Le nouveau smokey: mode d’emploi

09 Déc 2019 par Bruno Rhéaume
Catégories : Beauté / Maquillage / Véro-Article
Icon

Pour ajouter un peu de piquant à notre mise en beauté des Fêtes, on revisite le regard charbonneux avec des teintes chaudes et lumineuses.

D’abord, il faut rappeler que le smokey eye, c’est une technique, une méthode d’application des fards. Ce n’est pas une couleur! Voilà pourquoi il est permis de dessiner un regard charbonneux avec d’autres teintes que le gris et le noir. Cette saison, on aime les tons ambrés comme le brun, le doré et le cuivre, totalement tendance.

On pense souvent qu’il faut être un as des pinceaux pour s’aventurer dans la réalisation d’un tel maquillage, mais c’est plus simple qu’on le croit, promis! Le but est de créer un halo autour de l’œil afin de l’agrandir et de lui donner de la profondeur. Mon truc? Appliquer d’abord le fard le plus foncé. L’effet fumé viendra en superposant une ombre (ou deux!) plus claire et en fondant les fards vers le haut et l’extérieur. Je m’en tiens à deux ou trois couleurs au plus. On recherche un effet diffus, surtout pas opaque ou graphique.

Je préfère accompagner ce look d’un rouge à lèvres neutre, mais lumineux. On garde en tête qu’un smokey eye intense peut conférer un air fatigué. Pour y remédier, on n’a qu’à bonifier le teint avec une poudre bronzante ou un fard à joues rosé posé sur les pommettes.

À lire aussi:

Mes trucs en rafale

  1. Inutile de se casser la tête en agençant des couleurs soi-même. Je conseille de miser plutôt sur un quatuor de fards à paupières. Une palette de qualité avec des poudres très pigmentées est toujours un bon investissement.
  2. À l’aide d’un pinceau anguleux, j’applique la couleur foncée au ras des cils et sur la paupière mobile. Par la suite, j’estompe avec la couleur claire à l’aide d’un pinceau très touffu à poils longs.
  3. Rien ne sublime plus le regard qu’un trait de crayon doré sur la ligne d’eau, à l’intérieur de l’œil.
  4. Plutôt que de saturer les cils avec un mascara volumisant, je mise sur un mascara qui noircit et sépare les cils sans créer de grumeaux.
  5. La touche finale? Pour ajouter plus d’intensité, j’aime bien tricher avec des faux-cils. Je privilégie les cils individuels, qui procurent un effet œil de biche très naturel.
  • Avec un peu de dextérité et de pratique, on arrive à poser ces petits cils à la base de la paupière supérieure. Le jeu en vaut vraiment la chandelle: un minichangement pour un maximum d’effet! Faux cils impact immédiat, colle incluse (Make Up For Ever, 22 $).
  • Des ombres à paupières de couleurs terreuses permettent de créer un dégradé tout en douceur. Les ornements, collection Holiday 2019 (Chanel, 80 $).
  • Pour passer du jour au soir en quelques secondes, j’ajoute quelques traits de crayon doré au centre de la paupière mobile afin d’illuminer le regard. Lasting Drama traceur lumière (Maybelline New York, 12 $).
  • Avec ses deux embouts, c’est le pinceau idéal pour réaliser facilement l’effet fumé. Pinceau classique à double extrémité – Fard et creux no 205 (Sephora Collection, 21 $).

Photo principale: Imaxtree



Catégories : Beauté / Maquillage / Véro-Article
2 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Catherine dit :

    Bonjour,

    Ça serait le fun d’avoir un exemple pour les yeux bleus. La photo que vous avez mise est magnifique, mais je n’arrive pas à visualisé les couleurs que je pourrais utiliser et comment les appliquées.

    Merci

  2. Catherine dit :

    Bonjour,

    Ça serait le fun d’avoir un exemple pour les yeux bleus. La photo que vous avez mise est magnifique, mais je n’arrive pas à visualisé les couleurs que je pourrais utiliser et comment les appliquées.

    Merci d’avance pour votre réponse et bonne journée.

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine