La saison du homard de la Gaspésie débute très, très bientôt!

La saison des homards débute bientôt!
08 Avr 2021 par Maïka Yargeau
Catégories : Cuisine / MSN
Icon

Amateurs et amatrices de homards, vous serez bientôt ravi(e)s! Les pêcheurs de homard gaspésien prendront la mer dans deux petites semaines, soit le mercredi 21 avril, et le homard sera disponible pour la dégustation quelques jours plus tard.

Parmi les petits plaisirs qu’offre le retour des belles journées ensoleillées, il y a assurément celui de manger la savoureuse chair d’un homard frais. Il est encore plus délicieux lorsque l’on sait d’où il provient et que celui-ci est écocertifié.

Et pour cela, la pratique des pêcheurs gaspésiens est impressionnante. En effet, pour une 11e saison, ils auront recours à un processus de traçabilité unique au monde. À même le bateau, les homards sont dotés d’un petit médaillon à une de leurs pinces. Ce cercle possède un numéro qui suit le homard jusqu’à votre domicile. Vous pouvez alors vous rendre sur le site monhomard.ca où vous trouverez une tonne d’informations sur le pêcheur qui a cueilli ce homard, sur son bateau, etc. Cette technique permet depuis déjà 10 ans d’identifier la provenance de 100% des homards gaspésiens.

La saison des homards débute bientôt

En plus de connaître l’origine de vos crustacés, ceux-ci sont écocertifiés. Cela signifie qu’ils ont la certification du MSC (Marine Stewardship Council) qui accorde une grande importance à la protection des autres mammifères marins lors de la pêche, notamment les baleines noires de l’Atlantique Nord (BNAN). Bien qu’aucun décès n’ait été constaté au cours de la dernière décennie chez cette espèce, un nouveau plan d’action sera toutefois mis de l’avant dès cet été afin d’assurer leur sécurité. Les homardiers vont mettre à l’essai des modifications de leurs engins de pêche qui permettront de réduire les risques de mortalités et de blessures graves si jamais des BNAN ou autres cétacés s’empêtrent lors de la cueillette de homards.

De nombreuses autres mesures sont mises en place par le Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie (RPPSG) depuis déjà quelques années dans le but d’effectuer des efforts de conservation. Par exemple, ils ont augmenté la taille minimale que doit avoir un homard et ont réduit le nombre de jours de la saison de pêche. Cela permet un contrôle de la qualité tout en évitant de trop grandes récoltes.

La saison des homards débute bientôt

Manger du homard gaspésien signifie non seulement de se régaler, mais en plus de soutenir une pêcherie locale qui est durable, traçable, écocertifiée et soucieuse de son environnement. Bon appétit!

À lire aussi: 

Photos: La Nomade Photographie et RPPSG



Catégories : Cuisine / MSN
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine