Comment réussir son camping en famille?

07 Avr 2021 par Florence Dujoux
Catégories : Famille / MSN / Voyage
Icon

La saison de camping s’en vient! Pandémie oblige, elle devrait attirer plus de familles que jamais. Voici nos astuces pour une expérience inoubliable.

PRÉSENTÉ PAR

Bonne nouvelle: il est encore temps de réserver son emplacement de camping cet été. « Sur plus de 7,000 emplacements de camping à louer, il y a encore 50% de disponibilités sur la période estivale », affirme Simon Boivin, responsable des relations médias à la Sépaq. Les réservations de Parcs Canada ouvriront de leur côté en avril 2021 (les 20 et 21 avril pour les parcs situés au Québec).

Sachez cependant que les longs week-ends et les vacances de la construction sont très populaires: ne tardez pas, et soyez prêts à décaler votre séjour en milieu de semaine ou lors d’une fin de semaine ordinaire.

Vous vous demandez par où commencer pour organiser une escapade adaptée aux besoins de votre famille? Voici quelques incontournables à considérer:

1. Déterminer son niveau de confort

Bien qu’ils souhaitent se rapprocher de la nature, la plupart des campeurs sont sensibles à leur confort, indique Simon Boivin. « Ce qui part en premier, ce sont les chalets et les prêt-à-camper », mentionne-t-il. Vous campez pour la première fois avec votre gang? Jetez un coup d’œil aux prêt-à-camper (on aime particulièrement ceux de type « Étoile »), qui permettent une rapidité d’installation et de départ. Si vous optez pour un emplacement de camping, sachez que vous pouvez choisir entre une offre avec ou sans service. Sans surprise, ce sont les campings trois services (eau, électricité, égouts) qui s’envolent d’abord.

Autre élément à prendre en compte, les fameux moustiques. « C’est vrai que plus tard en saison, il y en a moins, dit Simon Boivin. Sinon, il existe des filets pour protéger les enfants ».

Pour les jeunes familles, partir en camping nécessite souvent un équipement encombrant. C’est pourquoi, l’Expérience famille de la Sépaq propose des prêts d’accessoires comme la chaise haute, le parc ou la poussette. Attention cependant à vérifier les restrictions en vigueur cet été à cause de la pandémie. Petit conseil: privilégiez un séjour de deux nuits plutôt qu’une, afin de profiter davantage de votre expérience.

Parc National du Mont-Tremblant – Mathieu Dupuis @ Sépaq

2. Cibler ses attentes

Chez les familles avec des petits, les campings au bord de l’eau, offrant un accès à une plage, ont beaucoup de succès. Le parc national de la Yamaska, le centre touristique du Lac-Simon et le centre touristique du Lac-Kénogami font ainsi partie des adresses favorites des jeunes familles.

On les oublie trop souvent, mais les réserves fauniques offrent la possibilité de camper au bord de lacs magnifiques. C’est par exemple le cas du lac Saint-Bernard à la réserve faunique Mastigouche et du lac Normand à la réserve faunique du Saint-Maurice.

Les familles avec des (pré) adolescents auront quant à elles intérêt à cibler des lieux offrant des activités populaires auprès de cette tranche d’âge. On peut penser à l’Arbraska à la station touristique Duchesnay, à l’Astrolab au Parc national du Mont-Mégantic, ou encore à la descente de rivière en trip au Parc national de la Jacques-Cartier.

La planche à pagaie est particulièrement populaire auprès des ados. Quant aux pré-ados, ils seront ravis de goûter à la liberté en s’aventurant à vélo autour du camping. Ces équipements sont en location dans de nombreux parcs.

Parc national de la Jacques Cartier – Mikaël Rondeau @ Sépaq

3. Planifier son séjour

La clé pour ne rien oublier? Faire des listes! Voici un modèle ultra complet pour vous inspirer. Pensez à consulter les conditions météo pour prévoir des vêtements adaptés aux températures et aux caprices éventuels de Dame nature.

Si vous êtes néophyte, vous aurez notamment à cœur de vous procurer une tente résistante aux intempéries, un sac de couchage chaud et ultra-léger et un tapis de sol confortable.

Si vous avez déjà votre matériel, vérifiez qu’il fonctionne bien et remplacez le combustible à réchaud (les stocks se sont écoulés en un temps record l’année dernière!), l’écran solaire et anti-moustiques, les piles, etc.

Dans les tous les cas, planifiez vos repas. Peu de campeurs aiment cuisiner sur le feu et faire la vaisselle ensuite. « Je vous conseille de préparer vos repas à l’avance, comme un chili ou des nouilles chinoises, et de les congeler », indique Simon Boivin. N’oubliez pas les desserts: on pense au s’mores bien sûr, mais aussi aux gâteries qu’on ne mange pas à la maison, comme un pot de Nutella ou des mini formats de céréales sucrées variés.

Bon camping!

 

À lire aussi : 

Photo principale : Parc National du Mont-Orford – Émile David @ Sépaq 



Catégories : Famille / MSN / Voyage
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine