10 nouveaux restos à essayer sur la Rive-Nord

restos-rive-nord
18 Oct 2022 par Marie-Claude Di Lillo
Catégories : Cuisine / MSN / Véro-Article
Icon

Vous cherchez de nouveaux restos à vous mettre sous la dent? Sachez qu’au nord de Montréal, de petits bijoux de concepts vous attendent. Voici 10 nouveaux restos de la Rive-Nord jusqu’aux Laurentides, à essayer dès maintenant!

Laval

Tartaro : Le cru en vedette!


Un nouveau resto de tartares et de plats crus vient d’ouvrir ses portes près du Carrefour Laval. Des mêmes propriétaires que le Steak Frites juste à côté, on y propose une carte essentiellement composée de poissons et de viandes crus. Treize tartares en tout font partie du menu régulier, à base de thon, de saumon, de bœuf ou même végétarien! Sur cette carte, quelques autres recettes feront aussi bientôt leur apparition et ne manqueront pas de se démarquer par leur originalité, tels le tartare de bison, le tartare de cerf et le tartare de magret de canard.

Pour les végétariens : le tartare de betteraves, salade de chèvre et quinoa est un pur délice! Les carnivores, eux, raffoleront du tartare de bœuf à l’émulsion de champignons sauvages.

Le menu est concocté par le chef Karim Ressak, qui travaille surtout avec des producteurs locaux, tant pour les protéines que pour les légumes. Des accords cocktails originaux sont aussi un des attraits de ce restaurant.

 

Gon Bui : Brasserie Japonaise nouveau genre

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Camille | 📍 Montreal (@eonnigiri)


Ouvert à la fin de l’année passée, fermé puis rouvert (Eh oui, la COVID!), ce restaurant de cuisine asiatique ne cesse de faire parler de lui par ses repas savoureux et ses recettes colorées! Situé non loin du Carrefour Laval, il propose des menus pour les soupers et maintenant pour le brunch, les week-ends.

Les plats du soir se rapprochent plus de la formule tapas. On commande ainsi plusieurs petits plats qu’on partage avec ses amis pour goûter aux spécialités de la maison comme la délicieuse salade de papaye aux crevettes, le bok choy et pistaches, le poulet popcorn ou le surprenant poulet… à la méduse!

Au brunch, on est tout aussi surpris par la fantaisie des assiettes qui se démarquent par leurs couleurs (étonnantes!) et leurs saveurs exotiques. La vedette est, sans contredit, le «Pain doré Sud-Est» qui est composé de deux grandes tranches de pain de La Bête à Pain, trempées dans du panko et du lait, puis nappées d’un coulis d’un vibrant violet tiré du légume racine ube! Cette assiette, comme les autres, est servie en portions généreuses. Pour accroître le plaisir, on nous propose la formule «boozy brunchs», où les mimosas sont offerts à volonté, moyennant 30 $ de plus.

 

Li n Lo : Des pizzas au goût authentique de l’Italie

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Li n’ Lo (@linlopizzeria)


Ouvert depuis cet été, ce petit resto de 19 places assises nous transporte littéralement en Italie avec les saveurs uniques de ses pizzas. Que vous vous laissiez tenter par la pizza al taglio, d’inspiration romanaise ou par la Napolitaine, plus mince et couronnée d’une croûte levée, vous ne serez pas déçus, elles sont toutes aussi délicieuses!

La pâte maison artisanale est habilement pétrie par le pizzaiolo de l’endroit et puis cuite dans un four à gaz importé d’Italie. Et que dire, justement, des garnitures! On est loin de l’habituelle «all dressed» des autres pizzérias de la rue! La pizza «Burrata» est composée de prosciutto, burrata, basilic et parmesan, la «Mortadelle», elle, est servie avec de la fior di latte et est garnie d’une crème de pistaches onctueuse, tandis que la «Truffe» est arrosée d’huile de truffe et sur laquelle on y ajoute des tomates cerises, de la tartifana et de la burrata. Delicioso!

Les ingrédients choisis sont de première qualité et les recettes font toute la différence, comme pour cette pizza à laquelle on a ajouté de la crème au pesto basilic et ail,  franchement succulente! Pour quelque chose de plus inédit, choisissez en accompagnement une poutine ou une pizza au poulet grillé ou aux côtes levées! Le propriétaire, un Italien d’origine, a déjà eu un resto de grillades portugaises et son poulet sur le grill sauce chimichurri est à la fois tendre et savoureux.  À essayer aussi : la poutine avec sauce rosée et viande hachée de bœuf et veau, garnie de fromage en grains du Québec! Un must try, qui volera assurément la vedette sur Tik Tok!

 

Sekoya : Gastronomie québécoise inspirée

Ouverture officielle fin octobre – Nouveau

Il aura fallu plus de vingt ans aux propriétaires de Torii Sushi pour ouvrir cet autre resto, toujours à Laval. Si le premier a été inauguré en 2001, et est toujours un franc succès, on suppose que ce deuxième établissement risque de l’être tout autant. Cela en a quand même surpris plusieurs d’apprendre que ce nouveau resto s’éloignerait complétement du concept du Torii, en proposant une cuisine de gastronomie québécoise, plutôt que japonaise.

Le chef Kevin Bates (ex Le Mitoyen et La Bête à Pain Laval) avait envie de mettre en avant-plan les saveurs locales, en s’approvisionnant, pour ses ingrédients, surtout auprès des fermes environnantes. Ainsi, des produits provenant des entreprises telles que Agneaux de Laval, la Ferme Marineau, les Serres Lavoie et la Ferme Vaillancourt, toutes établies dans la banlieue de la couronne nord, seront mises à l’honneur sur la carte du resto. La saisonnalité des produits sera aussi un des fils conducteurs du menu.

Pour l’inspiration des recettes, le chef puisera dans ce qu’il a découvert de mieux au cours de ses voyages. Des exemples? Cuisse de canard de La Canardière confite, façon sud de la France, pâtes fraîches maison aux pétoncles de la Côte-Nord, etc. Les légumes et les fruits locaux auront aussi une place de choix dans le menu qui s’annonce frais et savoureux.

Pour le décor du resto, on a confié le mandat à l’entreprise Gauvreau Design. Celle-ci a misé sur l’ajout de bois et de nombreuses plantes vertes, notamment, pour créer l’effet d’un jardin intérieur, une cour où il fait bon flâner et prendre du bon temps.

 

Terrebonne

Resto-bar Le Xavier :  Gastronomie du monde dans un lieu historique

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Xavier (@restolexavier)

Niché dans une maison historique datant du Vieux Régime français (1829) qui a été restaurée, le resto offre à sa clientèle une expérience très particulière. Le foyer en pierre central et les poutres en bois au plafond sont parmi les éléments d’origine qui ont été préservés et qui donnent du cachet à l’endroit. Une touche créative a transformé l’espace intérieur en un lieu accueillant et festif, avec l’ajout d’un îlot central qui sert de bar et des éléments décoratifs qui sortent tout droit des brocantes!

Le chef et copropriétaire, Jean-Philippe Darveau, nous propose une carte de plats aussi alléchants que raffinés. Inspiré des produits de saison et des cuisines du monde, il revisite certains classiques avec beaucoup d’élégance. Parmi ces incontournables, le «Shishito» au labneh infusé de miso, chapelure et menthe fraîche, qui rappelle les saveurs du Moyen-Orient et le fameux «Maïs Elotes» fait de crème, parmesan et échalotes frites. Côté protéines, on se laisse tenter par un excellent «Tartare de bœuf Galloway du Québec» aux noix de Grenoble et champignons ou le «Saumon confit au cantaloup de la Shop à Légumes». Attention, les plats peuvent changer au gré des arrivages des fermes locales, car on travaille surtout avec les producteurs d’ici.

Quel que soit votre choix, saveurs et fraîcheur seront toujours au rendez-vous! Côté boissons, on a le choix parmi une sélection de vins pour les plats ou des cocktails affriolants.

 

Le Black Forest : De délicieux tapas gastronomiques

Une deuxième adresse, après celle du Vieux Sainte-Rose à Laval, vient d’ouvrir à Terrebonne. Le Black Forest qu’on aimait déjà beaucoup pour sa formule de plats en dégustation reprend ce même concept dans son second établissement, mais avec un menu complètement différent. En effet, la formule tapas avec 12 services de plats à partager pour 2, 4 ou 8 personnes est répartie entre une mise en bouche, deux plats crus, deux plats de pâtes, deux plats végés, deux plats de protéines, deux plats de poissons/fruits de mer et un dessert.

Les deux cheffes, Yasmine Pierre-Louis à Laval et Maude Presseault à Terrebonne, amènent chacune leur touche personnelle aux plats proposés. Des assiettes qui ont comme dénominateur commun le raffinement et l’originalité des saveurs, tout en intégrant des produits locaux et faits maison, le plus possible. Un tour du monde culinaire selon l’inspiration du moment et une carte qui change tous les mois, c’est la mission que nos restaurateurs, Jean-François Pépin et ses cheffes, se sont donnée.

Du côté des vins proposés, ils sont en majorités bio ou nature, tous d’importation privée. Dans les deux restos, il faut compter 80 $ par personne en menu 12 services, plus 60 $ par personne pour l’accord vins, incluant 6 verres de 3 oz, ou l’accord cocktails.

 

Restaurant Brut : Cuisine de proximité

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BRUT. (@restaurant.brut)

Terrebonne se positionne comme une destination gourmande notoire, à preuve cet autre restaurant gastronomique qui est ouvert depuis peu, dans le quartier du Vieux. Les restaurateurs et chefs derrière cet établissement sont Véronique Benoît et son conjoint Sébastien Dion, tous deux issus du milieu de la restauration montréalaise, puisqu’ils ont travaillé au Chien Fumant et à la Cabane du PDC.

Leur concept est audacieux : partir d’ingrédients et de produits provenant d’un rayon de 1000 km pour créer des plats de A à Z. C’est-à-dire, que leur burrata, leur pain, leurs pâtes, leurs desserts, leurs sauces, leurs marinades, etc. sont tous faits par nos deux chefs, «au jus de bras», comme on dit!

Chez Brut, on propose des recettes aussi goûteuses que raffinées, selon l’inspiration du moment, en menu dégustation ou à la carte. Comme spécialité, l’incontournable burrata qui est déclinée de plusieurs façons, selon la saison et la disponibilité des ingrédients. Cet automne, elle est servie avec du maïs poêlé et une purée aux jalapenos, coriandre et oignons verts. Un pur délice, tant pour les yeux que pour la bouche!

La cuisine ouverte invite à la convivialité. On y déguste avec plaisir un des vins ou spiritueux, qui proviennent aussi de producteurs de proximité. Ne manquez pas leur pintade et leurs bourgots, un vrai délice!

 

Limoges 67 : Un steakhouse hors du commun

Les vrais amateurs de steak choisissent bien leur restaurant où déguster une belle pièce de viande à la cuisson parfaite. Cet endroit est ainsi vite devenu, malgré son ouverture récente, un des lieux de prédilection des carnivores de la Rive-Nord. Pour les non-initiés, sachez que le restaurateur derrière ce steakhouse, Martin Limoges, est boucher de profession et tient une des plus belles boucheries familiales de Terrebonne, la Salaison Limoges, qui fête justement son 50e anniversaire cette année.

Les pièces de viande qui sont à l’honneur du restaurant sont toutes de première qualité et sont même vieillies sur place, dans la grande chambre froide du resto. Du bœuf à la signature «Réserve Limoges certifié AAA», vieilli à sec 45 jours selon un protocole rigoureux qui permet à la viande de développer un maximum de saveurs, est une des spécialités de l’endroit. Ici, vous l’aurez deviné, le bœuf est à l’honneur et servi sous toutes ses formes : filet mignon, T-bone, contre-filet, Porterhouse, côte de bœuf et plusieurs types même de coupes Tomahawk, que l’on grille sur charbon de bois. Vous cherchez la perle rare en matière de steak? Certaines coupes, comme le rib steak et le faux filet sont offertes vieillies durant 60, 120 ou même 365 jours! On trouve même sur le menu du bœuf Wagyu A5 du Japon, servi en contre-filet.

Pour ceux qui préfèrent autre chose que le bœuf, de l’agneau et du veau et même des entrées de tartares de saumon ou de la pieuvre grillée, sont offerts au menu. Toutes les sauces sont faites maison (dont une au foie gras «à tomber par terre») et les plats sont servis avec choix de pommes de terre, dont la classique Montecarlo.

 

Laurentides – Saint-Sauveur

Le Lounge : Cuisine festive

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Le Lounge (@leloungerestobar)

Cet ancien bar réputé de Saint-Sauveur s’est reconverti en restaurant durant la pandémie et c’est un franc succès!

Pour bien réussir la transition, on a confié les rênes de la cuisine à Cédric Brind’Amour (ex Kampai Garden) qui est devenu le chef exécutif de l’endroit. Sa mission était à la fois simple et compliquée : créer un menu de type bistronomique, à la fois convivial et raffiné, qui plairait à tous. Il fallait garder à la fois les habitués, qui venaient au bar depuis près de 20 ans pour prendre un verre, et attirer une clientèle friande de bons petits plats, sans prétention, qui se prêtent bien à l’ambiance festive de l’endroit.

Résultat : un menu composé de produits frais, savoureux et qui change au gré des saisons. Parmi les classiques, nommons les tartares, les tacos aux crevettes, le tataki d’onglet de bœuf et la pieuvre grillée, parfaitement, accompagnée de légumes de saison, comme la courge en purée.

La formule ayant changé un peu depuis l’ouverture du restaurant, les clients peuvent maintenant se sustenter allégrement entre 16 et 23 heures à même la cuisine gourmande du chef, puis rester pour festoyer joyeusement un verre de bière, de vin ou de cocktail à la main.

La carte des alcools propose une grande sélection de boissons, dont une variété impressionnante de cocktails. Les jeudis, des groupes de musique live électrisent l’ambiance et font la joie de la clientèle.

 

OUVERTURE PROCHAINE – NOUVEAU!

Nous avons appris que d’ici la fin de 2022, à l’emplacement du mythique restaurant Les Vieilles Portes de Saint Sauveur, ouvrira un très beau concept détenu par le Groupe Hospitalty A5. Le Montreal Ski Club, nommé en l’honneur du premier club de ski des Laurentides, deviendra vite le repaire des skieurs et des amateurs de bonne bouffe.

Le chef qui sera à la barre de ce resto est un des jeunes les plus prometteurs de la relève, soit Samuel Paradis Tremblay (ex-Boating Club et projets spéciaux A5). Ce qu’il a imaginé comme menu s’inspire de la cuisine des Alpes françaises et italiennes, une gastronomie réconfortante qui sied bien à notre climat nordique. À quoi peut-on s’attendre comme plats? Tartiflette aux fromages du Québec, salade savoyarde, charcuteries maison et cavatelli au bœuf braisé. Bref, des plats inspirés du nord de l’Italie et de la région de Haute-Savoie, surtout, mais qui mettent en valeur les ingrédients, presque tous locaux.

Le bâtiment choisi pour ce restaurant date de 1886. On nous promet de le transformer en un décor qui rappellera les élégants et confortables chalets de ski de la région alpine!

 

Photo principale : Instagram @restolexavier

 

À lire aussi :



Catégories : Cuisine / MSN / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine