Discipliner son enfant en public

13 Déc 2019 par Équipe VÉRO
Catégories : Famille / Véro-Article
Icon

Devrait-on discipliner son enfant en public?

Parce que le temps des Fêtes est propice aux crises – les enfants se couchent tard et leurs routines sont bousculées –, voici trois phrases qu’on entend souvent quand on veut couper court à une scène devant de la famille, voire des étrangers, et ce que l’enfant en retient.

Discipliner son enfant en public1. «On réglera ça chez nous.»

Diplomatie. L’enfant comprend qu’il n’échappera pas à une conversation sérieuse, ce qui suffit souvent à lui faire cesser son comportement inadéquat. S’il est en crise, la priorité est de le calmer, de l’aider à mieux respirer. L’intervention constructive peut efficacement attendre à plus tard, quand il sera réceptif.

2. «Si tu n’arrêtes pas immédiatement, je confisque ton iPod.»

Chantage. C’est très peu efficace. Il faut toujours que la punition soit en lien avec l’acte répréhensible.

3. «Crie pour voir, puis je vais te donner une bonne raison de crier!»

Menace. La peur de recevoir un châtiment corporel crée de l’insécurité; quant à la claque elle-même, elle finira par donner à l’enfant le désir de se venger. En agissant ainsi, on montre en plus qu’on est un parent maltraitant, ce qui peut nuire à notre réputation. «Les mains des parents sont là pour donner de l’amour aux enfants, pas pour les faire souffrir», soutient le psychoéducateur Germain Duclos.

À lire aussi:

On écoute trop les enfants

J’ai testé : dire oui à mes enfants

12 recettes parfaites pour les enfants

 

Crédit photos : Getty Images



Catégories : Famille / Véro-Article
1 Masquer les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Lucie Rousseau Ratthé dit :

    pour le calmer je lui dirait et on en reparlera à la maison > et ça marche je l’ai déjà fais loll et elle s’`tait calmée

Ajouter un commentaire

Magazine Véro

S'abonner au magazine