Les musts culturels de la rédaction pour un cocooning de rêve

18 Fév 2021 par Équipe VÉRO
Catégories : Culture / MSN
Icon

Bienvenue dans l’univers culturel de l’équipe de VÉRO!

On les a écoutés en boucle, on les a regardés en rafale: les artistes d’ici nous ont procuré de nombreux moments de bonheur au cours de la dernière année. On aurait pu créer un guide d’une centaine de pages tellement on est fans de ce qui se fait au Québec… mais il a fallu choisir.

  • Alexandra Stréliski | «Comment ne pas aimer le répertoire de cette compositrice? Ses albums me suivent – et me hantent – depuis maintenant deux ans. Elle rend la musique néoclassique accessible à tous grâce à ses mélodies à la fois nostalgiques et joyeuses. Sa musique me rappelle toujours mon père, qui admire tant son talent de créatrice. Pourvu que la pandémie s’estompe et me laisse aller la voir en spectacle avec l’OSM ce printemps!» (MML)
  • Le drap blanc, de Céline Huyghebaert | «Le sujet m’a interpellé. Une fille, une quête: mieux connaître son papa décédé à travers les souvenirs des vivants. Cette histoire de deuil m’a remuée, car mon père est mort depuis sept ans et que, comme l’autrice, je ne m’habitue pas à cette absence.» (SST-L)
  • Mon groupe musical favori de la dernière décennie… Half Moon Run | «C’est un de mes bands préférés. Ces gars aux talents (oui, au pluriel) sans bornes frappent toujours fort avec leur instrumentalité recherchée. J’ai eu la chance de les voir en spectacle avec l’OSM en 2017, et j’ai pleuré de la première à la dernière note.» (MML)
  • Mon livre favori de la dernière année… La bouche pleine, d’Elisabeth Massicolli | «Ce premier roman de l’autrice et journaliste m’a captivée du début à la fin. J’espère déjà dévorer d’autres ouvrages de cette jeune Montréalaise, qui m’a séduite avec son ton mordant, relatant les péripéties d’une millénariale au cœur poqué.» (CG)
  • Le balado qui me fait rire… avec son Sam | «Quand j’ai envie d’entendre des confidences de nos vedettes d’ici – que je n’ai entendues nulle part ailleurs –, j’écoute le podcast de Sam Breton. Il a une écoute active de feu (assez rare chez un humoriste!) et un langage coloré où toutes les expressions sont permises. Un GROS oui, ce balado!» (LD)
  • Mon récent coup de cœur télé… 14 000 millions de choses à savoir | «Mes enfants sont tombés sous le charme de Pierre-Yves Roy-Desmarais en pleine pandémie, alors que ses vidéos virales tournaient en boucle («Lalalalala, ça va maaaal!»). Devant leur fascination, je les ai initiés à l’émission 14 000 millions de choses à savoir, qu’il anime. Tout aussi divertissant, mais en plus, franchement instructif (même pour les parents).» (VA)
  • Mon film favori de 2020… La déesse des mouches à feu | «L’immersion dans le parcours sans censure de cette ado des années 1990 m’a chamboulée. Mention spéciale à la musique, qui joue aussi un rôle important!» (CG) | «Si ce n’est que pour le talent immense et la performance bouleversante de Kelly Depeault, La déesse des mouches à feu doit être vu!» (LD) | «Est-ce un film parfait? Non. Est-ce un film qui émeut, qui engendre des discussions pertinentes et qui reste en nous après l’avoir vu? Oh que oui!» (JP)
  • La chanson qui me fait danser à tout coup… Mardi Gras, de Pierre Kwenders (feat. Jacobus) | «Ça fait six ans déjà que je suis obsédée par cette chanson. Dès que ça va moyen, allez hop, on fait jouer Mardi gras! Je ne lui trouve qu’un seul défaut: elle est trop courte!» (LD)
  • Mon documentaire préféré de la dernière année… Les Rose | «Depuis toujours, je suis fascinée par tout ce qui concerne la crise d’Octobre. Ce n’est pas le premier documentaire réalisé sur le sujet, mais j’aime bien que celui-ci repose sur les questionnements du cinéaste Félix Rose, le fils de Paul et le neveu de Jacques Rose. Plus de deux heures d’archives marquantes, d’informations denses et de témoignages éclairants. Le gros plus? On peut le voir gratuitement sur le site de l’ONF!» onf.ca (LD)
  • L’artiste que j’aime le plus suivre sur les réseaux sociaux… Les Microcosmes, de Daphnée Côté-Hallé | «Je CAPOTE sur son œuvre. Cette comédienne de formation a réussi à intégrer l’art visuel à son quotidien en s’inspirant de sa fascination pour les souvenirs vintage, qu’elle met en valeur avec brio dans des paysages surréels. Créés à partir de vieux magazines, les collages de Daphnée se veulent de petits univers parallèles alliant sa passion pour les marchés aux puces, l’astronomie et les couleurs pastel. Des œuvres pour les nostalgiques, les botanistes en herbe et les rêveurs d’un voyage sur la lune. J’achète!» @les.microcosmes (MML)
  • Mon artiste musical préféré de la dernière décennie… Ian Kelly | «Je casse les oreilles de tout le monde avec son œuvre. «Quoi, tu ne connais pas Ian Kelly? Attends...» Ça me donne juste une autre occasion de le faire jouer et de l’écouter sans fin. Mon frérot me l’a fait découvrir – un peu sur le tard – avec Speak your mind. Depuis, ses albums ont accompagné plusieurs beaux moments de ma vie. Il a du génie pour la mélodie, c’est clair... mais moi, c’est sa voix réconfortante qui me fait vibrer. C’est dur à expliquer, mais je sens sa bienveillance à travers sa musique. Et, fait rarissime, il est aussi extraordinaire en anglais qu’en français!» (SST-L)
  • Ma récente découverte télévisuelle… L’Académie | «L’amour avec un grand A, le rejet des gangs, la réussite scolaire, la trahison entre amis, la drogue... Les étudiants de 5e secondaire de L’Académie n’y échappent pas. Mon fils de 15 ans et moi avons dévoré la télésérie en un seul weekend. Elle est bien réalisée, avec des dialogues savoureux. Rien de tel pour ouvrir certaines discussions mère-fils.» (SB)
  • L’œuvre qui m’émeut… Earthling (2012) | «J’ai découvert ce tableau de l’artiste canadienne Janet Werner au Musée d’art contemporain de Montréal, il y a quelques années. J’ai alors passé près d’une heure debout à le fixer, submergée par une vague d’émotions tantôt douces, tantôt fortes. Il émane de cette œuvre une grande mélancolie, voire une tristesse, qui me touche énormément. Dès que je peux me le permettre, je retourne au MACM la regarder avec tendresse.» (JP)
  • Le documentaire que tout le monde doit voir… Briser le code, de Fabrice Vil | «Je suis très admirative de l’engagement social de Fabrice Vil contre la discrimination raciale. Dans son documentaire Briser le code, des personnes autochtones et issues de communautés racisées nous éclairent sur les failles du système actuel, qui continue de les défavoriser. Elles nous expliquent les obstacles qui jonchent immanquablement leur chemin et détaillent les façons dont elles se font traiter différemment, dans un Québec où bien des gens hésitent pourtant encore à admettre et à nommer le racisme systémique.» (VA)
  • La personne qui me fait le plus rire sur les réseaux sociaux… Chloée Deblois | «On peut lire “créatrice d’innocenteries” sur son profil Instagram. En partant, je l’aime! J’ai ri fort dès le premier visionnement d’une de ses capsules style «tutoriel de maquillage». Et que dire de ses hilarants cours d’anglais? Une bête du Web à suivre sans tarder.» @chlodeb (SST-L)
  • La télésérie qui m’a fait le plus rire… Les Appendices: de retour après la pause | «Crier de rire, c’est ce que j’ai fait quand j’ai visionné Les Appendices: de retour après la pause, à ICI tou.tv. C’est tellement niaiseux que ça fait un bien réel au cerveau. Je vous le dis, c’est comme un massage pour les neurones... mais un entraînement colossal pour les muscles des joues! Les fans des neuf dernières saisons seront ravis de retrouver les rois de la Main, Senor Puel, Sylvie Rencontre, Monsieur Mousteille, ainsi que plusieurs nouveaux personnages vraiment, mais vraiment absurdes.» (JM)
  • Grâce à ce balado, je m’instruis… on s’appelle et on déjeune | «Les nutritionnistes Catherine Lefebvre et Bernard Lavallée y démystifient une foule de mythes liés à l’alimentation. J’y apprends toujours quelque chose!» (JP) | «Les thèmes abordés font réfléchir, en plus d’enlever l’accent sur l’aspect physique des gens, un travers souvent engendré par la culture des régimes.» (CG)
  • Le balado qui me fait le plus rire… Pars-moé pas | «Déjà, juste le nom de ce balado animé par Catherine Éthier et Félix Turcotte a quelque chose de drôle et de curieux. Le concept est simple: les deux animateurs lancent le défi à un invité de parler d’un seul et unique sujet – par exemple le lavage, le karaoké, Las Vegas –, et ce, le plus longtemps possible.» (JM)
  • Le film que j’ai vu tellement de fois… 1991, de Ricardo Trogi | «Voulez-vous rire? Précipitez-vous alors sur 1991, de Ricardo Trogi. Si je veux m’étamper un sourire dans la face, je me laisse bercer par le récit de cette escapade italienne qui n’a aucun bon sens! Mon passage préféré: quand le jeune Ricardo (Jean-Carl Boucher) oublie son sac contenant tous ses papiers et qu’il l’annonce par téléphone à sa mère (Sandrine Bisson). HI-LA-RANT!» (JM)
  • L’album que j’ai le plus écouté en 2020… Irréversible, de Sarahmée | «Je ne compte plus le nombre de fois où mes filles, mon chum et moi avons chanté et dansé sur l’excellent Irréversible, de Sarahmée. Ma plus grande a appris à rapper en l’écoutant en boucle, et ma petite invente des chorégraphies de feu sur les chansons de “son idole”. C’est rien de moins que l’album du bonheur pour notre petit cocon familial.» (LD)
  • La personne qui me fait le plus rire sur les réseaux sociaux… Ariel Charest | «Cette comédienne ne cesse de frapper des coups de circuit avec ses lip-sync qui me font pleurer de rire sur son compte Instagram! Ses délicieuses imitations de Sophie Grégoire Trudeau qui chante, des participants d’OD Chez Nous, d’Anne Dorval qui pète sa coche et de Monique Jérôme-Forget sont devenues virales... avec raison! Être parodié par Ariel Charest, c’est franchement la consécration!» @ellefaitdulipsync (LD)
  • Mon livre préféré de la dernière année… Les Fourchettes, de Sarah-Maude Beauchesne | «Je vous confie un secret: c’est moi, la présidente du fan club de SMB! J’aime sa sensibilité, sa manière saccadée de décrire les choses, de parler et d’écrire. J’ai eu autant de plaisir à lire son recueil de textes qu’à regarder les deux saisons de la websérie Les Fourchettes.» (SB)
  • L’album que j’écoute en boucle… 1952, de Geoffroy | «Mon résumé d’écoute musicale de 2020 me dit que j’ai écouté plus de 1300 heures de musique et 269 albums... dont 1952, de Geoffroy, arrive en première position. Et je ne m’en lasse toujours pas!» (SB) | «Alerte au divulgâcheur: Marie-Michèle, la directrice artistique de VÉRO, et moi sommes un couple. Cet album joue en boucle chez nous depuis déjà plusieurs mois. C’est notre chouchou pour mettre de l’ambiance à la maison.» (JP)
  • La chanson qui me rend de bonne humeur… SUNSHINE, de SOMMM (avec Clay and Friends, Ariane Moffatt, D R M S & Ruffsound) «En toute honnêteté, je dansais sur cette toune et je ne savais même pas qu’Ariane Moffatt faisait partie de ce collectif. Je l’ai juste aimée encore plus quand je l’ai appris! C’est du bonbon, de la pop pure!» (SST-L)
  • Le livre qui a changé ma vie | Maternité, la face cachée du sexisme, de Marylise Hamelin «Cette lecture a bouleversé ma façon de percevoir ma carrière, ma famille et mon couple. On en ressort galvanisée, avec en soi la volonté profonde de bâtir un monde plus égalitaire pour tous.» (VA)
  • Ma dernière découverte musicale… Naya Ali | «Véritable virtuose de la mélodie, Naya Ali a quitté une carrière en marketing pour faire sa marque dans le rap anglo-québécois. Défi relevé avec brio! L’Éthiopienne d’origine nous ensorcelle avec ses airs accrocheurs et sa voix superbe. On ne peut qu’admirer son cran, son ambition, son talent brut, son engagement pour la diversité. Et on a très hâte de la voir déployer son immense potentiel à plus grande échelle.» (VA)
  • La chanson qui me fait pleurer… Les routes indolores, de Lydia Képinski «L’artiste a su mettre des mots sur mes maux et chaque écoute me ramène à une rupture que j’ai vécue. Cela dit, ce n’est pas une chanson typique de peine d’amour. Mais c’est la mienne.» (JM)
  • Le film qui m’a le plus chamboulée… Les affamés | «Je suis très fan du cinéma d’horreur en tout genre. J’ai vu ce film écrit et réalisé par Robin Aubert dès sa sortie au cinéma, avec ma sœur. On a toutes deux été terrifiées, clouées à notre siège, en regardant ce long métrage qui parle de zombies, mais aussi de survivalisme, différemment et intelligemment. Une œuvre à la fois effrayante, contemplative, humoristique et poétique, à regarder sans trembler – euh, sans tarder!» (JP)
  • L’artiste engagée qui me touche le plus… Élise Gravel | «Ce que je préfère dans sa démarche d’autrice et d’illustratrice, c’est qu’elle aide nos enfants à remettre en question les stéréotypes de genre et à célébrer la beauté de la diversité. À mes yeux, son œuvre est un vrai safe space de l’enfance et de l’imaginaire.» (VA)
  • Ma dernière découverte musicale… Laroie | «Laroie (Gab Godon, du duo montréalais Heartstreets) a lancé à la fin de l’été son premier microalbum, un petit bijou techno-pop évanescent. Ses tempos doux et sa voix légèrement rauque – qui me rappelle celle de Banks – meublent mes après-midis de télétravail. Un album trop court qui me laisse sur ma faim... J’ai déjà hâte au prochain!» (SB)
  • L’émission qui n’est pas assez connue… Expat | «S’il y a une émission qui m’a fait “sortir” de mon confinement, c’est bien Expat, animée par Jean-Michel Péloquin, qui nous emmène chez des Québécois qui vivent aux quatre coins de la planète.» (JM) | «Les sublimes images de la télésérie et l’humour de l’animateur donnent envie de revoir les émissions!» (CG)
  • Mon auteur préféré… Simon Boulerice | «Oh que j’aimerais pouvoir passer une journée dans le cerveau en ébullition de cet auteur! Je l’admire pour sa plume colorée et décomplexée, mais aussi pour son sens de l’observation toujours ponctué de références pop. Mon coup de cœur: L’enfant mascara. Un récit touchant qui aborde le meurtre d’un adolescent trans.» (JM) | «Simon a gagné mon cœur avec Javotte, et il arrive à me surprendre d’histoire en histoire. Ses personnages colorés et complexes, son univers commun mais très éclaté et ses dialogues intelligents sont autant de raisons pour lesquelles tout trentenaire y trouve son compte.» (MML)

(SB) Sophie Banford, Éditrice
(JP) Joanie Pietracupa, Rédactrice en chef
(VA) Véronique Alarie, Rédactrice en chef adjointe
(SSL) Sophie St-Laurent, Chef des contenus mode & beauté
(LD) Laurie Dupont, Chef de contenu culture       
(MML) Marie-Michèle Leduc, Directrice artistique
(CG) Claudia Guy, Coordonnatrice à la rédaction
(JM) Julie Mathieu, Chef de contenu numérique

À lire aussi:

Photos: Maude Arsenault (Sophie Banford Et Joanie); Andréanne Gauthier (Véronique, Sophie St-laurent, Laurie, Marie-michèle Et Claudia, Raphael Ouellet (Alexandra Stréliski); Alexis Sevenier (Half Moon Run); Martin Girard (Sam Breton); Illustration: Camille Lussier (Avec Son Sam), Entract Films (La Déesse Des Mouches À Feu); Diego Urbina (Pierre Kwenders), Martin Girard (Ian Kelly); Richard Max Tremblay (Earthling); Laurie-anne Thuot (Chloée Deblois), Alexis Belhumeur (Sarahmée), Éva-maude T. Champoux (Ariel Charest); Adrian Villagomez (Naya Ali); Alex Dozois (Geoffroy), Zachary Lavertu (Laroie); Martin Girard (Simon Boulerice).



Catégories : Culture / MSN
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine