Les efforts des compagnies aériennes pour voler plus « vert »

10 Fév 2019 par Carolyne Parent
Catégories : Environnement

L’impact climatique du transport aérien est important. On dit que cette industrie génère plus 2% des émissions mondiales de CO2. Par chance, certaines compagnies font des efforts pour voler plus « vert ».

Dans un monde idéal, les avions carbureraient à l’huile de patates frites recyclée – et non, ce n’est pas de la science-fiction, Air France ayant déjà essayé la chose !  En effet, il y a une dizaine d’années, le transporteur français testait un mélange d’huiles usées et de kérosène lors d’un vol entre Paris et Toulouse. Résultat ? Des émissions de gaz à effet de serre (GES, responsables du réchauffement climatique) réduit de moitié.

La démonstration est faite : oui, on peut faire voler des mastodontes grâce à des carburants en partie verts. Encore récemment, Quantas testait un biocarburant à base de graines de moutarde. Pour les équipes de R&D, le grand défi demeure néanmoins l’élaboration d’une recette vraiment verte, c’est-à-dire une recette dont la réalisation ne sera pas plus dommageable pour l’environnement que les émissions actuelles…

Quand chaque gramme compte…

En attendant, les transporteurs allègent tous les équipements des cabines de leurs appareils dans un souci d’économie de poids, donc de carburant. Chez SWISS, remplacer les sièges rembourrés de mousse de la classe affaires de ses appareils par des sièges dotés de coussins pneumatiques, plus légers d’environ 4 kg chacun, permet d’économiser annuellement quelque 650 tonnes de kérosène pour une réduction des émissions de CO2 de plus de 2000 tonnes. (Selon ConsoGloble, c’est l’équivalent du volume de plus de 2000 bus à deux étages.)

En renouvelant graduellement leur flotte d’avions, les transporteurs optent bien sûr pour des appareils moins énergivores. Ainsi, en 2017, Lufthansa achetait des Airbus A350-900 dont la consommation de fioul, 2,8 L/100 km-passager, est de 25 % inférieure à celle d’appareils comparables.

En 2018, la palme du transporteur écologique de l’année revenait à Air Canada. Air Transport World a en effet salué le programme de développement durable de la compagnie. Par ailleurs, les 737 MAX de Boeing qu’Air Canada a intégrés à son parc aérien consomment 20 % moins de carburant que les précédents 737 de nouvelle génération. De plus, les moteurs de dernière technologie de ces avions émettent jusqu’à 40 % moins de bruit. Et vive la tranquillité lors de ces envolées !

Et nous, que pouvons-nous faire ?

Outre soutenir des transporteurs aériens qui se soucient de l’avenir de notre planète, nous pouvons également poser de petits gestes ayant une grande portée. De un, nous pourrions voyager plus léger. Avons-nous vraiment besoin de cinq paires de chaussures pour cette escapade d’une semaine ?!

De deux, nous pourrions contribuer aux programmes de reboisement et de création de sources d’énergie renouvelable des transporteurs ou d’autres organismes, comme Compensation CO2 Québec ou encore, Air Canada et Less Emissions.

En novembre dernier, dans la foulée du Pacte pour la transition, l’animatrice Pénélope McQuade confiait à un quotidien montréalais avoir réfléchi à son empreinte écologique en tant que grande voyageuse. C’est alors qu’elle avait décidé de compenser les émissions de GES de son récent séjour au Portugal en achetant des crédits compensatoires. Le coût? 120 $ pour elle-même et son chum.

Et de trois, nous pourrions arrêter de penser que quoi qu’on fasse, c’est peine perdue pour la planète parce que… un geste à la fois, ça marche !

À lire aussi:

Voyager de façon écoresponsable

Voyages tout-inclus: limiter son empreinte écologique

10 solutions durables pour remplacer le jetable et le plastique

Journaliste spécialisée en tourisme, Carolyne Parent a mis pied dans plus de 100 pays. Lisez sa chronique Évasion et ses reportages de voyage inspirants dans les pages de Véro !



Catégories : Environnement
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire
vero-18-abonnement

Magazine Véro

S'abonner au magazine