l’avoir eu facile et moi non plus… même encore aujourd’hui. J’ai eu mes fils dans la trentaine avancée et le côté monétaire n’a jamais été florissant non plus, peu d’aide mais des critiques en masse. Merci d’être ce que tu aies, ne perds rien de ta joie de vivre, elle nous abreuve !

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine