K pour Katrine: le duo mère-fille revient pour une deuxième saison

14 Sep 2020 par Katia Tobar
Catégories : Culture / Véro-Article
Icon

Elle est spontanée et passionnée de mode et de cuisine. À 22 ans, Margaux Verdier coanime au côté de sa mère Katrine Paradis la websérie culinaire K pour Katrine. Les deux complices sont de retour pour une 2e saison aussi gourmande que la première!

Malgré une interruption due à la pandémie de COVID-19, mère et fille ont pu reprendre le tournage à la fin de juin dernier, en équipe réduite, dans le confort de leur cuisine familiale. Et la période de confinement a été profitable à l’énergie créatrice de Margaux, qui au cours de cette saison, proposera plusieurs de ses recettes. Le tout, selon la tradition de l’émission, sans gluten et sans produits laitiers.

« Dans cette saison, on sent une belle chimie, on cuisine ensemble et on se sent plus comme dans la vraie vie », racontent les deux complices. Et Katrine d’ajouter : « Margaux développe des recettes, c’est le fun de voir ça. Je suis fière de ma fille ».

Car K pour Katrine, c’est l’histoire de deux résiliences. Celle de Margaux, allergique à une multitude d’aliments depuis son enfance, qui a poussé sa mère à réinventer sa façon de cuisiner. Et celle de Katrine, qui a dû renoncer dans un premier temps aux produits laitiers, puis au gluten à la suite de problèmes d’inflammation. Mais qui ne voulait pas renoncer au plaisir de manger. Leur objectif autour de ce projet culinaire commun : rassembler toute la famille autour de la table, avec des recettes qui défient les préjugés.

C’est ainsi qu’avec un format court (des capsules de moins de 10 minutes), une esthétique léchée et un dynamisme familial propice à l’identification, sans oublier un bouquet de fleurs, toujours, au coin de la table, Katrine et Margaux donnent un bon coup de fouet aux émissions culinaires traditionnelles. Qui avaient, disons-le, bien besoin d’être dépoussiérées.

Travailler en famille

Mais comment fait-on pour travailler en famille et conserver à l’écran comme dans la vie une telle complicité? Il faut déjà à la base entretenir une bonne relation, expliquent Katrine et Margaux. « C’est un privilège [de travailler ensemble]. On s’entend super bien. Margaux n’est pas compliquée. Je suis plus exigeante que Margaux qui est plus créative et déborde d’idées. On se complète bien », explique Katrine. Ensuite, développer une passion commune et que ce soit « naturel de travailler ensemble ». « Quand je suis devenue intolérante, on a commencé à développer une complicité de trip de bouffe », se souvient Katrine.

Enfin, avoir « un objectif commun » et que « chacun apporte sa spécificité ». Pour l’émission, Margaux a apporté son « talent naturel d’esthétisme », raconte Katrine. Mais aussi les inspirations de sa génération grâce aux réseaux sociaux comme Instagram et Pinterest. Ainsi, Margaux a influencé les recettes sélectionnées pour la deuxième saison, en misant plus sur des plats végé ou vegan.

« C’est un peu l’avenir et [manger moins de viande], c’est une façon simple de se soucier de l’environnement », souligne Margaux.

Mais travailler avec un membre de sa famille, c’est aussi apprendre à connaître d’autres facettes de sa personnalité. Si pour Margaux cette collaboration n’a pas révélé de grandes surprises sur la personnalité de sa mère, Katrine a salué la fiabilité, l’engagement, l’autonomie et la discipline de sa fille « même à la maison, même pendant le confinement ».

Les trois premiers épisodes de la nouvelle saison sont déjà disponibles dans la section Véro.tv de TOU.TV. On y découvre les recettes de pain doré au lait de coco et fruits pochés, de saumon à la « crème » et aux épinards et le gâteau à l’orange et sa touche d’érable. De nouveaux épisodes seront diffusés dès le 16 septembre.

À lire aussi:



Catégories : Culture / Véro-Article
2 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Linda B dit :

    Bonjour à vs 2
    Je viens tout juste de vous découvrir 😉
    J’ai accroché toute suite quand j’ai vu que vous faisiez des recettes sans gluten, même si je ne suis pas intolérante au gluten c toujours intéressant de varié. Il y a un petit b molle y’a t Il un autre endroit pour te suivre à part se site ? J’ai de la difficulté à te rejoindre Jsyis pas trop techno merci et j’suis bien contente de vous connaître à bientôt Linda B

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine