Weekend familial dans les Cantons-de-l’Est

09 Juil 2018 par Équipe VÉRO
Catégories : Voyage

Notre collaboratrice Laurence Bareil nous parle de son weekend familial dans les Cantons-de-l'Est!

PRÉSENTÉ PAR

Quand Tourisme Cantons-de-l’Est et le magazine VÉRO nous ont proposé de vivre un weekend en famille sous forme de rallye planifié, incluant activités en plein air, hôtels et restos, on s’est posé une seule question: «Quand est-ce qu’on part?»

1er arrêt

Le vendredi soir, mon mari Alex, mon beau-fils de 14 ans, Félix, et moi-même avons posé nos valises au St-Christophe Hôtel-Boutique & Spa de Granby, à environ une heure de Montréal. L’hôtel, aux allures de château, nous a tout de suite mis en mode vacances, avec les sentiers de la Route verte et le lac Boivin à proximité. Du balcon de notre chambre, la vue était splendide.

Après une semaine de travail et d’école, on était bien contents de laisser la voiture dans le stationnement jusqu’au lendemain et de s’attabler au resto de l’hôtel, le Bistro Le Picollo. L’endroit est particulièrement populaire auprès des Granbyens et Granbyennes. (Je l’avoue: j’ai dû googler «gentilé de Granby» pour savoir comment les appeler!) Selon notre serveur, la population locale constitue les deux tiers de la clientèle. On s’est dit que c’était bon signe et on ne s’est pas trompé.

Mise en contexte: nous sommes trois foodies, dont un ado qui a longtemps voulu être goûteur professionnel. Notre verdict: mon saumon à la lime se défaisait à la fourchette, les côtelettes d’agneau d’Alex étaient bien rosées et Félix a adoré son filet mignon médium saignant… de même que son Shirley Temple «pimpé» au jus d’orange. L’ado était heureux.

2e arrêt

On a déjeuné à l’hôtel avant de prendre la route (4,3 km) en direction du Zoo de Granby. Avec son parc aquatique Amazoo, cette attraction touristique a su évoluer: je peux en témoigner, j’étais dans une poussette la dernière fois que j’y étais allée! D’ailleurs, le zoo est tout indiqué pour les jeunes enfants. Après une journée à découvrir les animaux sur les différents «continents» et à profiter des jeux d’eau, ils dormiront à poings fermés! Prochain arrêt à l’horaire de notre programme du weekend: Sherbrooke.

3e arrêt

J’irai droit au but: n’attendez pas de «passer par» Sherbrooke pour vivre l’expérience du OMG resto. OMG pour Oh My God, parce que le restaurant se trouve dans l’ancienne église Sainte-Thérèse d’Avila, sur la rue King. On a eu le plaisir de manger sur l’immense terrasse, mais une visite à l’intérieur s’impose pour découvrir l’ampleur du projet qu’a dû être la réalisation de ce changement de vocation plus que réussi. On a adoré le concept, le décor, l’accueil amical mais professionnel… et l’idée de siroter un cocktail sur un parvis d’église! Les cocktails sont originaux, surtout celui qu’on m’a servi dans un sac de plastique, sorte de «boîte de jus» pour adulte!

La nourriture est délicieuse, bien présentée, et l’offre est variée. Il y a même un menu pour enfant! Mention spéciale à mes frites de mac and cheese, au fish and chip de Félix et au bœuf Wagyu d’Alex. Au dessert, Félix a fait honneur à un sundae plus gros que sa tête (photo à l’appui) et on s’est partagé un des meilleurs poudings chômeur qu’on ait mangé. Alléluia!

4e arrêt

Après le resto, on a profité de la météo parfaite pour aller marcher, à la recherche des murales qui retracent l’histoire de la ville de Sherbrooke.
Depuis 2002, 16 immenses murales ont été inaugurées sur différents bâtiments de la ville. Elles sont aussi magnifiques qu’impressionnantes. Qu’on les découvre au hasard des rues ou qu’on suive un des deux circuits (7 km ou 3,5 km) à l’aide de l’application mobile Muralis (disponible sur les téléphones intelligents de 2 ans et moins), c’est une agréable façon de se promener dans la ville… et ça fait descendre le pouding chômeur!

5e arrêt

À Sherbrooke, l’hôtel Le Président est facile d’accès et près de tout. C’est donc un «camp de base» parfait pour une famille venue découvrir les Cantons-de-l’Est. En voiture, nous étions à 10 minutes du resto hier soir et à 10 minutes de la Maison des arts et de la culture de Brompton, notre point de ralliement pour la descente en kayak de la rivière Saint-François, dimanche matin.

6e arrêt

La descente en kayak de la rivière Saint-François a été notre activité préférée de la fin de semaine. C’est la boutique Atmosphère qui s’occupe de cette activité et l’organisation est impeccable. Tous les participants (nous étions une dizaine en tout) avaient rendez-vous à la Maison des arts et de la culture de Brompton, où tout le monde a laissé sa voiture pour monter à bord d’une embarcation qui nous a menés au point de départ de la descente. On a tous donné un coup de main pour mettre les kayaks à l’eau: ç’a été rapide et à peine forçant. Les deux guides très sympathiques, Laurent et Samuel, nous ont fourni une veste de flottaison, un kit de soins et les explications requises pour monter et sortir de l’embarcation avant de nous laisser partir. Les kayaks étaient très stables, ce qui a rendu la descente de 10 km extrêmement plaisante et sécuritaire.

Ici, le paysage est magnifique et le courant, plutôt calme (il faut quand même pagayer!). Si, comme nous, vous ne raffolez pas des activités de groupe, vous adorerez néanmoins cette expérience. Tout le monde va à son rythme. Deux heures plus tard, à l’arrivée, on a rendu notre équipement, sauté dans notre voiture et quitté les lieux, heureux et bronzés… en habitants!

7e arrêt

Vous dire à quel point on était affamés en arrivant au charmant Café Pierre Jean Jase! À partir du moment où on s’est assis, on a été comblés: le café au lait était délicieux. La sauce hollandaise de nos œufs bénédictine était faite maison, les épinards étaient frais et le muffin anglais, bien croustillant. Malgré ça, j’ai zieuté la pizza à croûte fine au bacon et aux olives noires de Félix tout au long du repas. Honnêtement, je n’ai jamais vu une pâte à pizza aussi mince. Félix était ravi!

Le Café Pierre Jean Jase fait partie de la bannière Cafés de village, un regroupement de 18 cafés reconnus pour leur atmosphère chaleureuse, leur clientèle locale (nous, on aime se joindre aux «locaux»!), leur menu et leur mission qui vise à encourager l’agriculture de proximité et les petits producteurs. Bref, les Cafés de village des Cantons-de-l’Est sont des valeurs sûres. Pour la liste de membres, c’est ici: cantonsdelest.com/tag/202/cafes-de-village

Vers 15 heures, dimanche, on a pris la route du retour, heureux et repus. Ce weekend de rêve dans les Cantons-de-l’Est nous a permis de sortir de notre routine quotidienne familiale, ce qui est génial, surtout à l’âge où les ados ne veulent plus toujours suivre les parents.

Merci à tous ces gens que nous avons croisés sur notre route: votre gentillesse nous a touchés en plein cœur! Merci aussi au magazine VÉRO et à Tourisme Cantons-de-l’Est pour cette belle expérience. We’ll be back!

Catégories : Voyage
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine