Semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires 2018

24 Jan 2018 par Équipe VÉRO
Catégories : Santé

La Semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires se déroulera du 1er au 7 février 2018, sous le thème du rétablissement.

Anorexie et boulimie Québec (ANEB) et la Maison l’Éclaircie ont choisi de placer cette édition 2018 sous le signe de l’espoir avec le slogan « Les troubles alimentaires peuvent être une prison. Avec de l’aide, tu peux t’en libérer. les clés sont à ta portée ! ». Un message porteur d’espoir et de courage destiné aux personnes aux prises avec un trouble alimentaire et leurs proches, rappelant qu’il est possible de se rétablir d’un trouble alimentaire.

Avec l’aide de partenaires des milieux hospitalier, gouvernemental, privé et communautaire, les comédiens porte-parole d’ANEB Catherine Brunet et Félix-Antoine Tremblay ainsi que Jean-Marie Lapointe de la Maison l’Éclaircie, plusieurs experts et des personnes touchées par les troubles alimentaires s’exprimeront sur les enjeux entourant ce trouble de santé mentale, ainsi que sur les stratégies et outils qui peuvent mener à la guérison.

« Encore aujourd’hui, de nombreuses personnes véhiculent la fausse croyance comme quoi on doit apprendre à vivre avec la maladie. Qu’il n’est pas possible de s’en sortir – cette phrase pour les gens qui se battent présentement contre un trouble alimentaire est loin d’être banale. Elle peut décourager la recherche d’aide et minimiser les démarches entreprises. » souligne Josée Champagne, directrice d’ANEB.

Tout au long de la SEMAINE, des outils, dont des textes sur les clés du rétablissement d’un trouble alimentaire, seront mis à la disposition de tous sur le site web www.semainetroublesalimentaires.com. Des événements (conférences, panels de discussion) auront également lieu dans l’ensemble de la province pour souligner la SEMAINE, notamment à Montréal, Québec, Sherbrooke et Sept-Îles. Pour connaître les dates et détails des événements : semainetroublesalimentaires.com/calendrier.

« Chaque personne a une définition bien personnelle du rétablissement. Reste que peu importe où l’on se situe dans la maladie, on peut tendre vers un mieux-être. Pour ce faire, il faut faire preuve de patience et respecter son rythme. Il faut avoir confiance en soi et en l’équipe qui nous accompagne, mais aussi avoir de la compassion à notre égard. Il faut également s’entourer d’un réseau aidant et aimant. » ajoute Myriame Trudel, directrice de la Maison l’Éclaircie.

Pour interagir sur les réseaux sociaux vous pouvez utiliser le mot-clic : #SemTA2018.

Photo: semainetroublesalimentaires.com

Catégories : Santé
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine