6 façons d’éviter le gaspillage alimentaire

gaspillage alimentaire Magazine VÉRO
25 Nov 2019 par Mélissa Pelletier
Catégories : Environnement / Véro-Article
Icon

Malgré notre bonne volonté, on peine à l’enrayer. Le gaspillage alimentaire frappe encore et toujours, surtout dans le temps des Fêtes! Quelles sont les pistes pour l’éviter? Tour d’horizon

 

L’inquiétude est palpable partout. Alors qu’une pétition demandant la tenue d’une consultation publique sur le gaspillage alimentaire a été lancée l’été dernier à Montréal, les initiatives se multiplient pour contrer ce fléau. Et pour cause. Chaque année, c’est plus de 1,3 milliard de tonnes d’aliments qui sont jetés ou gaspillés, selon les plus récentes données de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture. Troublant, surtout quand on sait que plus de deux milliards de personnes sur la planète font face à la famine ou à l’insécurité alimentaire! Si on n’a pas encore de chiffres spécifiques au Québec concernant le gaspillage alimentaire, on peut toutefois facilement imaginer ses retombées en jetant un œil sur les alarmantes données du Canada, mises en lumière par le Conseil national zéro déchet en 2017. Chaque année, plus de 63 % des résidus alimentaires pouvant être consommés sont jetés aux poubelles par les Canadiens. Ça représente environ 2,2 millions de tonnes de nourriture, ce qui occasionne une perte de plus de 17 milliards de dollars par année. Rien de moins! Qu’est- ce que les Canadiens peuvent bien jeter aussi massivement? On parle de légumes, de fruits, de produits laitiers, d’œufs, de pain et, bien sûr, de restes de table. Entre les obligations professionnelles, personnelles et familiales, il peut être difficile de surveiller notre propre gaspillage. Voici comment faire pour l’éviter le plus possible sans y passer tout notre temps.

6 façons d’éviter le gaspillage alimentaire

 

1- Planifier, planifier, planifier…

Ça peut paraître fastidieux de prévoir les repas de la semaine, mais ça pourrait nous éviter bien des maux de tête… et bien des pertes! Avant de faire les courses, on pense à la semaine qui nous attend. Est-ce qu’on a une sortie au restaurant? Est-ce que les enfants ont un goûter à l’école? On fait ensuite une liste et, surtout, on s’assure de ne pas partir à l’épicerie le ventre vide!

2- Dire oui aux aliments moches

Le gaspillage alimentaire, ça se joue aussi dans les supermarchés. Si tout le monde passe son tour devant les carottes à la forme bizarre ou les pommes cabossées, elles risquent malheureusement de se retrouver à la poubelle. On y pense!

3- Organiser son frigo

En revenant de faire les courses, on prend le temps de bien disposer nos achats dans le réfrigérateur (idéalement à 4 °C) et le congélateur (à -18 °C). On s’assure que tous les aliments sont visibles, pour ne pas les oublier. On peut également placer les produits moins frais à l’avant pour les consommer le plus rapidement possible.

4- Conserver les aliments adéquatement

Quand on ouvre l’emballage d’un aliment, on indique la date pour tout consommer à temps. Bien sûr, on referme bien l’emballage ou le contenant, pour éviter que la nourriture perde sa fraîcheur. En cas de besoin, vive le congélateur, qui permet de conserver nos aliments plusieurs mois!

5- Être à l’affût

Avant de se mettre aux fourneaux, on zieute les restants dans le frigo. Un fromage vieillissant peut par exemple ajouter le petit plus à un plat qui s’annonçait un peu tristounet. Les légumes qui commencent à prendre de l’âge peuvent s’avérer délicieux dans une soupe! On n’hésite pas à développer nos talents culinaires pour mieux cuisiner ce qu’on a sous la main. Pourquoi ne pas suivre un petit cours de cuisine, tiens?

6- Partager

On a surestimé la faim des enfants? On a trop fait de chili? Si on n’est pas en mesure de tout manger, on n’hésite pas à offrir des restes à nos amis après un souper chez nous, à apporter des plats dans la famille et à proposer les aliments en trop aux voisins. Pourquoi ne pas organiser aussi des échanges de produits, par exemple?

 

La plupart des organismes de charité, entre autres Accueil Bonneau, Le Chaînon, Banques alimentaires du Québec et Moisson Montréal, sont ouverts aux dons en denrées. On garde en tête que les aliments doivent être frais et bien emballés.

Des  applis  futées

FoodHero, Eatizz, Flashfood… Selon notre emplacement, toutes ces applications nous offrent au rabais des aliments encore frais, mais qui approchent de leur date de péremption. D’autres applications, comme FoodKeeper et Frigo Magic, nous permettent plutôt de mieux gérer ce qui se trouve dans nos armoires et notre frigo.

Des sites à découvrir

Malgré tous nos efforts et notre sens de l’organisation, le gaspillage alimentaire peut survenir n’importe où, n’importe quand. Voici quelques organismes, fondations et services proposant des pistes intéressantes.

Cette campagne de Conseil national zéro déchet nous aide à utiliser le mieux possible la nourriture dont on dispose. Trucs, conseils, recettes… À découvrir!

Le site collaboratif Sauve ta bouffe, une initiative des AmiEs de la Terre du Québec, propose notamment un répertoire des frigos communautaires de la province

 

 

 

Des initiatives qui portent leurs fruits

La plupart des organismes de charité, entre autres Accueil Bonneau, Le Chaînon, Banques alimentaires du Québec et Moisson Montréal, sont ouverts aux dons en denrées. On garde en tête que les aliments doivent être frais et bien emballés.

FoodHero, Eatizz, Flashfood… Selon notre emplacement, toutes ces applications nous offrent au rabais des aliments encore frais, mais qui approchent de leur date de péremption. D’autres applications, comme FoodKeeper et Frigo Magic, nous permettent plutôt de mieux gérer ce qui se trouve dans nos armoires et notre frigo.

Malgré tous nos efforts et notre sens de l’organisation, le gaspillage alimentaire peut survenir n’importe où, n’importe quand. Voici quelques organismes, fondations et services proposant des pistes intéressantes.

Cette campagne de Conseil national zéro déchet nous aide à utiliser le mieux possible la nourriture dont on dispose. Trucs, conseils, recettes… À découvrir!

Le site collaboratif Sauve ta bouffe, une initiative des AmiEs de la Terre du Québec, propose notamment un répertoire des frigos communautaires de la province.

 

 



Catégories : Environnement / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine