Le mot de Louis: « Mon steak haché debout »

20 Mai 2020 par Louis Morissette
Icon

Dans son édito du numéro printemps 2020, Louis Morissette nous parle de sa définition de la rancune.

Définition de la rancune selon le dictionnaire Larousse: «Sentiment d’animosité durable et caché, souvent accompagné du désir de se venger, que quelqu’un porte à quelqu’un d’autre dont il estime avoir eu à se plaindre:

“Il lui a gardé rancune de cette injustice.” Force est d’avouer que lorsqu’on lit cette définition, la rancune semble un défaut vraiment ignoble. Au minimum, on va s’entendre pour dire que c’est un état passablement négatif. Mais curieusement, j’y vois une certaine noblesse. Vous aurez vite compris que mon entourage me décrit comme quelqu’un d’assez rancunier. Je vous balance cette confession avec une généreuse dose de légèreté, mais je dois préciser que me faire avouer ce trait de caractère a pris des années à la jolie dame sur la page couverture. Parce que la rancune est socialement perçue comme le petit cousin loser de la méchanceté; c’est le machia­vélique de la famille, c’est laid et ça rime avec amertume. Le rancunier vit seul dans un appartement miteux en préparant un plan qui implique une vengeance sordide et d’affreuses souffrances pour sa victime. Évidemment, je ne suis pas cette personne. Je ne passe pas mes journées à faire l’inventaire des gens à qui je réserve un chien de ma chienne. Je passe l’éponge. sur 99 % des conflits qui m’ont exaspéré ou qui m’ont laissé l’impression que j’avais été lésé. Que ce soit en discutant avec les gens concernés ou en tournant la page, je réussis facilement à lâcher prise, car la vie est remplie d’irritants, alors mieux vaut ne pas toujours s’en formaliser. Avoir une mémoire de truite m’aide également beaucoup à passer à un autre appel.

Reste le 1% de gens nauséabonds. Des gens qui ont abusé de leur pouvoir, de leur tribune, qui ont été d’une profonde mauvaise foi ou qui ont tout bonnement essayé de m’enfarger. J’en parle ici au «je», mais ça touche également les gens que j’aime. Tu t’en prends à ma femme, à mes enfants ou à mes amis proches… et t’as pas idée à quel point la truite Morissette a la mémoire sélective. Oui, dans ces cas-là, je deviens intraitable et tranchant. Rassurez-vous: je ne prépare pas de plans de vengeance dans mon sous-sol, je n’ai pas de jeu de dards avec des faces de gens que vous connaissez sur la cible. Mais je n’oublie pas. Et oui, j’ai un petit calepin noir où figurent quelques noms écrits à l’encre indélébile.

«Certaines personnes ne sont plus les bienvenues dans ma vie, dans mon cercle rapproché. Peu importe leur statut social ou ce qu’elles pourraient m’apporter.» Plusieurs personnes (allo Véro!) me répètent: «Bah, Louis… T’as pas de temps à perdre avec ça. Pis ça donne rien de ruminer cette énergie négative.» C’est pas complètement idiot comme philosophie. Et je l’applique 99 % du temps. Car il est vrai que broyer du noir finit par nous faire tout voir en noir. Et le positivisme attire les choses positives. Je crois en ça. Je suis un Jean-Marc Chaput à mes heures. Je ne passe donc pas tout mon temps à maudire des gens. Je cultive la zénitude… mais il reste le 1 % que je n’oublie pas.

Simplement parce que JE NE VEUX PAS OUBLIER. Plate de même. Parce que les actions de ces gens-là jouent dans mes principes, mes valeurs. Ça chicote ma soif de justice et d’équité. Parce que certaines personnes méritent de payer pour leurs paroles et leurs agissements. Parce que fermer les yeux, c’est piler sur ses principes.

Parce que passer l’éponge me donnerait l’impression d’être une guidoune sans morale. Parce que si personne n’en parle, ces gens-là vont continuer d’abuser. Parce que certaines choses méritent de ne pas être oubliées. Une amie de Véro disait: «J’aime mieux manger mon steak haché debout qu’un filet mignon à genoux.» Ça résume ma pensée. Certaines personnes ne sont plus les bienvenues dans ma vie, dans mon cercle rapproché. Peu importe leur statut social ou ce qu’elles pourraient m’apporter.

Parce que tu m’as blessé, parce que t’as blessé des gens que j’aime, parce que tu es une mauvaise personne. La poète Marie-Mai chantait: «Le karma saura s’occuper de toi.» Mais moi, je ne prends pas de chance: le karma, je le page pour être certain qu’il ne t’oublie pas.

Parce que la rancune n’est peut-être pas le cousin loser de la méchanceté. Et si c’était le petit cousin courageux du bon gars qui n’ose pas déranger?

Définition de la rancune selon Louis Morissette: «Y a pas une promotion, un montant d’argent ou une opportunité qui va me faire oublier combien tu as manqué de respect envers ma personne ou des gens que j’aime. Pis ça va te revenir.»



34 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Carole LeFrancois dit :

    Bonjour à toi.

    après la lecture , je te dirai ce qui suit: Tomber c’est humain, Se Relever c’est divin.. y’en a beaucoup comme ca de proverbes très constructif.

  2. Cecile M.-Bigras dit :

    J’adore toujours te lire Louis. Et j’endosse tout a fait…quand il s’agit de principes et de valeurs, je suis immuable…ca s’appelle « Se tenir debout ».

  3. Suzette dit :

    Merci beaucoup pour ce message bien important de faire réaliser au gens de partager seulement la bonne énergie et laiiser mourir la mauvaise énergie pour un konde meilleur.

  4. Line Desjardins dit :

    M. Morissette 💕… Je vous respecte Beaucoup depuis que vous êtes avec Vero et je continue avec Vous 💞

  5. Sylvie Beauregard dit :

    Quelle belle réflexion sur ce sentiment mais je suis tellement en accord avec toi comme tu dis faut pas accrocher à tout mais il y a des limites que quelqu’un ne doit pas franchir et on se doit de se tenir debout pour nos principes et nos valeurs et on ne peut qu’en retirer de la fierté ce qui résume bien la citation je préfère manger mon steak haché debout que mon filet mignon à genoux !!!

  6. DIANNE BERNIER dit :

    Je me sens coupable d’être rancunière, un trait de famille que je veux corriger. Ma rancune me parle, elle établit mes limites et me protège de certaine personne. Elle me permet d’obtenir le respect de soi. Par contre, je n’ai aucune vengeance, mais je rumine la blessure intérieure. Bravo pour ce texte. J’accepte mon défaut qui devient une qualité.

  7. Stéphane dit :

    Le karma, parfois ça doit être toi!

  8. Isabella dit :

    Ça résume tellement ce que je pense et ça me ressemble pas mal!!!

  9. Guy la ne dit :

    Tellement moi, je vis dans la reconnaissance et la zenitude mais tout comme toi Louis, si tu m’apportes plus de mal que de bien et surtout si tu t’attaques à mes enfants et les gens qui me sont chers, je ne te veux plus dans ma vie. De la rancune, de l’égo mal placé? Non moi j’appelle cela du respect de mes valeurs et principe de vie. Le karma j’y crois mais je m’efforce tout de même de leur envoyer de la lumière pour qu’en retour mon karma soit clean 😉 Bravo pour ce billet !

  10. Manon desaulniers dit :

    T en fait pas Louis tu n ‘es pas le seul ,je suis reconnu pour etre rancunière exactement comme toi moi je dis  » Ne touche pas à ceux que j ‘aime » surtout pas à mes enfants et petits-enfants j ‘ai l instint d’une lionne .
    Bienvenu dans le club des rancuniers

  11. Colette asselin dit :

    Quelqu’un à déjà dit : quand une personne te montre qui elle est tu dois la croire.
    En vieillissant je ne veux pas mettre de l’énergie à haïr ou juger quelqu’un.
    Comme je n’oublie pas ni le bien ni le mal qu’on me fait ou qu’on fait aux gens que j’aime je préfère ne plus avoir ces gens autour de moi.je n suis pas vengeresse, je préfère simplement ne plus avoir ces gens dans ma vie.alors à Louis je suis d’accord avec toi, je ne me vois pas comme une personne rancunière mais je le suis sans doute. La mémoire est longue au coeur de l’indien.

  12. Carmen Perreault dit :

    Bien dit Monsieur Louis…..👍

  13. Myriam G dit :

    Méfiez-vous des chiens qui ne jappent pas.

  14. Suzanne Chasse dit :

    Sortir de son entourage les indésirables, ceux qui t’ont atteint consciemment ou non, même s’ils sont de la famille, ce n’est pas de la rancune, c’est simplement du respect de soi.
    C’est une libération nécessaire. L’amour inconditionnel, on peut le vivre dans le don de soi à un organisme ou avec des personnes choisies, mais l’amour (couple) et l’amitié exigent une réciprocité, incluant prioritairement celle du respect. On n’a qu’une vie, on se la doit heureuse et remplie de ce et ceux qu’on aime.

  15. Peggy Létourneau dit :

    Tres bien dit Mr Morissette et vos paroles bien écrit me fais penser la façon donc je vais réagir face a des gens qui ne méritent pas d être dans notre entourage
    Je vous respecte vous et votre famille et continuez d être vous meme

  16. Lorraine michaid dit :

    Tellement bien dit chacun mot est ressentit moi j’ai ce trait de caractère je me souviens des bons gestes mais je me.souviens toujours des mauvais qui m’ont touchés moi quand j’élimine lol manière de parler c’est pour toujours je reviens pas en arrière 👍

  17. Joannes Lefebvre dit :

    T’as tellement raison! On balaie de côté 99% de ces choses qui nous ont blessées ou dérangées grandement mais le 1% qui reste, c’est celui-là qui va payer pour les autres!
    Mon père disait :  » Ma fille, prends-en bonne note dans ton tiroir de la mémoire. Ne provoque rien mais un jour, la porte va s’entrouvrir et tu auras le pied dedans! Ton heure de vengeance sera arrivée » !
    Ça, c’est de la rancune et je suis exactement comme ça!
    Amicalement 💞💞❤️

  18. Nicole L dit :

    Faut voir au dessus de la médisance que ces personnes te portent , te respecter en ignorant ces gens même si parfois c’est difficile d’en faire un deuil total ,mais tu ne peux demander d’être aimé à ta juste valeur et quant on n’apprécie pas tes valeurs, tes actes, la personne vrai que tu es et bien t’arrête de pelleter de l’air, tu finiras jamais de tourner autour du trou, éloigne toi du trou pour pas tomber dedans, c’est le seul choix qui te reste..

    Un couple comme vous Cancer 💕 Capricorne ça l’air qu’on fait le grand ménage cette année .

  19. Manon Lefebvre Martel dit :

    Moi je ne peux pardonner surtout si on touche à ceux que j’aime. Je n’attaquerai pas mais les ponts sont coupés à vie.

  20. Diane Therrien dit :

    Bien d’accord…ça me ressemble pas mal… je regarde toujours en avant, mais je n’oublie pas (lorsque vraiment sérieux bien sûr) … Bel article Louis…c’est bien d’en parler 👍

  21. Danielle Castonguay dit :

    Je suis bien d’accord, j’ai lu plusieurs livres de philosophies qui disaient que c’était moi qui n’aurait pas dû se laisser faire……ça peut être vrai et en même temps abuser de ma vulnérabilité ou de la vulnérabilité de quelqu’un d’autre est vraiment la qualité de l’abuseur. Alors oui, j’ai effaçé 99% car je suis solide depuis longtemps mais je n’oublie pas le 1% même si certaines personnes me disent qu’ils ont changés;

  22. Sylvie Limo dit :

    Plus je lisais plus je me disais que j’aurais pu écrire ce texte. C’est comme si t’avais fait un tour dans ma tête. En général je suis vraiment zen, mais je n’oublies jamais rien. On va continuer à profiter de chaque moment. Quand mon fils était petit je lui disais le respect attire le respect et il est rendu un homme qui applique toujours cette philosophie.

  23. Marie josee lavoie dit :

    Je comprends exactement Louis car je suis pareil. A
    l exception d une chose, j’ai une mémoire d’elephant! Ça complique un peu les affaires! J’oublie pas facilement car ça me reviens souvent dans la tête, surtout quand je suis confronter à voir cette personne souvent. Le lâcher prise est un beau défi dans mon cas. 🤪

  24. Claire Jacques dit :

    Bonjour Louis.
    En 1989, alors que je travaillais pour la première fois sous la direction de Denise Filiatrault, il lui arrivait durant les pauses de nous raconter des pans de sa vie. Un de ceux qui m’avaient le plus frappés – ça frappe fort, un pan, mais celui-là plus que les autres – racontait une mauvaise expérience vécue avec une personne. On lui avait demandé si elle lui en voulait encore. Sa réponse: « J’suis pas rancunière… mais j’oublie rien! »
    J’aime beaucoup, et ton texte aussi. Dans les deux cas, ça pousse la réflexion plus loin que de dire que tu ne ‘veux plus rirn savoir’ de quelqu’un. Ça nous oblige à nous oblige à stopper, et regarder dans le rétroviseur, comprendre ce qui s’est passé, afin que la situation se reproduise le moins aouvent possible. S’en rappeler, c’est se donner, je trouve, un bon outil pour en reconnaitre les signes.
    Merci, Louis, pour cette réflexion que ton texte réveille en moi. Ça ne pouvait pas mieux, comme ‘timing’.

  25. Chantal Bergeron dit :

    Tellement tannée d’entendre les gens dire qu’il Faut pardonner autrui pour se pardonner nous même. Je suis entourée de bonnes personnes par choix. J’ai coupé les liens avec 3 membres de ma famille et un couple d’amis… par vengeance …non !!! Une famille nous est imposée et pour moi, cela n’avait pas été MON choix.. ma soeur n’aurait pas ete une amie dans mavie car une vraie amie est fidèle… Je n’ai pas de regret. Mou aussi je communique beaucoup, je m’exprime et je crois pardonner assez facilement. Mais si tu joues avec ma vie,mon coeur mon bien être ou ceux de mes deux précieuses filles ou les gens que j’sime IMPARDONNABLE. J’ai laissé une et même deux chances mais desolee THREE STRIKES YOU ARE OUT FOR GOOD. Voila ma philosophie et écrire ceci m’a fait un grand bien et c’est grâce à toi …. merci de ta franchise et d’être transparent avec nous. Cela deculpabilise un peu quand les gens me jugent pour mes decisions. Câlin virutel à vous deux. Je vous aime pour le couple que vous êtes.

  26. Hélène Lambert dit :

    Bravo Louis, je suis de même nature.
    A quoi servent les principes si on ne peux les honorer, han??
    Bon tout est dit 🙂

  27. Carole Vadnais dit :

    Salut Louis… A te lire on dirait l es mots de mon conjoint…C’est -tu particulier aux hommes de Drummondville ça coudons??

  28. Hélène Rouleau dit :

    Tout à fait d’accord avec toi Louis!
    Il y a des situations , des actes, des paroles qui sont impardonnables. Et tout comme toi, je pardonne à 99% mais le 1% qui reste « watch out lolll
    Merci pour tes éditoriaux, ils sont toujours intéressants et à propos. Bravo!!!😘⚘👍

  29. Drapo dit :

    Ça Je trouve bien légitime fait du bien de te lire Louis. Je trouve bien légitime que tu respectes tes principes et valeurs et que tu protèges les tiens. N’oublie pas que tu passes par-dessus 99% du temps.

  30. Monique Gélineau dit :

    Je suis d’accord!!! On dit qu’il faut tourner la page!!! Mais pas toujours… Parfois, il faut la déchirer!!! Et c’est bien comme ça!!!!

  31. sylvie therrien dit :

    alors moi je dis le dicton suivant: Nous n’avons pas assez de temps à consacrer aux gens que nous aimons alors ceux qui nous blessent on les élimine de notre vie et on passe à autre chose De plus il y a l’histoire de la clôture : Un père dit à son fils « Fils vient dans la cour arrière et regarde la clôture, nous allons planter un clou dans chaque barreau quand tu vas faire une mauvaise action» et alors à chaque jour le fils faisait une mauvais action et alla planter un clou et rendu au dernier barreau le fils vient voir son père et lui « Père je suis rendu au dernier barreau» et le père répond « Maintenant à chaque bonne action que tu vas faire nous allons enlever un clou dans un barreau» à chaque bonne action que le fils fit il alla enlever un clou dans un barreau, et rendu au dernier clou le fils retourne voir son père et dit « Père j’ai réussi à enlever le dernier clou» et le père de répondre « Tu vois mon fils malgré toutes les bonnes actions que tu as pu faire les mauvaises ont laissé des traces»

  32. Véronique Cloutier dit :

    Bravo Louis, de la part de Véro, mais moi, je suis l’aînée des Véros et je vous embrasse xxx

  33. Mireille Fournier dit :

    Salut Louis (ben pis salut à Véronique et aux enfants bien entendu). Je suis une personne au pardon facile mais contrairement à toi, ma mémoire est plutôt phénoménalement grande. So, je te pardonne mais jusqu’à un certain point où tout comme toi, si on s’en prend à mes proches ou à mes valeurs et principes qui ne sont assez de base, ben là c’est clair que je ne t’oublierai jamais mais surtout je vais savoir que tu me prends pour une truite!!!! Je ne suis pas rancunière mais j’avoue que je peux avoir de la rancoeur mais qui passe sous le radar parce que si tu viens de me blesser, de m’écorcher ou de me manquer de respect, je crois que la meilleure façon de te redonner la monnaie de ta pièce est de t’être indifférente, ça fait encore plus mal qu’une bonne claque su’à yeule!!!

  34. Christiane Garneau dit :

    Merci beaucoup Louis de me déculpabiliser. J’adhère à ta définition. Moi aussi, je n’étais pas confortable avec le mot rancunière, mais ta dernière définition me ressemble plus et j’assume cet aspect de moi. Ma phrase personnelle est « bonne mais pas niaiseuse ». Grâce à toi, je ne me sens plus une méchante personne. Bon confinement et soyez prudents la famille.

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine