8 raisons d’être heureux de passer Noël en confinement

01 Nov 2020 par Marilyne Carpentier
Catégories : Famille / Noël / Véro-Article
Icon

Personne n’a envie d’un temps des Fêtes cloîtré… quoiqu’il y a peut-être de bons côtés! Ces 8 raisons d’être heureux de passer Noël en confinement vous arracheront certainement un petit sourire!

On ne le souhaite pas, mais si la tendance se maintient, il se peut qu’on doive mettre une croix sur les réunions familiales du temps des Fêtes. Cette idée vous rend triste? On vous comprend! Mais après réflexion, on doit avouer qu’il y a certains bons côtés à cette possibilité. Nous espérons que cette liste (à prendre avec un grain de sel) vous arrachera un petit sourire!

1. Sans enfant ou célibataire : vous éviterez les questions irritantes

Vous n’aurez pas à endurer certaines questions exaspérantes qui sortent de la bouche de votre cousin éloigné ou de votre tante par alliance : « Comment se fait-il qu’une si belle femme comme toi soit seule? » ou « Quand te décideras-tu à te reproduire? ». Avouez que vous vous en passeriez bien cette année!

2. Vous ne ferez pas d’indigestion de ragoût de boulettes

Tourtière, patate, dinde farcie, saucisse cocktail (et cocktails à profusion!)… Souvent, les partys de Noël s’enchaînent sans possibilité de pause pour l’estomac et le foie. Et c’est sans compter les restes dans le frigo qui vous poussent à prolonger cette diète grasse bien après que le sapin asséché se retrouve sur le bord du chemin. Cette année, votre ventre ne criera pas à l’aide!

3. Vous serez épargné des blagues malaisantes de votre oncle

On a tous un membre de notre famille qui est doué pour créer des inconforts avec ses blagues maladroites (ou carrément fâchantes!). Généralement, les moments embarrassants commencent quand l’alcool coule à flots. Sauter une année de rire jaune et de visage rouge (de haine ou de gêne), ça vous fera un grand bien!

4. Vous n’aurez pas à vous inquiéter de votre look

À Noël, on veut bien paraître. Bien qu’il soit agréable de se pomponner, on doit avouer que courir les boutiques pour trouver quelque chose qui nous mette en valeur peut être une vraie torture. Cette année, vous n’aurez pas à supporter vos bas-culottes qui irritent votre peau, votre gaine qui vous étouffe ou vos talons hauts meurtriers d’orteils. Ce n’est pas un avantage banal!

5. Vous ferez des économies

Habituellement, la période des Fêtes est le moment de l’année où on se ruine le plus. Achats de décoration, de vêtements élégants, de cadeaux d’hôtesse, de nourriture pour garnir le souper de type pot-luck… la liste est interminable. Avec ce surplus d’argent dans vos poches, vous pourrez vous gâter! N’est-ce pas une bonne nouvelle?

6. Vous n’affronterez pas les routes glacées pour vous rendre à Saint-Loin-Entiti

Si votre famille habite à plusieurs kilomètres de distance, vous détestez sans doute faire la route pendant une tempête de neige. Ou pire, lorsque la chaussée est glissante. Voilà un désagrément de moins à endurer si on se retrouve en confinement forcé.

7. Vous n’aurez pas à faire semblant

Déballer des cadeaux devant tout le monde peut être un événement stressant. Surtout quand notre langage non verbal nous trahit! En fait, recevoir un présent d’une personne qu’on connait peu est rarement un plaisir. Mais on ne peut lui en vouloir : comment pourrait-il savoir que vous êtes végane et que ces fromages fins ne vous ouvrent pas l’appétit ou encore que ces bougies odorantes vous lèvent le cœur?

8. Vous pourrez organiser une soirée à votre image

Que vous habitiez seul ou avec des proches, Noël et le Jour de l’an n’ont pas à être déprimants malgré un confinement. Vous êtes en solo et aimez le glamour? Habillez-vous chic, concoctez un menu royal et écoutez un film réconfortant comme Le diable s’habille en Prada. Vous êtes parents de jeunes enfants? Couchez la marmaille tôt et regardez-vous dans le blanc des yeux pendant un repas romantique aux chandelles. Vous êtes pantouflard? Vivement votre pyjama, vos cheveux gras et votre verre de vin, installé au salon pour un marathon de séries québécoises.

On doit l’avouer, malgré les petits inconvénients qui peuvent survenir durant le temps des Fêtes, nous avons tous envie de festoyer avec nos proches cette année. Mais parfois, rire de la situation plutôt que de pleurer peut faire une grande différence. Si vous vous sentez seul, triste ou même angoissé en ces temps incertains, n’hésitez pas à parler à un ami ou à un professionnel de la santé.

Nous vous faisons un gros câlin virtuel… à 2 mégabits de distance!

À lire aussi:



Catégories : Famille / Noël / Véro-Article
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine