Objectif: rire au quotidien

27 Oct 2017 par Annie St-Amour
Catégories : Psycho

Prémisse d’une bonne santé et d'une vie heureuse, on réintègre le rire dans notre quotidien. Sans blague!

Au bureau: joyeux lurons recherchés

Dans les conférences qu’il donne en milieu de travail, le psychologue Marc Vachon explique aux participants pourquoi prendre une pause humour «a de bien meilleurs effets sur notre niveau de détente et sur notre état d’esprit» que de s’acoquiner avec quelqu’un en mettant la «switch à bitch». Sa stratégie? «Aller vers ceux qui nous font rire. C’est précieux de pouvoir fréquenter des gens comme ça au travail; il faut savoir les repérer.»

De façon générale, «on aime être entouré de collègues qui ont un bon sens de l’humour, affirme Catherine Boulé, psychologue elle aussi. L’humour est en effet un atout dans une équipe parce qu’il favorise la créativité et qu’il atténue l’impact des irritants quotidiens. On en arrive à rire des situations qui nous aliènent plutôt que des gens qui nous frustrent. Il faut savoir rire avec les autres et non des autres.»

Utiliser l’humour pour rallier les troupes quand on est gestionnaire risque-t-il de miner notre autorité? «Tout dépend du dosage, dit Mme Boulé. S’en servir à toutes les sauces pourrait amener les employés à percevoir leur patron comme moins crédible et moins compétent, mais si son style d’humour est à propos, ni stressant ni discriminatoire, ça renforce la perception favorable que les gens ont de lui.»

À la maison: jouer en famille

Selon Marc Vachon, le meilleur moyen de rire en famille est d’être ouvert à la spontanéité de l’enfant et d’adopter une attitude de jeu au quotidien. Son conseil? «Arrêter de vouloir tout programmer et prendre plutôt un moment pour s’asseoir par terre avec son rejeton et le suivre dans ses jeux sans être contraint par le temps.» Une petite période de complicité avec la marmaille, ça n’a pas de prix!

Or, le sens de l’humour se développe avec le temps et, comme parent, il faut savoir s’adapter au groupe d’âge de l’enfant. «Les blagues plus abstraites ne sont pas à la portée des plus jeunes, concède Catherine Boulé. Faire le pitre et se joindre à leurs jeux farfelus est beaucoup plus pertinent.» Cela dit, les mêmes élans clownesques devant notre préado pourraient le mettre mal à l’aise, voire lui faire honte… surtout si ses amis ne sont pas loin.

À noter qu’en plus de consolider la relation parent-enfant, l’humour sain et gentil peut s’avérer un bon outil de mémorisation. Ainsi, les apprentissages acquis dans un contexte humoristique ont de meilleures chances d’être assimilés. Bon à savoir!

En couple: Chéri, fais-moi rire!

L’humour est également utile au sein du couple. «Les partenaires qui arrivent à rire de leurs travers passeront plus facilement à travers les épreuves», affirme Catherine Boulé. Car rire nous permet de prendre une distance vis-à-vis des événements et facilite la résolution de conflits. Si les conjoints sont capables d’en rire, il y de bonnes chances que ça aille mieux la prochaine fois.

En revanche, lorsqu’un des partenaires tourne tout à la blague de façon défensive, parce qu’il est mal à l’aise avec certaines émotions, ça devient vite agaçant pour l’autre conjoint. Selon la psychologue, la meilleure façon de revenir à un ton plus sérieux est «d’en formuler la demande et de s’imposer un cadre pour les 10 ou 15 prochaines minutes». Une fois les points litigieux réglés, il sera toujours temps de se bidonner!

Un truc pour intégrer davantage de rire dans sa vie de couple? Ne pas hésiter à consommer du matériel humoristique qui rejoint les deux partenaires. Et aussi se rappeler certains fous rire partagés… pour les réactiver!

À lire aussi: Le rire: la clé du bonheur?

Photos: Stocksy 

Catégories : Psycho
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine