7 idées pour garder la forme pendant les Fêtes

14 Déc 2017 par Linda Priestley
Catégories : Forme / Santé

Cette année, pas question de rester plantée comme un sapin à ne rien faire. Voici quelques idées emballantes pour nous faire bouger du réveillon jusqu’au prochain party!

Devenir aussi molle que de la gelée d’atocas à cause du lait de poule, des partys et des soupers bien arrosés n’est certes pas un cadeau. Parce qu’on est, durant cette période de l’année, très (pour ne pas dire trop) occupée, il nous arrive souvent d’être déchirée entre le laisser-aller et notre discipline habituelle. «Ou bien on refuse de s’entraîner en se disant qu’après tout c’est Noël, ou alors on se fout des Fêtes et on se rentre dans la tête qu’on veut respecter coûte que coûte notre programme d’exercices», dit Chloé Rochette, entraîneuse en chef et cofondatrice de HappyFitness.

Laquelle de ces deux options nous fera marquer le plus de points auprès du père Noël? «Il faut y croire fort: le plus important pour garder la forme est la constance», répond Chloé. À son avis, interrompre notre entraînement pendant un mois nous fait non seulement perdre du tonus, mais aussi l’habitude de bouger régulièrement. «Et ensuite, ça devient difficile de s’y remettre.» Il est donc préférable de «juste le faire», ajoute-t-elle, en usant de joyeuses astuces pour nous aider à tenir le coup jusqu’au jour de l’An.

Trouver d’autres façons de s’activer

Bouger tout le mois de décembre n’a rien de miraculeux… dans la mesure où on accepte de modifier certaines de nos habitudes. «C’est irréaliste d’espérer faire la même routine d’exercices avec la même intensité alors qu’on est dans le jus, qu’on reçoit, qu’on court d’une boutique à l’autre et ainsi de suite, affirme Chloé. Ça ne contribue qu’à nous brûler davantage plutôt qu’à nous réénergiser.»

Pour ajuster le tir, elle suggère aux adeptes de l’entraînement de se tourner vers d’autres manières de s’activer. «Les activités en plein air comme le ski de fond ou alpin, le patinage, la raquette, les randonnées en montagne ou en forêt, les batailles de boules de neige, la construction de forts ou d’igloo sont tout aussi bénéfiques pour la forme qu’une séance d’entraînement et nous permettent de passer du temps avec nos proches pendant le congé des Fêtes», note l’experte. Sans compter que le fait de pratiquer une activité à laquelle on n’est pas habituée permet à notre corps de travailler différemment et de dépenser ainsi plus d’énergie.

Cultiver notre esprit sportif

Plus on bouge, plus on a envie de bouger, «mais le contraire est aussi vrai», assure Chloé Rochette. Heureusement, trouver des façons de nous dégourdir les jambes est plus facile que de dénicher un présent pour le Grinch! Pendant qu’on fait nos emplettes dans un grand magasin, par exemple, on peut emprunter les escaliers plutôt que l’ascenseur, ou encore s’adonner au lèche-vitrine en marchant d’un bon pas dans une rue commerçante. «Le mouvement, ce n’est pas juste l’entraînement. Tous les gestes qu’on effectue dans une journée s’accumulent, affirme l’entraîneuse. Pelleter l’entrée pendant 10 minutes et marcher aller-retour au métro durant 20 minutes, ça fait 30 minutes au bout de la journée, et ça, c’est vraiment mieux que rien!»

Brrr, on gèle dehors!

Pour éviter de perdre le nord, on ajoute du fun à nos séances d’entraînement en éliminant d’abord tous les obstacles possibles. Par exemple, comme ça nous démotive d’avoir à braver la poudrerie pour se rendre au gym situé à une heure de chez nous, on opte pour la simplicité volontaire en s’entraînant bien au chaud à la maison, propose Chloé: «C’est tout aussi efficace… et même pas besoin d’enfiler nos bottes d’hiver!» Faire du yoga dans notre salon, procéder au ménage de la maison sur nos tounes des Fêtes préférées ou encore aller danser avec nos copines, l’idée est de bouger en s’amusant. Après tout, c’est Noël!

Swingne l’agenda!

Au mois de décembre, la programmation de nos séances d’exercices est tout aussi primordiale que la planification de nos 5 à 7. «Mieux vaut ne pas se leurrer en se disant: “Je m’entraînerai aujourd’hui quand le temps me le permettra”, souligne Chloé Rochette. On décide plutôt à l’avance du moment où on ira bouger pour s’assurer de le faire.» Cela dit, l’idéal est de nous y mettre sans tarder après le déjeuner. «Ensuite, peu importe ce qui survient dans notre journée de fou, ce sera déjà fait!» signale l’entraîneuse.

Minuit express

Même si on est aussi affairée que la petite locomotive sous le sapin, on peut facilement se remettre sur nos rails en quelques minutes seulement. Il existe en effet une multitude d’entraînements de 5, 10, 20 ou 30 minutes aussi bénéfiques que motivants. «Au lieu de regarder notre fil de nouvelles Facebook pendant 10 minutes, on peut exercer tous les muscles de notre corps dans ce même laps de temps, assure Chloé. Ça nous donne un boost d’endorphines et on se sent bien après!» Même les adeptes acharnées des séances de 40 minutes et plus n’ont pas à baisser les bras en adoptant la politique du tout ou rien. «Un petit 5 minutes, c’est 100 fois mieux que pas d’exercice du tout», affirme l’entraîneuse. On se pousse alors à fond de train, même si c’est de courte durée.

Gigotons au réveillon

Pour faire descendre la bûche de Noël, le champagne et les canapés, on adopte la bougeotte. «Plus on bouge, plus on brûle de portions de tourtière!» lance Chloé. Si on vise l’entraînement le plus efficace possible, devrait-on privilégier les exercices de cardio ou de musculation? C’est en fait la combinaison des deux qui nous rend plus forte et puissante, répond la pro: «Les premiers sont excellents pour le cœur et les poumons, entre autres, tandis que les seconds aident à renforcer les os et la masse musculaire.»

Pour maximiser nos efforts, on n’hésite pas à mettre le paquet. Par exemple, on peut augmenter le rythme en courant ou en dansant, une manière sans doute plus sûre d’accélérer nos battements cardiaques qu’en recevant un baiser sous le gui! On peut aussi ajouter des poids à notre routine pour gagner en tonus. Côté muscu, on se concentre sur nos plus gros groupes musculaires (jambes et dos) ou alors on privilégie les mouvements qui travaillent plusieurs groupes de mucles à la fois.

Joyeuses paresseuses

Tout ce qu’on veut pour Noël, c’est de rester top shape sans déployer trop d’efforts? Manque de pot, chères fainéantes: les raccourcis vers la bonne forme sont aussi irréels que les lutins. «Si ça semble trop beau pour être vrai, c’est que ça l’est, confirme Chloé. Il ne faut pas se faire croire que les programmes du genre 7-Minute work-out sont aussi efficaces que de s’entraîner durant une heure quatre fois par semaine!» Cela dit, on peut commencer à petites doses et augmenter la cadence au fur et à mesure. «C’est toujours mieux que de faire des excès de table et de ne pas bouger en promettant de s’y remettre dès le 1er janvier… puis d’abandonner quelques mois plus tard.»

Photo: Jeffrey Blum on Unsplash

À lire aussi: 

Partir pour la forme: activités et destinations pour bouger
Comment booster son niveau d’énergie et se remettre à l’activité physique?

Lisez les conseils de pro qui donnent envie d’être en meilleure forme, dans le magazine VÉRO de Noël présentement en kiosque.
Cliquez ici pour vous abonner.

 

Catégories : Forme / Santé
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire
Magazine vero automne

Magazine Véro

S'abonner au magazine