Soins professionnels : on essaie le microaiguillage Dermaroller!

microaiguillage-soins
09 Mai 2022 par Sophie St-Laurent
Catégories : Beauté / MSN / Soins / Véro-Article
Icon

De nouveaux traitements en salon ou en institut font de belles promesses... mais il est difficile de savoir ce qui en vaut vraiment le coût. C'est dans cette optique qu'on a testé le microaiguillage Dermaroller PRP chez LeBlanc Médecine Esthétique.

Ce que c’est

Le microaiguillage est un traitement qui soutient la régénération cutanée et qui agit sur les rides, le relâchement de la peau, les cicatrices, la texture et l’éclat du teint. «Le processus est simple: en agressant la peau avec des micropunctures effectuées avec un appareil muni de plusieurs fines aiguilles, on déclenche le processus naturel de guérison et on relance notamment la circulation sanguine et la production de collagène et d’élastine», explique Catherine Dumas, formatrice et technicienne médico-esthétique. Pour maximiser la reconstruction des tissus neufs et sains, la procédure est complétée par une application topique de notre propre plasma riche en plaquettes (PRP), une substance obtenue grâce à une prise de sang – faite sur place avant le soin par une infirmière – que la technicienne aura centrifugé pour en extraire le précieux liquide. La peau nouvellement microperforée permet une meilleure absorption du PRP, dont les plaquettes sont associées à plusieurs facteurs de croissance qui stimulent la peau.

C’est pour qui?

Celles et ceux qui ont envie de combattre le vieillissement et d’améliorer la qualité de leur épiderme. Nous avons testé ce traitement sur le visage, mais il est également possible de le faire sur le corps (vergetures, relâchement cutané, cicatrices) et le cuir chevelu (afin de stimuler la pousse des cheveux). Pour obtenir de bons résultats, on suggère de trois à quatre séances, espacées d’un mois à un mois et demi.

Bon à savoir

Une crème anesthésiante est appliquée au préalable pour contrôler la douleur (l’appareil crée quand même des petits points de saignement). Une fois la peau engourdie, le microaiguillage est tolérable: on ressent une sensation d’abrasion plus que de piqûre. Le passage des aiguilles est plus déplaisant sur certaines zones que d’autres, mais la technicienne peut toujours en modifier le niveau de pénétration, au besoin. Après le traitement, la peau chauffe et est enflée (comme un gros coup de soleil). Les rougeurs et l’œdème se résorbent en 24 à 72 heures.

Verdict

On a adoré le fait que ce traitement peu invasive utilise les ressources naturelles du corps pour renverser la vapeur et visiblement réduire les effets du temps. Une fois la peau rétablie, on note son extrême douceur. Dès la première semaine post-traitement, le teint est plus uniforme, plus lumineux. Les pores sont resserrés et le grain de la peau est plus lisse. Quand on compare des photos avant-après prises à la clinique, on voit aussi que les cernes, les poches sous les yeux et les sillons nasogéniens sont atténués. Les ridules autour des lèvres et des yeux aussi. Certaines taches pigmentaires légères ont même carrément disparu. L’amélioration se voit au fil des semaines et des séances pour révéler un épiderme raffermi, plus rebondi. Les résultats optimaux se constatent après six semaines.

Le budget

595 $ le soin, incluant la prise de sang.

Envie de l'essayer?



Catégories : Beauté / MSN / Soins / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine