Des diplômés qui ont du chien!

30 Sep 2020 par Équipe VÉRO
Catégories : Divertissement
Icon

Saviez-vous que les chiens Mira travaillent dans divers environnements? Que ce soit dans le milieu policier ou hospitalier, une école ou auprès d’athlètes, ils changent la vie de ceux qui les côtoient. Découvrez-les dans la série Les diplômés Mira.

À la Maison René-Verrier, une maison de soins palliatifs à Drummondville, Clown fait sa ronde. Dans le regard de ce labernois de type Saint-Pierre, on sent un calme apaisant, mais aussi une envie d’aller vers les gens, même ceux qui sont tristes ou affaiblis. «Quand Clown revient de sa fin de semaine et qu’un patient est décédé, il passe sa tête dans le cadre de porte de la chambre et repart ensuite. On dirait qu’il s’en aperçoit quand il manque quelqu’un», raconte une des infirmières qui le côtoie au quotidien. Et il n’y a pas que les patients qui bénéficient de la présence de Clown. Les employés de la Maison le considèrent comme un membre de leur équipe. S’asseoir avec lui après une journée forte en émotion est toujours bien apprécié.

Clown à la Maison de soins palliatifs René-Verrier

L’émission Les diplômés Mira visite aussi d’autres milieux où la présence d’un chien d’assistance ou de soutien procure aux usagers une amélioration de leur qualité de vie. Outre les soins palliatifs, les chiens ont trouvé leur mission auprès d’ambulanciers, de policiers, de jeunes athlètes et même des élèves, autant au secondaire qu’au primaire.

La série présente d’ailleurs les deux premiers chiens qui se sont intégrés au milieu scolaire. Il y a Ti-Gars, tout noir, au regard calme, qui veille depuis 2016 sur une dizaine d’élèves du primaire présentant des difficultés particulières, comme de l’anxiété, des troubles du spectre de l’autisme, ou encore un manque d’autonomie et de motivation.

Ti-Gars à l’école primaire La Martinière à Lévis

Leur présence auprès d’eux fait remonter les souvenirs de Nicolas Saint-Pierre, directeur général de la Fondation Mira. «Je me souviens, jeune, d’avoir eu un lien très fort avec Quelqu’un, un de mes chiens. On jouait à la cachette ensemble. C’est ce qui a incité mon père à fournir des chiens d’assistance à des enfants. Aujourd’hui, quand je vois nos chiens dans les écoles, je me dis que c’est la continuité de la vision de mon père», ajoute-t-il. Le deuxième chien Mira à l’œuvre en milieu scolaire, c’est la douce Kafka, qui accompagne des élèves du secondaire présentant une déficience intellectuelle moyenne, dans une grande polyvalente. Sa personnalité apaisante en fait un chien parfait pour l’environnement stressant que peut constituer une école aussi vaste.

C’est d’ailleurs un des défis de la Fondation Mira: pour chaque endroit, il faut trouver le bon animal. «C’est essentiellement un travail de casting, explique Nicolas St-Pierre. Il faut trouver le chien qui aura un impact positif et qui sera heureux dans ce milieu-là, mais il faut aussi trouver des personnes qui sont prêtes à accueillir un chien.» Parce que le travail de l’accompagnant est assez prenant. «Ces personnes reçoivent une formation afin d’apprendre à travailler efficacement avec un chien d’assistance», précise M. St-Pierre. Une fois intégré dans son milieu, le chien doit continuer à avoir une routine et une constance dans ses interactions. Tout un travail d’équipe!

En présentant les divers milieux où ces chiens peuvent avoir un impact, l’émission Les diplômés Mira nous ouvre les yeux sur la relation si forte qu’on peut développer avec un animal. Alors que L’académie Mira explorait, durant la première saison, l’entraînement et le dressage des chiens, Les diplômés Mira se penche sur leur période de travail actif, qui dure environ cinq ans. La série aborde également leur «retraite» en fin de parcours. Une bien belle façon de terminer la deuxième saison! Et ce n’est pas fini, affirme le directeur général de la Fondation Mira: «C’est fou comment un chien peut changer la dynamique d’un milieu. Je crois qu’il existe encore plein de possibilités où des chiens Mira pourraient contribuer au mieux-être des gens. On y travaille!»

Pour en savoir plus

On regarde Les diplômés Mira les mercredis à 20 h sur Unis TV et en ligne tout de suite après.

 



Catégories : Divertissement
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine