Déconfinement: conseils si vous recevez à la maison

12 Juin 2020 par Maude Goyer
Catégories : Cuisine / Maison / Véro-Article
Icon

Oui, il est possible de recevoir dans sa cour… et même (bientôt) dans sa maison ! Mais quelles sont les règles à respecter et comment les appliquer? Des pros nous refilent leurs conseils.

À l’intérieur ou à l’extérieur ?

Il est déjà permis de recevoir chez soi, sur la terrasse ou dans la cour. Les règles de distanciation (2 mètres) s’appliquent toujours et il faut viser un maximum de dix convives, provenant de trois ménages (c’est-à-dire vivant à la même adresse). Avant de lancer nos invitations, on s’assure donc de disposer de suffisamment d’espace pour recevoir le nombre d’invités voulu – sans quoi, il vaut mieux réviser à la baisse.

À noter qu’à compter du 15 juin, il sera aussi possible de se rassembler à l’intérieur, sauf sur le territoire de la grande région de Montréal, de la municipalité de Joliette et de la ville de L’Épiphanie. Pour ces trois endroits, les rassemblements intérieurs seront permis à partir du 22 juin.

Dans tous les cas, il est toujours préférable de faire nos rencontres à l’extérieur. « Et si on fait le rassemblement à l’intérieur, on ouvre les fenêtres », recommande Paul Le Guerrier, médecin-conseil au secteur prévention et contrôle des maladies infectieuses à la Direction régionale de la Santé publique de Montréal.

Organiser les lieux et planifier l’arrivée des invités

Tout d’abord, on s’assure que nos invités n’ont pas de symptômes. « On pose la question lorsqu’ils arrivent, sans nécessairement faire passer une entrevue comme on voit à l’entrée de certains magasins », spécifie le Dr Le Guerrier.

À leur arrivée, on suggère à nos convives de se laver les mains : on met à leur disposition de l’eau et du savon ou un gel désinfectant. « Autant que possible, on évite les poignées de main, dit le Dr Le Guerrier. On se salue autrement, avec le coude par exemple ».

Il faut aussi planifier l’organisation spatiale. Si plusieurs familles sont présentes, on les regroupe à une même table ou dans un même espace. Nos convives peuvent avoir accès à une salle de bain, à l’intérieur, qu’on prendra soin de désinfecter à leur départ.

Étiquette respiratoire

Selon le Dr Le Guerrier, le plus important, lorsqu’on reçoit nos amis, c’est le respect de l’étiquette respiratoire. « On garde nos distances, et on tousse et éternue dans notre coude, indique-t-il. Si la distance de deux mètres n’est pas possible, on porte un couvre-visage ». Il explique que le virus de la covid-19, dont on ne connaît pas encore tous les aspects, ne s’attrape pas beaucoup via le contact par surface, mais bien via les gouttelettes. « Les chances de l’attraper par contact étroit, devant quelqu’un qui parle ou qui éternue par exemple, sont beaucoup plus élevées », souligne-t-il.

Il rappelle que mettre des mouchoirs et une poubelle à la disposition de nos invités est une bonne idée afin d’éviter la contamination

Hygiène et salubrité

Comment gérer la vaisselle, les verres, les ustensiles ? On peut identifier les verres et assiettes de nos invités. Une astuce : on place dans la cour un bac rempli d’eau chaude savonneuse. Lorsque le repas est terminé, chaque personne peut y déposer son assiette et ses ustensiles sales. « On s’assure de bien nettoyer toute la vaisselle utilisée par nos invités », précise le Dr Le Guerrier.

Des idées pour boire:17 cocktails en canette pour se rafraîchir cet été

Côté nourriture, on peut sans problème cuisiner pour nos amis à condition de respecter les règles sanitaires (par exemple, se laver les mains). Et pour le service, il est préférable qu’une seule et même personne fasse le service, de A à Z. On évite les plats à partager (pas de bol commun de croustilles ni de trempette) tout comme les repas de type buffet ou libre-service. Les sauces et condiments doivent être servis dans des contenants individuels.

Choix des aliments

Selon la nutritionniste Geneviève O’Gleman, le mot d’ordre pour recevoir en temps de pandémie est simplicité. « On pense à des plats qu’on peut servir facilement avec une cuillère ou des pinces, dit-elle, et des choses qui se cuisinent dehors, sur le gril du BBQ par exemple ». Le menu d’été par excellence, grillades et salades, par exemple, pourrait tout à fait convenir.

Idée de recette: Bavette de bœuf à la salsa verde de Geneviève O’gleman

Et si notre table n’est pas assez large et longue pour conserver la distance requise, on mange sur nos genoux, en mode camping. « L’idée, c’est d’être ensemble, conclut Mme O’Gleman. On veut protéger les autres et se protéger, être respectueux des consignes et recevoir sans pression ».

 



Catégories : Cuisine / Maison / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine