10 phrases qu’on a tous dites depuis le confinement

31 Mar 2020 par Marie-Claude Marsolais
Catégories : Culture / Véro-Article
Icon

Depuis le confinement général causé par le coronavirus, on a tous dit au moins une fois l’une de ces phrases. Pas vrai?

1-  Quel jour on est, déjà?
On a beau chialer contre notre routine, c’est fou comme on est perdu sans elle.

2- Ben voyons!
Ça, on le disait surtout au début. On est maintenant habitué à se faire annoncer des nouvelles surréalistes, comme la fermeture des commerces et des écoles. Il n’y a plus rien pour nous surprendre. La prochaine fois qu’on dira « Ben voyons », c’est quand on nous annoncera que tout est terminé.

3- Allô!?!?  Je n’entends rien… maman, tu es sur mute.
Les apéros FaceTime, Skype ou Messenger. Qui avait déjà fait ça? Maintenant, c’est chose commune, mais ça demande parfois quelques ajustements et apprentissages.

4- Il est 17h00 quelque part dans le monde
Parce que parfois, un verre de vin, ça peut aider, dixit le premier ministre François Legault.

5- J’ai hâte de te voir ( ou je n’en peux plus de te voir )
On est seul, on meurt d’envie de voir du monde. On est enfermé avec du monde, on a juste envie d’être enfin seul. Finalement, on n’est jamais content.

6- On est bien en coton ouaté.
Soudainement, on comprend pourquoi le tube de Bleu Jeans Bleu a eu un tel succès.

7- C’est qui, lui?
Quand la moitié de la planète est en confinement, ça fait du monde sur les balcons. Enfin, on saura à quoi ressemblent ces voisins qu’on ne voit jamais.

8- Oui.
Les milliers d’enfants du Québec qui se faisaient dire « non » à longueur de journée n’en reviennent pas. Maintenant, papa et maman disent « oui ».

  • Oui, tu peux jouer aux jeux vidéos.
  • Oui, tu peux manger devant la télé.
  • Oui, tu peux faire une journée pyjama.
  • Oui, maman vient t’essuyer dès qu’elle finit son appel-conférence…

9- Non.
Hélas, les « non » aussi font partie du langage de confiné.

  • Non, tu ne peux pas aller voir tes amis, ni jouer au parc.
  • Non, tu ne peux pas voir ta blonde, même si tu es certain qu’elle n’est pas malade.
  • Non, on n’ira pas en voyage cet été
  • Non, tu ne l’auras peut-être pas, ton nouveau vélo…

10- Ça va bien aller.
Même si on ne connaît pas l’avenir, ça fait du bien de l’entendre. Alors, on ne se gêne pas pour le dire sans modération. Ça va bien aller.

À lire aussi: 

 



Catégories : Culture / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine