Romans : Les coups de coeur des lectrices!

couverture-duval-dawson-boisvert
28 Juin 2022 par Nos lectrices, Sophie St-Laurent, Élodie Parthenay et Laurie Dupont
Catégories : Culture
Icon

Alors, quels romans dévorera-t-on cet été? Voici les excellentes suggestions de lecture de nos lectrices!

  • melissa-perron-belle-comme-le-fleuve
    BELLE COMME LE FLEUVE - «Grâce à ses romans (Éditions Hurtubise), Mélissa Perron m’a aidée à mieux comprendre et à mieux accepter mon récent diagnostic de syndrome d’Asperger. Je me suis sentie moins seule.» – Nathalie Gravel | Voir la suggestion
  • lili-boisvert-match
    MATCH - «J’ai été complètement happée par ce roman (VLB éditeur) qui raconte avec tant de justesse les hauts et (surtout) les bas d’une relation amoureuse toxique. La plume de Lili Boisvert est si vraie, crue, poignante ! J’avais presque l’impression de parler à une amie. Je sens que ce roman m’habitera encore longtemps.» – Roxanne Hébert-Lemire | Voir la suggestion
  • marie-pierre-duval-au-pays-du-désepoir-tranquille
    AU PAYS DU DÉSESPOIR TRANQUILLE - «Je mets au défi toutes les femmes un peu débordées de ne pas ressortir chamboulées de la lecture de ce livre (Éditions Stanké). Perfectionnisme, désir de plaire, course contre la montre : tous les ingrédients sont réunis pour forcer une douce introspection. Douce, car le récit de Marie-Pierre Duval procure une féroce envie de resserrer les mailles du filet de la solidarité féminine.» – Mélanie Thivierge | Voir la suggestion
  • caroline-dawson-la-ou-je-me-terre
    LÀ OÙ JE ME TERRE - «Mon coup de cœur littéraire de l’année, c’est assurément Là où je me terre (Les éditions du remue-ménage), de la sociologue Caroline Dawson. Je ne connaissais pas du tout cette autrice avant de lire son premier roman, qui m’a totalement bouleversée. Il prend la forme d’un récit qui raconte l’arrivée à Montréal, en 1986, d’une fillette de sept ans et de ses deux frères qui fuient, avec leurs parents, la dictature de Pinochet au Chili. Quelles sont les parties qu’on laisse derrière soi quand on se reconstruit dans un nouveau pays? Entre le déracinement et l’intégration, cette histoire autobiographique à caractère intime insiste sur le courage et les sacrifices d’une mère qui se démène pour offrir une meilleure vie à ses enfants. De la très très belle prose!» - Louise Richer | Voir la suggestion

L’oeuvre de Marie-Christine Chartier

LA FLORAISON DES NÉNUPHARS

marie-christine-chartier-livre-photo-couverture

Je suis tombée amoureuse de la plume de Marie-Christine Chartier dès la parution de son premier roman, L’allégorie des truites arc-en-ciel (Éditions Hurtubise).

Je crois que c’est un excellent point de départ pour entrer dans l’univers de l’autrice, dont l’écriture est à la fois accessible et vraie.

La justesse de ses propos me charme à tout coup. Je trouve que sa plume a pris de l’assurance et s’est bonifiée au fil des ans; j’ai d’ailleurs un faible pour l’histoire de Jake et Émilie dans Le sommeil des loutres. Mon plaisir coupable : trouver rapidement le lien entre le titre de ses romans et leur contenu. – Catherine Héroux

Les produits proposés dans cet article ont été sélectionnés indépendamment par nos rédacteurs. Nous pouvons percevoir une commission d’affiliation sur certains des produits que vous décidez d’acheter.

 

 

À lire aussi :

 



Catégories : Culture
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine