Pénélope McQuade: celle qui fait fi de l’opinion des autres

30 Août 2018 par Laurie Dupont
Catégories : Culture / Oser être soi

Pénélope McQuade nous parle de son look – qui fait tant jaser – et du fait qu’elle a décidé d'arrêter de s'en faire avec ce que les autres en pensent.

Oser être soi, ça passe aussi par le choix des vêtements qu’on porte, ne penses-tu pas? Et tu n’hésites pas à faire preuve d’audace d’ailleurs…

À l’émission Les échangistes, Olivia (NDLR: Olivia Leblanc, sa styliste) et moi avons beaucoup de plaisir à créer mes looks. Je suis consciente que je fais partie des plus audacieuses à la télé. Je bullshiterais si je te disais que je ne m’en rends pas compte. Olivia et moi, on sait exactement quand un look fera jaser, et quand un look fera l’unanimité. Et souvent, quand il y en a un qui est aimé de tous, ce n’était pas notre préféré. (rires) Mes vêtements, au fond, ce n’est qu’une extension du ton de l’émission. On le sait en ouvrant la télé et en voyant mon look que ce n’est pas un show conventionnel, que les prestations musicales risquent d’être originales, par exemple. Ça reflète mon envie d’originalité, autant dans le contenu que dans le contenant.

Olivia et toi travaillez ensemble depuis longtemps, n’est-ce pas?

Oui, et à chaque année – ou presque – , je reçois une vague de messages me félicitant d’avoir changé de styliste, car ce que je porte est «vraiment plus beau maintenant». Mais non, ce ne sont que vos yeux, mesdames et messieurs, qui se sont habitués à ces couleurs et à ces volumes-là, car je collabore avec Olivia depuis environ 15 ans.

Est-ce facile pour toi de ne pas te soucier de ce que les gens pensent de ton apparence?

Honnêtement, quand un de mes looks ne fait pas l’unanimité, je m’en fous! Cela dit, je ne veux pas provoquer ou choquer les gens, et que mes vêtements deviennent un élément dérangeant quand ils regardent l’émission. S’ils «focussent» trop sur mes vêtements, ils en oublient le contenu. Et je ne veux surtout pas ça.

Et c’est la même chose pour mes cheveux! Même s’ils ne plaisent pas à tous, ça m’amuse un peu! Cela dit, je ne reçois plus autant de courriels de haine qu’auparavant concernant ma chevelure. Les gens se sont calmés à ce sujet. Mais il arrive encore de temps en temps qu’un «mononcle» m’écrive un truc du genre lorsque j’interviewe un politicien: «Continue de te concentrer sur tes cheveux, et oublie la politique!» Comme s’il voulait réduire tout ce que je suis seulement à mon apparence. J’ose penser que je suis un peu plus que ça.

À lire aussi:

Nos stars et leurs stylistes: Pénélope McQuade et Olivia Leblanc 

Nos stars et leurs stylistes: Maripier Morin et Patrick Vimbor

Bons coups et flops: Marie Mai et son coiffeur se confient 

 

Ne manquez pas notre dossier « Oser être soi » dans notre numéro d’automne présentement en kiosque. 20 personnalités, dont Pénélope McQuade nous parlent de la façon dont ils s’assument.

Recevez les prochains numéros à la maison ! Abonnez-vous maintenant!

 

Photos: Pierre Manning 

Catégories : Culture / Oser être soi
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire
Magazine vero automne

Magazine Véro

S'abonner au magazine