Stop aux idées reçues sur l’orgasme

28 Fév 2017 par Isabelle Bergeron
Catégories : Santé

On croit tout connaître à son propos? On a probablement tort. Histoire d’éclaircir certaines zones floues à ce sujet, la sexologue Sylviane Larose remet nos pendules à l'heure.

Les hommes ne peuvent pas feindre l’orgasme.

FAUX
Il suffit d’une partenaire inattentive, d’un mouchoir déposé au bon endroit ou d’une visite express à la salle de bains pour que la feinte devienne crédible. Et même s’il est moins aisé pour les hommes de flouer leur compagne, ils seraient 17 % à y parvenir. C’est en tout cas ce que des chercheurs canadiens ont rapporté dans le journal Sexual and Relationship Therapyen mars 2016. La peur de décevoir l’autre, l’ivresse et la fatigue sont quelques-unes des raisons invoquées. Quant aux femmes, elles sont plus de 50 % à avoir déjà fait semblant…

Chez les femmes, il y a deux sortes d’orgasmes: vaginal et clitoridien.

VRAI… ET FAUX
«La façon dont le plaisir est perçu diffère, affirme la sexologue. En stimulant directement le clitoris, la sensation sera plus aigüe, alors que si l’orgasme résulte de la pénétration, la sensation sera beaucoup plus diffuse. Cela dit, physiologiquement, un orgasme est un orgasme, quelle que soit la façon dont on jouit.»

Les hommes peuvent avoir plusieurs orgasmes consécutifs.

VRAI, MAIS RARE
Ça arrive surtout chez les jeunes hommes, pour qui le temps de récupération entre deux érections est souvent plus court, soit d’à peine quelques minutes, dans certains cas. «Ce temps de repos, appelé période réfractaire, peut varier d’un homme à l’autre, même s’il est vrai que plus ils vieillissent, plus cette phase entre deux érections est longue, jusqu’à 24 heures ou plus», dit Sylviane Larose.

Une femme met plus de temps qu’un homme à jouir.

VRAI
Des recherches publiées sur le site d’information médicale WebMD avancent qu’il faut environ 20 minutes pour qu’une femme atteigne l’orgasme, et entre 2 et 10 minutes pour un homme. «C’est vrai de façon générale, affirme la sexologue. Mais il y a une multitude de facteurs qui peuvent influencer l’atteinte d’un orgasme, comme le stress, la fatigue, le niveau de complicité entre les partenaires, etc.»

L’éjaculation est synonyme de jouissance.

FAUX
«Même s’il éjacule, un homme n’en retirera pas systématiquement du plaisir, souligne Mme Larose. Techniquement, il aura eu un orgasme, mais certaines conditions peuvent l’empêcher d’avoir du plaisir. Un trop grand stress, par exemple. Ça arrive d’ailleurs souvent chez les hommes qui ont tendance à éjaculer prématurément. Ils sont tellement stressés à l’idée de jouir trop vite qu’ils en perdent complètement leur plaisir.»

Près du quart des femmes ont très rarement ou jamais d’orgasme durant une relation sexuelle.

VRAI
Malheureusement. Différentes raisons – méconnaissance du corps, complexes,  peur de décevoir leur partenaire, frigidité, etc. – peuvent contribuer à cette désolante situation. Environ 10 % des femmes n’atteindraient même jamais l’orgasme, quelles que soient les circonstances.

Un homme sur trois souffre d’éjaculation précoce.

VRAI
Cette statistique provenant de la Société internationale de médecine sexuelle n’étonne guère Sylviane Larose: «Plusieurs jeunes garçons se masturbent pour se débarrasser d’une tension, souvent de façon efficace et rapide. Avec le temps, éjaculer devient pratiquement un réflexe pour eux. Mais évidemment, bien d’autres facteurs psychologiques ou physiologiques, peuvent contribuer à ce phénomène. Ce n’est certainement pas, dans la majorité des cas, une question d’égoïsme. La plupart des hommes souffrent de cette situation.»

Avoir des orgasmes, tant chez les femmes que chez les hommes, augmente l’espérance de vie.

VRAI, MAIS…
Quelques études – dont le Longevity Project, instauré par des chercheurs de Stanford – tendent en effet à prouver qu’avoir régulièrement des orgasmes (deux fois par semaine) ajouterait quelques années à notre espérance de vie. En raison, entre autres, de l’effet relaxant de l’orgasme et aussi de son lien avec une relation amoureuse satisfaisante qui, cela est prouvé, favorise la longévité. «Mais si nos habitudes de vie sont mauvaises, précise Sylviane Larose, on ne vivra pas nécessairement plus vieux même si on a 25 orgasmes par jour!»

Photo: iStock

Lire aussi:
Le sucre est-il vraiment mauvais pour la santé
5 exercices top déstressants

Catégories : Santé
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine