Toute la vérité sur les masques capillaires

Tout-savoir-sur-les-masques-capillaires
07 Sep 2019 par Joëlle Paquette
Catégories : Beauté
Icon

Les pros de la coiffure sont unanimes à ce sujet: on devrait intégrer les masques à notre routine capillaire.

Cela dit, leur utilité réelle et leur mode d’emploi relèvent trop souvent du mystère. On fait la lumière sur ces produits encore incompris.

À quoi ça sert?

«Le masque est un traitement intensif qui pénètre à l’intérieur du cheveu pour rétablir l’hydratation de la fibre capillaire, la nourrir et la réparer», explique Elisabeth Gagnon, formatrice nationale à Phyto Canada. Contrairement à ce que croient certaines personnes, le masque n’est donc pas une version plus riche du revitalisant. «Le rôle du revitalisant consiste seulement à adoucir les cheveux et à faciliter le démêlage», souligne l’experte. En zéro temps de pause, il rétablit l’intégrité des cheveux provisoirement asséchés par l’étape du shampoing. Le masque, lui, agit en mode réparation extrême et offre des bénéfices à long terme.

Comment l’appliquer?

En règle générale, une application hebdomadaire est amplement suffisante pour constater les bienfaits du masque. En ce qui concerne le mode d’emploi, on procède selon notre type de cheveux.

Premier scénario: notre tignasse est poreuse (une conséquence des traitements chimiques, comme la décoloration) ou particulièrement abîmée. Dans ce cas, Kevin Mancuso, directeur mondial de la création à Nexxus, suggère d’appliquer le masque sur les longueurs, particulièrement fragilisées par les outils coiffants et autres agresseurs, avant même de laver les cheveux. «Le masque crée un film de protection lubrifiant contre les frictions du shampoing tout en évitant que les cheveux s’emmêlent», dit- il. Et pour décupler la puissance du traitement, on l’applique une seconde fois après le lavage!

Deuxième cas: si nos cheveux sont en assez bonne santé, on les lave d’abord deux fois pour les débarrasser au maximum des impuretés et maximiser leur capacité d’absorption. «Par la suite, on réchauffe une noisette de masque entre nos mains et on peigne nos cheveux, préalablement essorés, avec nos doigts, en remontant des pointes jusqu’à la hauteur des oreilles», recommande Elisabeth, qui souligne aussi l’importance de masser nos cheveux pour bien faire pénétrer le produit. Cela dit, on évite d’en appliquer près des racines (sauf s’il s’agit d’un masque destiné au cuir chevelu, évidemment!), ce qui risquerait de rendre les cheveux gras.

À éviter absolument… les masques capillaires qu’on doit laisser agir toute la nuit! «Dormir les cheveux mouillés est le meilleur moyen pour déséquilibrer la flore bactérienne du cuir chevelu», prévient Elisabeth. Inflammation, formation de champignons et prolifération de bactéries ne sont que quelques exemples des effets indésirables liés à cette mauvaise habitude. On en prend note, promis juré!



Catégories : Beauté
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine