Sortie côté autocueillette

26 Juil 2021 par Équipe VÉRO
Catégories : Cuisine / MSN / Véro Cuisine-Article / Voyage
Icon

Cet été, partons à la rencontre de cinq agriculteurs qui nous souhaitent la bienvenue dans leurs champs. Par ici, nos fruits préférés... et d’autres qu’on prend plaisir à découvrir!

PRÉSENTÉ PAR

Aux Jardins des prés, sur la Côte-Nord

Au rayon des fruits nordiques, nous sommes bien servis dans cette plantation qui cultive, outre les framboises, des camerises, ainsi que des baies d’argousier et d’amélanchier. Particulièrement rares, ces dernières sont convoitées pour leur bon goût sucré qui rappelle celui du bleuet.

 

Aux Champs Mère-Terre, dans les Cantons-de-l’Est

La baie d’aronia et la camerise sont les vedettes de ce terroir. La première, au goût de cassis, est bénéfique pour la santé grâce à sa forte teneur en antioxydants. La seconde, qui ressemble à un bleuet oblong, à la fois sucrée et surette, est surnommée «baie de longévité» au Japon. Alors, on en remplit nos contenants?

La ferme FramBleu Ouellet, dans le Bas-Saint-Laurent

Trois variétés de framboise, six sortes de bleuet: quelles succulentes dégustations comparatives en vue pour les amateurs de ces petits fruits! Peu importe qu’ils s’appellent Madawaska ou Blue Ray: on apprécie d’abord la cueillette pour ce qu’elle est, une activité joyeuse et rassembleuse.

La ferme Les Petites Écores, en Montérégie

Place à la baie d’argousier hautement vitaminée et d’un joli jaune soleil! En Europe du Nord comme en Asie, on la consomme depuis des siècles sous forme de tisane, de jus et de confiture. Ici, on commence à en découvrir la saveur acidulée, qui se marie très bien avec plusieurs de nos mets préférés. Apprivoisons-la en visitant cette ferme familiale!

Les Jardins VMO, au Centre-du-Québec

La récolte de la canneberge, par inondation des champs, est spectaculaire, mais pour l’autocueillette, qu’on se rassure: la terre est sèche. Nul besoin de chausser nos bottes pour récolter nos atocas, le nom autochtone de ce délicieux petit fruit acidulé, aux usages multiples. Autre atout? Cette culture est entièrement écologique.

Localement nôtres

Pour se familiariser avec quantité de producteurs de chez nous, planifier une virée dans leur région et découvrir leurs régals, on télécharge sans frais l’application Mangeons local plus que jamais. On s’y procure un coffret de produits gourmands, conçu par la Tablée des chefs, pour contribuer à combattre l’insécurité alimentaire. On suit également la tournée que font des personnalités qu’on aime chez des producteurs qu’on aimera sur le site tastet.ca! Enfin, on participe au programme de fidélité Locaux dollars Desjardins, échangeables à la boutique en ligne de l’Union des producteurs agricoles. Psitt! Plus on visite de producteurs, plus on les soutient et plus on récolte de «Locaux dollars».



Catégories : Cuisine / MSN / Véro Cuisine-Article / Voyage
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine