COVID-19: comment trouver un équilibre pour la routine des enfants?

13 Avr 2020 par Équipe VÉRO
Catégories : Famille
Icon

En cette période de confinement, comment trouver un équilibre entre la routine structurée et le lâcher-prise avec les enfants?

Contenu offert par

Écrit par Solène Bourque

En cette période de confinement due au coronavirus, les informations qui circulent sur les réseaux sociaux se contredisent parfois. Certaines proposent des horaires très structurés pour organiser les journées des enfants alors que d’autres invitent plutôt à lâcher prise au quotidien. Comment trouver un juste équilibre avec les tout-petits et les plus grands?

Quel que soit leur âge, les enfants ont besoin d’avoir un quotidien prévisible pour se sentir en sécurité. Avec les nombreux parents qui font du télétravail, nous sommes tous en période d’adaptation à cette réalité qui durera plusieurs semaines encore.

Il est important de bien comprendre qu’on ne s’attend pas à ce que nous devenions des éducatrices ou des enseignants! Toutefois, une certaine structure peut avoir un impact positif sur le déroulement de la journée de nos enfants. Et aussi sur la nôtre!

 

Les tout-petits

La famille de Marie-Eve et Mathieu, parents de jeunes enfants de 2 ans, 4 ans et 6 ans, a opté pour un horaire fait maison en trois blocs : matin, après-midi et soir. Les idées d’activités ont été décidées en famille et dessinées par papa sur des petits cercles de carton à coller sur l’horaire.

Chaque matin, ils choisissent les activités pour chaque « bloc » de la journée. Bien entendu, cet horaire est souple et une activité spontanée peut survenir à l’occasion! Mais ça a tout de même l’avantage que leurs enfants ont un repère visuel pour savoir ce qui se passera dans la journée.

Ces parents ont même ajouté des dessins d’eux-mêmes afin d’indiquer qui est disponible pour les enfants. Si vous êtes parent solo, cette dernière idée peut tout de même être utilisée dans les périodes où vous demandez à votre enfant de s’occuper seul un court moment et de ne vous déranger qu’en cas de besoin.

 

Instaurer une routine simple avec un tout-petit l’aidera à :

  • comprendre minimalement comment se passera la journée;
  • se repérer dans le temps (matin, après-midi, soirée, avant, après);
  • distinguer les jours de semaine des jours de fin de semaine;
  • comprendre les moments où on est plus disponible à jouer avec lui;
  • mieux gérer ses émotions, car il se sent en sécurité dans un environnement prévisible;
  • augmenter sa capacité à jouer seul;
  • développer son autonomie et sa créativité par l’ennui.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations à ce sujet, je vous invite à consulter le dossier sur l’importance des routines.

 

Les tout-petits apprennent et se développent par le jeu! Voici quelques idées d’activités simples à explorer avec eux dans votre quotidien à la maison.

  • Danser au rythme de la musique (motricité globale).
  • Enfiler des pâtes sur des bouts de ficelle, faire un dessin, manipuler de la pâte à modeler (motricité fine, imagination).
  • Faire des jeux de blocs, de construction (motricité fine, imagination).
  • Écouter de la musique, chanter (langage, rythme).
  • Aider maman ou papa à mettre la table, plier des vêtements (autonomie, liens affectifs et sociaux).
  • Faire des jeux d’association, de mémoire et des jeux de société simples (habiletés cognitives, apprendre à attendre son tour).
  • Faire un coucou par messagerie vidéo aux membres de la famille (liens affectifs et sociaux).
  • Se faire lire une histoire (liens affectifs, langage, imagination).

Les enfants d’âge scolaire

Pour les plus grands qui vont à l’école, on peut se sentir préoccupés qu’ils perdent leurs acquis ou qu’ils cessent d’apprendre en étant à la maison aussi longtemps. Et tellement d’activités ont été proposées à travers les différents réseaux sociaux depuis une semaine qu’il peut être difficile de s’y retrouver comme parents. À ce sujet, j’ai bien aimé les propos rassurants du ministre de l’Éducation Jean-François Roberge : le but n’est pas que les maisons deviennent des écoles pour nos enfants confinés à la maison. Mais pour eux aussi, comme pour les tout-petits, une structure et un cadre souple sont gagnants!

Certains horaires très structurés, à l’heure, sont proposés en ligne depuis quelques jours, mais je trouve qu’ils représentent une pression d’organisation importante pour les parents. Toutefois, l’horaire en trois « blocs » (matin, après-midi et soirée) proposé plus haut est à mon avis suffisant et comporte de nombreux avantages, même pour les plus grands.

Mettre en place en cadre souple avec votre enfant l’aidera à :

  • faire des choix en lui laissant un certain pouvoir sur le déroulement de sa journée;
  • se mettre à la tâche plus rapidement en se référant à un horaire visuel;
  • se repérer dans le temps et dans la séquence des événements;
  • distinguer les jours de la semaine des jours de fin de semaine;
  • avoir moins le réflexe d’argumenter, de négocier les temps de jeux, d’écrans puisque les activités sont planifiées.

Vous pouvez trouver sur le site de Naître et grandir une liste de plusieurs activités à faire en ces temps de confinement. Beaucoup d’activités très simples de la vie quotidienne favorisent également des apprentissages chez les plus grands. En voici quelques exemples.

  • Jouer à des jeux de société (respect des règles, du tour de rôle).
  • Faire des Lego (raisonnement, imagination).
  • Lire un livre (vocabulaire, imagination, connaissances générales).
  • Écrire des lettres à envoyer par la poste à des amis, de la famille (écriture, liens affectifs).
  • Écrire un journal personnel (écriture, mémoire).
  • Préparer un spectacle ou une pièce de théâtre et les présenter en vidéo à la famille (langage, imagination, liens affectifs et sociaux).
  • Danser, inventer une chorégraphie (motricité globale, rythme, imagination).
  • Faire du tricot, du tricotin (motricité fine, créativité).
  • Créer un livre d’histoire illustré (écriture, imagination).
  • Faire une recette avec papa ou maman (lecture, mathématique avec les mesures d’ingrédients).
  • S’impliquer dans les tâches du quotidien : ménage, rangement, mettre ou desservir la table (autonomie, collaboration).

Pour ce qui est des activités plus « scolaires » à faire, nous avons appris en point de presse que dès le 30 mars, le ministère de l’Éducation mettra en ligne un site web d’activités de stimulation et d’apprentissage non obligatoires. Et qu’à compter de la semaine du 6 avril, une liste hebdomadaire de suggestions d’activités selon l’âge de l’enfant sera envoyée aux parents du Québec par courriel (ou par la poste au besoin).

Dans tous les cas, le mieux en ce moment est de planifier notre routine une journée à la fois, le matin au réveil. De cette façon, il sera toujours possible de nous ajuster à notre rythme, à celui de nos enfants et aussi aux jours plus difficiles en allégeant l’horaire et les activités. Un cadre oui, mais souple! C’est de cela donc nous avons tous besoin en ce moment afin de retrouver un certain bien-être dans cette aventure hors du commun!

 

À lire aussi: 

Photo: Getty



Catégories : Famille
0 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine