La vie en Rose Buddha – en harmonie totale avec la nature

12 Sep 2018 par Équipe VÉRO
Catégories : Mode

Des vêtements de yoga confortables, écoresponsables, fabriqués localement… et jolis comme tout? C’est le pari qu’ont fait les trois entrepreneurs derrière la marque Rose Buddha.

PRÉSENTÉ PAR

Saviez-vous que l’industrie textile fait partie des industries les plus polluantes du monde? Elle se classe bonne deuxième, tout de suite après celle du pétrole. Non seulement la quantité d’eau nécessaire pour produire un vêtement est énorme (environ 25 000 litres pour un t-shirt!), mais les produits chimiques utilisés dans le traitement des fibres sont extrêmement dommageables pour l’environnement. C’est sans compter le gaspillage occasionné; chaque année en Amérique du Nord, on jette l’équivalent de 81 livres de textile par personne.

Consternés par ces informations alarmantes, les membres fondateurs de Rose Buddha ont décidé de faire les choses autrement. Leurs vêtements et accessoires seraient respectueux de la planète et des gens qui l’habitent. Un pari réussi avec brio depuis maintenant plus de deux ans!

Durabilité, éthique et transparence

Maxime et Madeleine, deux meilleures amies partageant une passion commune pour le yoga, ont tout mis en œuvre pour réduire leur empreinte écologique. En confectionnant les leggings avec du polyester recyclé, ils diminuent les émissions toxiques générées par l’incinération de déchets. On parle ici de bouteilles de plastique… Environ dix par pantalon! Pour imprimer les magnifiques dessins de l’artiste montréalaise Émilie Beaudoin, Rose Buddha utilise un processus de sublimation écologique sans solvant; le seul déchet produit est un papier, qui est par la suite soigneusement recyclé. Les adorables camisoles bohémiennes sont quant à elles faites de modal, un textile entièrement naturel. Ses propriétés impressionnantes en font le parfait allié pour la pratique du yoga: il absorbe l’humidité deux fois plus vite que le coton, conserve sa forme malgré les lavages répétés et se froisse peu. Presque l’ensemble des tissus de la marque est certifié OEKO-TEX® 100, une classification reconnue mondialement dont le sceau est accordé aux textiles sans impact sur l’environnement. Et chez Rose Buddha, la notion de zéro déchet prend toute son ampleur avec la collection de bijoux Seconde Chance, créée avec des retailles de tissu des vêtements!

Le plus beau dans tout ça? Tous les vêtements et accessoires sont assemblés au Québec depuis les débuts… et ils le resteront. Promesse de yogis!

Jetez un coup d’oeil à la galerie photo ci-bas pour connaître la sélection de nos coups de coeur!

Photos article : Avril Franco Photographe

Catégories : Mode
1 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mélanie dit :

    Un très beau concept. Ce qui est dommage dans ce produit, c’est que le lavage du polyester libère des microparticules de plastique dans l’eau (et donc la mer, car trop fines pour être traitées à la station d’épuration!). À ne pas laver trop souvent donc…

Ajouter un commentaire
Magazine vero automne

Magazine Véro

S'abonner au magazine