Planifier nos repas: un vrai jeu d’enfant!

09 Nov 2020 par Équipe VÉRO
Catégories : Environnement
Icon

«Qu’est-ce qu’on mange?» C’est une phrase que tous les parents entendent souvent. Et si on impliquait davantage nos enfants dans la préparation des repas? Une belle occasion pour discuter de nourriture, mais aussi de gaspillage alimentaire.

PRÉSENTÉ PAR

«En tant que chef, propriétaire de restaurant et aussi dans ma vie quotidienne, le gaspillage alimentaire me préoccupe énormément», affirme Stefano Faita. Et ça ne date pas d’hier! Déjà, durant son enfance, il voyait sa mère utiliser des restes d’aliments pour en faire de savoureux bouillons, par exemple.

Aujourd’hui père de famille, Stefano adopte, à son tour, des astuces antigaspillage à la maison. «L’idéal, pour éviter de perdre des aliments, c’est de bien planifier nos menus», dit-il. Avec les enfants, à la fin d’un repas, on peut aussi discuter ensemble pour savoir ce qu’on fera des restes. On a cuisiné un bon poulet sur notre barbecue au gaz? Voici quelques pistes pour tout réutiliser.

En prévision des lunchs du lendemain, les restes de poulet pourraient faire d’excellents sandwichs! On peut aussi demander à nos ados de concocter le menu du prochain souper, en réutilisant le poulet différemment. Et les os? On les met dans un sac et on les congèle avec les épluchures de carottes, les pieds de céleri et les pelures d’oignon, qui serviront à préparer notre prochain bouillon. Quant aux branches de romarin ou de thym, on les dépose dans le bac brun, mais leur vie utile n’est pas terminée pour autant. Car les restes de repas, quand ils ne peuvent plus nous nourrir, recèlent encore une dernière utilité…

Saviez-vous que les déchets alimentaires peuvent être transformés en gaz naturel renouvelable? Quand ils aboutissent dans le bac brun, ils peuvent contribuer à créer une énergie propre et locale. Il s’agit d’un geste tout simple, qui s’intègre facilement à notre routine après les repas. En discutant avec nos enfants de tout le potentiel que nos aliments contiennent, on les sensibilise au gaspillage alimentaire… en plus de leur faire découvrir que le romarin, c’est bon jusqu’à la fin!

Trier nos restes, c’est gagnant!

Faire participer les enfants à la planification des repas ainsi qu’à la gestion des déchets de table, c’est un truc concret pour les engager dans notre lutte contre le gaspillage des aliments. On en profite aussi pour les sensibiliser à l’importance de produire une énergie propre et locale. Pour en savoir plus sur la transformation des déchets alimentaires en gaz naturel renouvelable, on visite le site Internet d’Énergir.



Catégories : Environnement
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine