6 mythes et vérités sur les cheveux

27 Juil 2020 par Jessica Dostie
Catégories : Beauté / Cheveux
Icon

En matière de cheveux, les idées reçues sont parfois très tenaces. On démêle le vrai du faux en compagnie d’un expert.

Les rayons UV abîment les cheveux.

VRAI Personne ne remet en question les effets nocifs du soleil sur la peau. Pourtant, si les mêmes avertissements sont de mise pour protéger notre capital capillaire, on n’a pas toujours les bons réflexes… ni les bons produits. Un incontournable, selon le coiffeur Stéphan W: l’écran solaire capillaire. «Soumis aux rayons UV, les cheveux pâlissent, perdent de leur lustre et deviennent plus difficiles à coiffer», souligne- t-il. Le pro conseille donc d’appliquer une huile anti-UV. «En formant un bouclier contre les chauds rayons, les produits coiffants avec protection thermique font aussi l’affaire», dit-il. On couronne le tout avec un chapeau à large bord, tant pour le style que pour la protection supplémentaire.

ON ♥ Huile d’été protectrice Solaire (René Furterer, 32 $).

On devrait toutes adopter le low-poo.

PLUTÔT FAUX Les adeptes du low-poo misent sur des soins nettoyants ultradoux et espacent les lavages (certaines vont jusqu’à préconiser un shampoing par mois). Selon Stéphan W, cette approche est surtout indiquée pour les cheveux très frisés, afin de préserver l’ondulation des boucles. Pour les autres, c’est moins vrai. «Si on ne nettoie pas bien le cuir chevelu, le sébum et d’autres résidus peuvent engorger les follicules pileux et, à la longue, entraîner une perte de densité», prévient-il. L’expert ajoute que laver ses cheveux chaque jour est tout de même loin d’être obligatoire: «Un shampoing tous les trois ou quatre jours suffit.»

Pour rendre les cheveux plus vigoureux et les faire pousser plus vite, on devrait les couper souvent.

FAUX Nos cheveux poussent au même rythme tout au long de notre vie. Et une coupe n’améliore en aucun cas la croissance des poils émergents. Des visites régulières chez le coiffeur n’augmentent pas non plus la densité des cheveux fins. «La chevelure, c’est génétique», rappelle le pro. Les cheveux courts semblent parfois plus denses, c’est vrai, mais c’est dû au fait qu’à force de pousser, les cheveux longs s’usent et deviennent plus minces à la pointe qu’à la racine. Les ciseaux coupent les pointes, souvent effilées ou fourchues, ce qui crée l’illusion d’une tignasse plus épaisse.

Les blondes devraient se méfier des piscines chlorées.

VRAI Que notre chevelure soit naturellement blonde ou colorée, l’eau chlorée peut la faire tourner au vert. «Ça n’arrive que sur les cheveux blonds très pâles et déjà sensibilisés», précise l’ambassadeur québécois
de la marque Sebastian. Deux astuces pour prévenir les reflets indésirables: appliquer une huile capillaire ou un traitement sans rinçage avant de faire trempette et privilégier un shampoing purifiant après la baignade.

ON ♥ Reset shampoing purifiant antirésidus (Sebastian, 13 $).

Les silicones contenus dans certains produits capillaires sont dommageables.

VRAI ET FAUX Ils ont mauvaise presse et plusieurs marques les ont bannis, mais tous les silicones ne sont pas équivalents. «Certains silicones aux molécules très fines ne s’accumulent pas à la surface de la fibre capillaire», fait valoir le coiffeur. C’est d’ailleurs l’ingrédient magique pour obtenir une brillance et un effet lissant instantanés. En revanche, les silicones de moins bonne qualité s’agglutinent sur les longueurs et alourdissent la chevelure, qui perd aussi de son lustre. Dans ce cas, un shampoing purifiant devient notre meilleur allié.

Ajouter du vinaigre à l’eau de rinçage fait briller la chevelure.

VRAI Voilà un bon vieux truc de grand-mère qui a fait ses preuves! Explication: les solutions acides ont pour effet de lisser et de refermer les cuticules. Une surface capillaire plus lisse réfléchit donc mieux la lumière. Si les recettes (à base de vinaigre blanc ou de vinaigre de cidre) fonctionnent bien, il est toutefois possible que les effluves vinaigrés perdurent. Si ça nous déplaît, on se rabat sur un vinaigre de rinçage formulé pour un usage capillaire.

ON ♥ Nettoyant capillaire au vinaigre de cidre ACV (dpHUE, 19 $).

À lire aussi: 



Catégories : Beauté / Cheveux
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine