Lancement de la campagne Mémo-mamo de la Société canadienne du cancer

24 Nov 2017 par Équipe VÉRO
Catégories : Santé

La Société canadienne du cancer lance l'édition 2017 de sa campagne Mémo-mamo qui vise à promouvoir le Programme québécois de dépistage du cancer du sein.

La campagne Mémo-mamo mise en place par la SCC, qui se déroulera du 25 novembre au Nouvel an, sera soutenue par la vente du Mémo-mamo, un porte-clés rappelant aux femmes de 50 à 69 ans l’importance de passer une mammographie tous les deux ans.

« Cette année, 6 500 Québécoises recevront un diagnostic de cancer du sein. De plus, on estime qu’une femme sur huit fera face à cette maladie au cours de sa vie. Lorsqu’on dit que le cancer touche tout le monde, ce n’est plus un euphémisme : on connaît tous une femme qui est ou qui a été atteinte de cette maladie. Toutefois, lorsque le cancer du sein est détecté à un stade précoce, notamment grâce à la mammographie, le taux de survie lié à ce type de cancer peut grimper jusqu’à presque 100 %. À ce jour, la mammographie demeure le moyen le plus efficace de détecter de façon précoce le cancer du sein. » nous rappelle la SCC.

Pour les Fêtes, Lise Dion, porte-parole de la campagne Mémo- mamo de la Société canadienne du cancer (SCC), invitera pour une huitième année toutes les Québécoises, dès l’âge de 50 ans, à passer une mammographie aux deux ans et à s’inscrire au Programme québécois de dépistage du cancer du sein.

Le porte-clés Mémo-mamo


#parcequejetaime, je t’offre un Mémo-mamo
La petite perle représente ce qu’une mammographie peut détecter, laquelle peut être aussi petite qu’une tête d’épingle.
La plus grosse perle représente la bosse qu’une femme peut détecter elle-même en examinant ses seins.
Les porte-clés Mémo-mamo seront vendus dans toutes les pharmacies Jean-Coutu au coût de 5$,
 au comptoir des ordonnances.
Tout l’argent recueilli sera remis à la SCC et réinvesti au Québec.
Info : 1 888 939-3333 ou cancer.ca

 

 

Lire aussi:
Véro s’entretient avec Kathleen Côté qui propose aux femmes, à l’étape de la reconstruction d’un sein, une dermopigmentation de l’aréole (technique, qui consiste à se faire tatouer un mamelon).

Catégories : Santé
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine