Le sucre est-il vraiment mauvais pour la santé

06 Juin 2016 par Isabelle Bergeron
Catégories : Nutrition / Santé

Le sucre est-il vraiment mauvais pour la santé? Nathalie Jobin, nutritionniste au centre Extenso, démêle le vrai du faux.

La consommation de sucre accroît les risques de cancer.

FAUX – Bien que certaines études établissent un lien entre notre consommation de sucre et le cancer, aucune n’a encore prouvé hors de tout doute qu’elle augmenterait les risques de souffrir de cette maladie. Il existe cependant un lien indirect. Une alimentation riche en sucre peut mener à l’embonpoint, voire à l’obésité. Or, ces conditions favorisent le développement de certains cancers.

Le fructose affecte le cerveau.

VRAI – Selon une étude menée par des chercheurs de l’université de Yale en 2013, une consommation importante de fructose inhiberait les signaux de satiété que le cerveau émet habituellement lorsqu’on mange. En somme, si on a l’habitude de consommer beaucoup d’aliments riches en fructose (le sirop de maïs en contient beaucoup et on le retrouve notamment dans les boissons gazeuses et les aliments transformés), on mange probablement davantage qu’une personne qui en consommerait peu. Résultat: un risque plus élevé d’embonpoint ou d’obésité. D’autres études révèlent aussi qu’une quantité importante de fructose nuirait à notre mémoire et à notre capacité d’apprentissage.

Trop de sucre augmente les risques de souffrir de maladies cardiovasculaires.

VRAI – On sait que le sucre augmente les facteurs de risques d’obésité et d’hypertension et que les personnes qui en consomment trop risquent de développer une maladie cardiovasculaire. Mais une étude américaine récente a démontré que la consommation excessive de sucre augmentait à elle seule ces risques. Ceux-ci pourraient même doubler si le sucre représente plus du quart de l’apport calorique quotidien.

Le sucre accélère le vieillissement.

VRAI – Le glucose diminue la durée de vie de nos cellules. Mais des chercheurs de l’Université de Montréal ont récemment découvert que ce n’est pas tant le glucose ingéré qui accélérerait le vieillissement, mais plutôt la manière dont les cellules détectent cette substance. Des chercheurs canadiens ont aussi démontré que le sucre faisait des ravages sur la peau: après avoir analysé le sang de participants âgés de 50 à 70 ans, ils ont constaté que chaque millimole de glucose de plus par litre de sang «ajoutait» cinq mois à notre apparence.

Le sucre n’augmente pas les risques de diabète.

FAUX – Jusqu’à tout récemment, on associait davantage les risques de diabète à l’obésité et au nombre total de calories ingérées. Mais une étude américaine menée à l’université de Stanford, parue en février 2013, indique qu’à elle seule, une consommation importante de sucre augmente les risques de souffrir de cette maladie. Au sein d’une même population, un apport supplémentaire de 150 calories de sucre par personne et par jour augmentait les risques de diabète de 1 %. Ce qui ne signifie pas qu’une personne qui mange beaucoup de sucre développera systématiquement cette maladie.

On peut devenir accro au sucre.

FAUX – Même si le sucre stimule les mêmes zones du cerveau (liées au plaisir et à la récompense) que celles qu’active une drogue dure, il n’existe pas de preuve irréfutable que le sucre crée une dépendance. Par exemple, il n’entraîne pas d’état de sevrage. Mais le goût pour le sucre est inné et, quand on en consomme beaucoup, on entretient ce goût-là. Le truc pour déshabituer nos papilles: ne pas bannir le sucre complètement de notre alimentation, mais diminuer graduellement les quantités. Par ailleurs, opter pour les succédanés ne fera pas disparaître notre goût pour le sucre. Il vaut mieux s’offrir un bon chocolat de qualité de temps à autre et le savourer.

Photo: Stocksy

Catégories : Nutrition / Santé
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine