Pourquoi la planète est complètement fan de Marie Kondo!

29 Jan 2019 par Sandra Sirois
Catégories : Environnement / Mode / Véro-Article

L’approche de rangement de Marie Kondo est LA tendance du moment! Et nous avons toutes les raisons d’être ravis de sa popularité, car elle a entre autres des impacts positifs sur l’environnement.Décortiquons la méthode KonMari plus en détail.

Le minimalisme pour la Terre et notre bien-être

Lorsqu’on regarde l’émission Tidying up with Marie Kondo présentée par Netflix, on découvre à quel point les gens deviennent plus heureux une fois qu’ils se sont débarrassés de tout ce qui n’était pas essentiel à leur vie quotidienne. Détenir beaucoup d’objets à la maison peut nous causer un stress important et avoir un effet négatif sur nos relations. Pourquoi alors se ruer au magasin pour acheter les derniers produits en soldes, lorsque ceux-ci risqueront de passer les prochaines années dans le fond d’une armoire? Pourquoi acheter des produits jetables qui prendront beaucoup trop de place dans nos tiroirs? La production et le transport d’articles neufs, incluant les vêtements, causent énormément d’émissions de gaz à effet de serre. De plus, une fois jetés dans les centres d’enfouissements, les objets émettront à nouveau des gaz à effet de serre lors de leur décomposition. Éviter la surconsommation est le premier pas pour lutter contre les changements climatiques!

« Spark of joy » ou chérir ce que l’on a!

La célèbre question de Marie Kondo, « Does it gives you a spark of joy? », en français « Est-ce que cet objet te donne une étincelle de joie? » est plus qu’une simple marque de commerce. Cette question permet réellement de changer notre perception sur les biens que l’on possède. Garder et acheter seulement les articles qui nous sont indispensables ou qu’on adore fait en sorte qu’on aura plus tendance à en prendre soin et à vouloir les réparer lorsqu’ils seront brisés ou endommagés… et encore une fois, cela nous permettra d’éviter de surconsommer!

Pliage à la verticale pour nos yeux et notre portefeuille

De plier les vêtements à la verticale ou de placer les objets dans des boîtes transparentes afin de les garder bien à la vue n’est pas seulement une brillante solution pour mieux se préparer le matin. En voyant clairement tout ce qu’on possède, nous aurons moins tendance à racheter les mêmes choses (comme cette dixième paire de ciseaux qui était cachée dans le fond du tiroir), croyant qu’on les avait perdus. Voilà encore une belle façon de mieux consommer!

Une pratique qui nous donne une autre image de ce que l’on peut retrouver dans des friperies

Comme on le remarque dans l’émission, la plupart des objets dont les gens se débarrassent ne sont pas nécessairement ringards ou en mauvais état. Ils ne leur donnent simplement plus « l’étincelle de joie ». La plupart du temps, les gens se départissent de vêtements très peu utilisés, ou même carrément neufs, parce qu’ils ne les portent jamais. Dans ce cas, pourquoi ne pas aller faire un tour dans une friperie, au lieu du centre commercial, pour voir si un de ces morceaux ne pourrait pas nous donner, à nous, ce « spark of joy »? On contribue à donner une deuxième vie aux objets – pour le bien-être de la planète!- et on économise de l’argent… n’est-ce pas merveilleux?

À lire aussi:

Meuble du Québec: une signature d’ici pour la planète

Voyager de façon écoresponsable

Le plastique, c’est pas chinois



Catégories : Environnement / Mode / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine