À quel âge un enfant devrait-il avoir son premier téléphone?

02 Juin 2021 par Le CIEL (Centre pour l'Intelligence émotionnelle en Ligne)
Catégories : Famille / MSN
Icon

Obtenir un téléphone intelligent est un événement significatif dans la vie d’un ado: premiers contacts, premières photos, nouveau fond d’écran ... bref un nouvel espace où expérimenter son identité en construction!

Par Emmanuelle Parent pour Le Centre pour l’intelligence émotionnelle en ligne (Le CIEL)

De la perspective du parent, ce rite de passage est vécu entre inquiétude et rassurance. Une simple recherche Google à ce sujet vous mènera à une panoplie de guides pour apprivoiser sainement cette étape cruciale, mais un aspect important reste négligé : considérer l’avis de l’enfant dans cette démarche.

Une question d’âge, vraiment?

Détenir un cellulaire est une norme chez les adultes et son acquisition se fait dès la préadolescence. Au Canada, 52% des jeunes possèdaient en 2013 un téléphone intelligent en secondaire 1 (HabiloMédias) et en 2018, le nombre s’élevait à 97,9% des personnes âgées de 15 à 24 ans (Statistiques Canada).

Nous nous questionnons instinctivement sur l’âge idéal, mais il n’y a pas de chiffre magique suggéré par les scientifiques. Normal puisque considérer son enfant prêt à posséder un téléphone intelligent devrait se baser sur d’autres questions comme son niveau d’autonomie, les valeurs des parents, la sécurité, le budget, la responsabilité et le lien de confiance. 

Quels sont les besoins de l’ado?

Quand votre préado ou ado vous mentionne qu’il souhaite avoir un téléphone, il partage vouloir un outil tangible. Toutefois ce souhait vient d’abord d’un besoin plus humain, comme le sentiment d’appartenance à ses pairs, un désir de socialisation plus accru ou une volonté d’indépendance.

La première étape est d’interroger et surtout d’écouter comment votre enfant exprime ses motivations à acquérir un téléphone. Pourquoi estime-t-il être prêt? Comment se sent-il vis-à-vis de ses pairs qui le possèdent déjà? Qu’est-ce qui l’allume dans cet appareil? Quelle utilisation compte-t-il en faire? À son avis, quelles devraient être les limites? Quel genre d’encadrement aimerait-il recevoir?

Vous n’avez probablement pas passé par une adolescence où les téléphones intelligents étaient indissociables du quotidien, alors écouter les raisons qui motivent votre enfant à devenir connecté à son tour vous permet de comprendre davantage sa réalité. Connaître ses besoins vous donne des outils pour mieux lui expliquer votre décision, qu’elle aille dans son sens ou pas.

Balises et lien de confiance

Procurer un téléphone intelligent à son enfant vient avec certains avantages et inconvénients, mais toujours avec une nécessité de poser des balises claires. L’encadrement limite l’utilisation excessive du téléphone afin que l’enfant ne s’en serve pas en dépit de ses relations sociales ou de son sommeil.

Cependant, il arrive que l’encadrement décourage l’ado qui aimerait que ses parents lui fassent davantage confiance. Ainsi, prenez le temps d’expliquer le plus clairement et honnêtement possible les raisons qui sous-tendent les règles entourant le numérique à la maison. Cette mise au point permet à l’enfant de mieux comprendre votre perspective et d’être plus résilient face aux limites. 

Il est possible que l’intégration du cellulaire à la maison demande plus de préparation à vous qu’à votre jeune, mais chose certaine, cette démarche doit se faire dans une communication claire entre les deux parties.

 

Prenez le temps de lire des articles sur les différents avantages, inconvénients et recommandations chez les jeunes grâce à ces ressources supplémentaires : HabiloMédias, PAUSE.

 

À lire aussi : 

Photo : Carol Yepes Getty Images



Catégories : Famille / MSN
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine