L’ÉPILATION en 5 questions

17 Juin 2019 par Julie Champagne
Catégories : Beauté / Soins
Icon

Vous pensez tout connaître sur les bons gestes liés à l’épilation? Votre esthéticienne pourrait bien vous surprendre à ce propos... La preuve en cinq points.

PRÉSENTÉ PAR

1. À la maison ou en institut?

En matière d’épilation, l’esthéticienne assure un soin de qualité professionnelle – moins de risques d’ecchymoses et de poils incarnés, pas de lésions… Elle élimine efficacement tous ces poils indésirables qui nous obligent à nous contorsionner dans des postures aussi inconfortables qu’incongrues. «L’esthéticienne respecte un protocole de soin rigoureux, en prévenant réactions allergiques et effets indésirables», affirme Martine Plumet, directrice générale de la filiale Perron Rigot Canada. Adaptée à nos besoins, l’épilation en institut est moins douloureuse. La peau reste ensuite plus nette, plus longtemps. En général, les résultats sont optimaux après trois séances, car le cycle de la repousse du poil se passe en trois phases.

2. Quel type de cire faut-il utiliser?

Toutes identiques, les cires épilatoires? Détrompez-vous! Il existe maintenant des nouvelles technologies qui offrent des soins hypoallergéniques et moins douloureux. De bon conseil, l’esthéticienne peut donc nous offrir un confort et des résultats optimaux. La marque française haut de gamme Cirépil® assure une épilation impeccable, même sur une peau ultrasensible. Il y a aussi la cire Boudoir, parfaite pour les peaux tatouées. Elle offre une douce exfoliation qui ravive les couleurs.

3. Pourquoi utiliser la cire sans bandes?

Malgré toute notre bonne volonté, notre technique d’épilation ne peut sans doute pas rivaliser avec les mains agiles d’une spécialiste: «L’esthéticienne peut ainsi pratiquer une épilation sans bande sur les régions du corps où les poils poussent dans plusieurs sens, comme les aisselles ou le bikini, souligne Martine Plumet. La cire encapsule alors le poil, peu importe le sens de sa repousse.»

4. Quels sont les bons gestes à effectuer avant et après?

Une ou deux fois par semaine, on exfolie notre peau pour éliminer les cellules mortes et prévenir l’apparition des poils incarnés. On veille aussi à hydrater notre épiderme chaque jour, au moins une semaine précédant l’épilation. Avant d’arracher les poils comme une poignée de pissenlits, l’esthéticienne prend le temps de bien préparer notre peau. Même chose à la fin du soin, alors qu’elle y applique des produits apaisants de qualité professionnelle. Dans les heures qui suivent le rendez- vous, on évite les bains chauds, les saunas ou les bains tourbillons, qui pourraient s’avérer irritants. «On conseille enfin d’attendre 24 heures avant d’appliquer du fond de teint [si des zones du visage ont été épilées] ou de s’exposer au soleil, indique Mme Plumet. Mieux vaut donc ne pas se rendre à l’institut à vélo s’il fait beau!»

5. Y a-t-il un meilleur moment pour prendre rendez-vous?

«On respecte le cycle de repousse du poil avec des rendez-vous toutes les trois semaines», indique Mme Plumet. Notons aussi que, durant les règles, l’augmentation de la circulation sanguine rend l’épilation plus douloureuse. Si la peau présente des lésions ou des rougeurs, il est préférable de reporter le rendez- vous. Prévoyez vos trois séances d’épilation avant un événement important ou un départ en voyage afin de maximiser les soins et d’arborer plus longtemps une peau nette.



Catégories : Beauté / Soins
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire
vero-18-abonnement

Magazine Véro

S'abonner au magazine