Cuisiner pour réutiliser, quelle bonne idée!

12 Oct 2020 par Équipe VÉRO
Catégories : Environnement
Icon

Dans la cuisine de Loounie, il n’y a que du bonheur et beaucoup de saveur! Et grâce à ses astuces antigaspillages, on peut redonner à nos aliments leur plein potentiel.

PRÉSENTÉ PAR

La cuisine en mode antigaspillage est une seconde nature pour Loounie, une cuisinière passionnée qui a intégré l’alimentation végane dans sa vie depuis maintenant presque 10 ans. Ses étonnantes recettes sont souvent déclinées en plusieurs versions, une belle astuce si on veut réutiliser un aliment.

C’est d’ailleurs ce que Loounie propose, en donnant une nouvelle vie à… des épluchures de patates! Une chouette idée pratique quand on cuisinera notre prochain pâté chinois! Une fois les patates épluchées, Loounie recommande de mettre de côté les pelures afin de les transformer en chips maison. Un peu d’huile d’olive, de sel et de paprika, et hop, on les enfourne! Ici, les possibilités sont infinies: poudre de chili, sels aromatisés, épices cajuns… il suffit de créer notre combinaison préférée à partir de ce qu’on a déjà dans nos armoires.

«C’est un beau défi créatif de valoriser toutes les parties d’un aliment en cuisine», explique Loounie. Et c’est aussi une bonne habitude à adopter pour éliminer le gaspillage alimentaire. Mais une fois qu’on a offert à l’aliment en question toutes les possibilités de s’en servir, il faut savoir qu’il lui reste encore du potentiel! «Quand l’aliment ne peut plus être réutilisé, il faut le déposer dans le bac brun», affirme Loounie.

Un geste tout simple, certes, mais qui a un impact réel sur l’environnement. En déposant nos déchets alimentaires dans le bac brun, on peut contribuer à créer du gaz naturel renouvelable, une énergie propre et locale. Qui aurait cru qu’un jour, les déchets alimentaires joueraient un rôle aussi crucial? Imaginons un instant que ces déchets contribuent à générer l’énergie requise par notre cuisinière à gaz naturel pour faire dorer à point nos pelures de patates… «Ce qu’on jette en cuisine revient en cuisine», résume Loounie.

Et on est bien d’accord. Surtout si ça finit par produire un grand bol de chips, à partager – ou pas – en écoutant nos téléséries préférées!

Une deuxième vie pour nos déchets?

 

Eh oui! Un aliment qui n’est plus comestible s’avère encore utile s’il prend le chemin du bac brun. En valorisant nos déchets alimentaires, on peut créer du gaz naturel renouvelable, une énergie propre et locale. Pour en savoir plus à ce sujet, on consulte le site d’Énergir.

 



Catégories : Environnement
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine