Quand notre belle-mère est (beaucoup) plus jeune que nous

08 Juin 2017 par Rose-Marie Charest
Catégories : Psycho

Pas toujours faciles à gérer, nos relations avec la mère de Chéri... surtout quand celle-ci est (beaucoup) plus jeune que nous! La psychologue Rose-Marie Charest livre ses conseils avisés sur cette délicate question.

On imagine les malaises que cela peut créer, notamment parce qu’on a de la difficulté à se positionner face à la hiérarchie naturelle qui existe avec un beau-père (beaucoup plus âgé), mais pas avec sa jeune conjointe. Comment aborder nos relations avec elle… surtout que notre Chéri a bien du mal à accepter la nouvelle amoureuse de son père?

Une chose est sûre: ce n’est pas à nous de jouer les équilibristes, mais à notre beau-père de faire en sorte de rendre les relations cordiales entre elle et son entourage. Dans l’établissement de nos propres relations avec notre nouvelle belle-mère, il ne faut pas perdre de vue qu’elle n’est pas la mère de notre chum et qu’elle n’a certainement pas l’intention de la remplacer. Allons un peu au-delà de son statut de conjointe du beau-père: considérons-la plutôt comme un nouveau membre de la famille qui gagne à être connu pour sa personnalité et à qui on parlera d’égale à égale. Car, en effet, rien ne sert d’insister sur le fait qu’on a plus d’expérience qu’elle à bien des égards. On gagne plutôt à représenter une figure positive au sein de la famille et à développer avec cette jeune femme une relation amicale basée sur nos affinités communes. Notre attitude pourrait ainsi inciter le reste du clan à accepter la situation plus facilement. L’important est de ne rien forcer, de miser sur le respect (comme dans toutes nos autres relations), et de laisser le temps faire son œuvre. Plus la relation durera entre elle et Beau-Papa, plus l’attachement s’approfondira, plus les rapports deviendront naturels entre elle, nous et nos enfants.

Et si notre amoureux continue malgré tout d’avoir des réactions épidermiques vis-à-vis de la blonde de son père, on devrait l’encourager à maintenir ses liens avec lui, quitte à le voir en solo. On pourra alors envisager de prendre également nos distances avec notre jeune belle-mère, histoire d’éviter les tensions avec notre Chéri (qui pourrait éprouver un grand besoin qu’on soit solidaire avec lui), ou encore exprimer notre acceptation de la situation et notre volonté de ne pas jeter une ombre sur le bonheur de son père.

Lire aussi:
Nouvel envol dans les relations parents-enfants
Changer de vie, oui… mais comment?
Parler en public? Au secours!
Du sexe, un mardi soir? Pfff!

 

Photo: iStock

Catégories : Psycho
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine