Couples confinés – 5 conseils pour continuer à s’aimer!

15 Avr 2020 par Véronique Harvey
Catégories : Actualités / Psycho / Véro-Article
Icon

Le confinement est une épreuve difficile à traverser et peut mettre les couples à rude épreuve lorsque les tensions s’accumulent.

Plusieurs prédisent un baby-boom dans 9 mois – en raison du confinement qui force les couples à se « rapprocher » –, mais si on se fie à la Chine, il pourrait aussi y avoir une explosion des cas de divorces!

Rares sont les conjoints qui passent autant de temps ensemble et cette trop grande proximité peut faire ressortir des failles qu’il devient impossible d’ignorer.

« Ce n’est pas juste la proximité, mais aussi la perte de repères qui pèse sur les couples. Quand on s’engage avec quelqu’un, on ne s’engage pas à passer 24h sur 24 avec l’autre, et surtout pas dans de telles circonstances. Ce n’est donc pas le cadre dans lequel on est habitué et c’est confrontant », explique Catherine Turgeon, Sexologue psychothérapeute.

Pour Valérie et Jean, qui ont tous deux perdu leur emploi en raison de la pandémie de COVID-19, c’est leur petite fille de 3 ans et demi qui les aide à traverser la crise.

« Quand tu as des enfants, ce qui est difficile, c’est de ne pas transposer tes angoisses sur eux. Donc tu fais comme si de rien n’était dans la journée, tu fais des activités, des bricolages, du vélo… malgré tes incertitudes. Ça ajoute une certaine lourdeur, mais en général, avoir un enfant en ce moment est hyper positif. Ça nous force à penser à autre chose, à rire et à avoir du plaisir », précise Valérie.

Pour Émilie et Olivier, qui partagent leur quotidien depuis 12 ans et dont le mariage est prévu en mai 2021, le confinement consiste en une épreuve très révélatrice pour leur couple.

« On s’obstine pour des niaiseries, dernièrement, mais la communication se fait mieux entre nous depuis le début du confinement, parce qu’on veut que les choses se règlent rapidement pour ne pas rester fâcher pendant des jours… Après tout, on est « pogné » ensemble », explique la femme de 31 ans avec une pointe d’humour.

« À cause du confinement, on fait aussi des choses ensemble qu’on ne faisait pas avant, comme nettoyer les gouttières ou défaire l’abri Tempo. Normalement, je travaille les fins de semaine, alors je ne m’occupe pas du terrain, mais c’est le fun de pouvoir aider mon chum et de voir comment il fait », poursuit-elle.

Quelques pistes de solution

Pour passer un confinement harmonieux et continuer à s’aimer comme avant, la Sexologue psychothérapeute Catherine Turgeon propose quelques trucs et astuces, à commencer par la communication.

« D’emblée, on veut enlever les accusations, les attaques et les critiques. On veut se diriger vers le partage des émotions et essayer de comprendre la vision de l’autre, plutôt que de vouloir défendre son point.

Prendre du temps pour soi peut être primordial en temps de confinement, selon l’experte.

« Il y a des couples qui sont hyper fusionnels et qui s’en sortent bien, mais pour ceux qui  trouvent ça difficile d’être tout le temps ensemble, il est important de réclamer du temps individuel et il faut respecter que l’autre ait besoin de temps en solo aussi, sans le voir comme une menace pour le couple. »

Se faire des bilans peut aussi être très bénéfique pour les couples qui ont perdu leurs repères.

« Il y a des changements au travail, à la garderie, à l’école et dans les loisirs, donc de se faire des mises à jour régulières, ça peut juste nous rassurer. De se remettre un cadre, des repères, de parler de notre anxiété, de nos émotions et d’accepter que l’autre ne vive pas le confinement de la même façon que nous, c’est important. »

Finalement, il faut accepter que notre libido puisse changer.

« Le stress, pour la majorité des gens, provoque une baisse de libido. Il faut donc accepter que momentanément, notre sexualité change et être capable de s’en parler. On peut aussi travailler à varier l’érotisme dans le couple, explorer d’autres formes de démonstrations d’affection, comme de s’échanger des petits regards à l’insu des enfants, par exemple », conclut Mme Turgeon.

Si la tension semble trop forte et que vous vous sentez à bout de ressources, sachez que la majorité des psychologues, sexologues et psychothérapeutes offrent des sessions en vidéoconférence pour accommoder les couples dans le besoin. Alors, n’attendez pas qu’il soit trop tard…

 

À lire aussi:

Photo: Getty



Catégories : Actualités / Psycho / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine