7 mythes et vérités sur l’hydratation

03 Juil 2018 par Isabelle Bergeron
Catégories : Nutrition / Santé

On démystifie 7 mythes et vérités sur l'hydratation avec la nutritionniste Hélène Baribeau.

Pour rester bien hydratée, on doit boire au moins 1,5 litre d’eau par jour.

VRAI Cette quantité inclut toutefois tous les liquides, dont le lait, le jus, le thé, etc. Bien entendu, la quantité idéale de liquide peut varier un peu d’une personne à l’autre. «Dans le cas des gens de 30 à 50 ans, leur organisme a besoin de 30 à 35 ml de liquide par kilo de poids corporel», précise Hélène Baribeau. Notons aussi que lorsqu’il fait très chaud ou qu’on pratique un sport, il faut boire davantage. L’apport en eau pro- venant des fruits et des légumes qu’on mange ne compte pas, car il faudrait en consommer vraiment beaucoup pour que cela ait un impact.

Certaines boissons, comme le café et l’alcool, nous déshydratent plutôt que de nous désaltérer.

VRAI «L’alcool déshydrate», confirme la nutrionniste. Une bière bien fraîche devrait donc idéalement être suivie d’un grand verre d’eau! Trop de caféine cause aussi la déshydratation. Et quand on dit trop, on parle de plus de deux tasses de café et de cinq ou six tasses de thé par jour.

Boire suffisamment d’eau fait partie des conditions requises pour avoir une belle peau.

FAUX Même si on entend souvent cette affirmation, aucune étude scientifique ne l’a prouvée. «Quand on pince notre peau et qu’elle reste froissée quelques secondes, c’est qu’on est fort probablement déshydratée, note Mme Baribeau. Il y a donc peut-être un lien entre la quantité d’eau qu’on ab- sorbe et l’aspect de notre épiderme. Cela dit, boire cinq litres d’eau par jour ne fera pas disparaître nos rides! Une crème sera certainement plus efficace pour garder notre peau hydratée.»

Quand on ressent la soif, c’est qu’on est déjà déshydratée.


FAUX «C’est un mythe, soutient la nutritionniste. À moins, bien sûr, que cette sensation dure depuis un moment. Mais si on vient juste de l’éprouver, on n’est pas encore déshydratée.»

Il est facile de confondre les sensations de soif et de faim.

VRAI «Mais si on prête vraiment attention aux signaux émis par notre corps, on s’apercevra que la sensation de soif se situe plus au niveau de la gorge, et celle de la faim, au niveau de l’estomac», affirme Mme Baribeau.

La déshydratation peut entraîner des symptômes très graves.


VRAI Fatigue, maux de tête, manque de concentration, constipation, etc., sont au- tant de signaux indiquant qu’on est déshydratée. «À cet égard, la couleur de notre urine est le meilleur indicateur, souligne la nutritionniste. Si elle est pâle, ça signifie qu’on boit assez.» Parce qu’ils ne retiennent pas beaucoup d’eau en raison de leur petit gabarit, les poupons sont plus à risque de souffrir de déshydratation, notamment dans les cas de gastroentérite. Les personnes âgées sont elles aussi plus susceptibles de se déshydrater parce qu’elles ont parfois de la difficulté à avaler les liquides, qu’elles oublient de boire ou qu’elles évitent de le faire parce qu’elles craignent l’incontinence. Au Québec, la déshydratation représenterait d’ailleurs 1,4 % des admissions à l’hôpital chez les gens de 65 ans et plus. Signalons qu’une déshydratation sévère peut entraîner des vertiges, de la confusion et même mener au coma ou à la mort.

Il n’est pas possible de trop boire d’eau.

FAUX Pour la grande majorité des gens, boire «trop» de liquide n’engendre pas de problème particulier, car leur corps élimine naturellement le surplus. Mais pour certaines personnes, par exemple les athlètes lors d’épreuves sportives, absorber une trop grande quantité d’eau peut causer l’hyponatrémie, c’est-à-dire une chute majeure de sodium dans le sang. Or, l’hyponatrémie peut amener de graves conséquences dont, dans certains cas, la mort.

À lire aussi:

Pour en finir avec la peau luisante!

5 bienfaits d’un circuit therma

 

Ce reportage a été publié dans le numéro été 2018 du magazine VERO. Abonnez-vous maintenant!

Catégories : Nutrition / Santé
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire
Magazine vero automne

Magazine Véro

S'abonner au magazine